FELBO (Fondation Edith Lucie Bongo-Ondimba) : L’immeuble ELBO Suites, officiellement inauguré dans une ambiance festive

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Dressé sur les berges du fleuve Congo, ELBO Suites est le nom de l’immeuble à dix étages construit par la société Ben’tsi Immo SCI, dont les associées Mmes Julienne Olga Johnson et Arlette Ninelle Ngouélondelé. Elles ont souhaité établir un lien fort, avec cette œuvre qui, par sa hauteur (52 mètres) et son architecture unique rappelle la grande bâtisseuse qu’a été Mme Edith Lucie Bongo-Ondimba.

Son inauguration officielle a eu lieu jeudi 4 août 2016, en présence du Premier ministre Clément Mouamba, de quelques membres du Gouvernement, du Vice-amiral Jean-Dominique Okemba, Conseiller spécial du Chef de l’Etat et Secrétaire général du CNS (Conseil national de sécurité), de M. Edgar Nguesso, Directeur du domaine présidentiel, des diplomatiques et de nombreux invités.
La cérémonie d’inauguration officielle de l’immeuble Edith Lucie Bongo Ondimba était un événement inédit. Tout a commencé par une minute de silence, observée en mémoire de la grande dame qu’a été la fille aînée du Président de la République Denis Sassou-Nguesso. D’ailleurs, ce n’est pas au hasard que la date du 4 août a été retenue pour cette inauguration, en souvenir d’un grand événement ayant marqué sa vie.
Selon Christian Mbindjou Leyanda, Directeur administratif et financier de la société Ben’tsi Immo SCI, le nom d’ELBO combine à la fois l’excellence de l’œuvre de construction de Mme Edith Lucie Bongo Ondimba et les services de haut standing qu’ils entendent offrir dans le cadre de la gestion de cet immeuble. «Sa destination commerciale a conduit la direction de la société à retenir le nom ELBO Suites.
Pour lui, ELBO Suites sera au cœur de Brazzaville, «une combinaison unique de beauté, de grandeur, de raffinement et de modernité». Cet édifice est le premier projet immobilier de la société Ben’Tsi Immo SCI. «Il est le pas liminaire que nous posons dans les secteurs de la promotion et la gestion immobilière dans notre pays», a-t-il précisé.
D’une hauteur de 52 mètres, surplombant le majestueux fleuve Congo et se dressant fièrement face à la ville voisine, Kinshasa, l’immeuble ELBO Suites, offrant une surface totale de 13.348 mètres-carrés, offrira à sa clientèle des espaces à usage administratif ou commercial (bureaux, salles de réunion polyvalentes), de séjour (appartements de haut standing avec quatre suites sénior, diplomatique, présidentielle et ELBO), un restaurant gastronomique, un business center, une piscine avec Jacuzzi et bien d’autres commodités. «Sa mise en exploitation contribuera sans aucun doute à la promotion du tourisme dans notre pays», espère Christian Mbindjou-Leyanda qui a placé cette cérémonie d’inauguration sous la protection divine qui a permis de mener à bien ce projet.
Par ailleurs, les certifications NF (Norme française) et HQE (Haute qualité environnementale) obtenues dans la cadre de la construction d’ELBO font de Ben’tsi Immo SCI, une société pionnière dans la réalisation de ce type d’infrastructures en Afrique subsaharienne. «Le choix d’obtenir ces certifications répond à l’objectif majeur de préservation de l’environnement», a expliqué le Directeur administratif et financier.
Conçu par le Cabinet Office 2K Architecture, l’immeuble ELBO avec sa labélisation NF-QHE est une première en Afrique subsaharienne. L’étagement du bâtiment résulte d’abord d’une volonté bioclimatique, pour créer un profil identifiable dans le skyline de la ville et ne fait d’ombre aux riverains. «L’orientation des locaux Est-Ouest du bâtiment et le choix de positionner une coque à double-peau servant d’écran solaire et d’isolation de l’extérieur sur les zones à plus forte exposition, permet de créer une inertie thermique réduisant ainsi en partie les besoins énergétiques», a fait remarquer Mme Karelle Koubatila, architecte, conceptrice de l’immeuble.
L’accès principal au multiplexe est spécifié selon les différents espaces que l’on veut atteindre et s’effectue par des portes battantes ou automatiques, à l’exception de l’espace salles des banquets accessibles par un coup de rampes d’escaliers flottants en métal zingué, montés in situ et par quatre ascenseurs panoramiques.
La forte pluviométrie pendant la saison des pluies permet d’installer un système de récupération de ces eaux à partir des terrasses et de la toiture en forme de dôme qui seront stockées dans une bâche à eau au sous-sol et serviront en saison sèche, une fois traitées, au nettoyage, arrosage et chasse d’eau.
Le projet de construction de cet immeuble a débuté en 2007, avec l’acquisition du site, en plein centre-ville de Brazzaville, doté d’une vue imprenable sur le majestueux fleuve Congo. «L’échelle du bâtiment résulte d’un ajustement du point de vue de l’intégration urbaine. Ainsi, le long du fleuve, paysage calme, le bâtiment s’inscrit dans la continuité du littoral. Etant donné qu’il n’existe pas de construction de relief sur le littoral, le bâtiment ELBO est une opportunité pour valoriser cette partie importante de la ville et de son fleuve», a indiqué l’architecte.
Le bâtiment est doté d’une verrière suspendue sur des poteaux métalliques effilés, recouvrant la partie centrale dite éventrée de l’immeuble et dans laquelle est centrée une paire d’ascenseurs panoramique en trémie du vide-hall central, en partie latérale sont positionnés deux cages d’escaliers, deux autres ascenseurs de service et deux ascenseurs panoramiques; de grands «open space» modulables pour les bureaux; les appartements spacieux et lumineux avec larges et profondes terrasses avec une vue magnifiée sur le fleuve Congo. «L’ensemble dévoile un traitement architectural minimaliste, moderne, fonctionnel et de haut standing qui représente le caractère discret et cossu des occupants du complexe».
Habib Gueye, directeur de l’immeuble a, quant à lui, dévoilé le confort et les différents services qu’offrent cet immeuble entièrement meublé et équipé avec un service hôtelier. «Nous mettons aussi à votre disposition, une assistance médicale, un service limousine avec un chauffeur privé et d’autres services à la carte», a-t-il fait savoir.


Informations supplémentaires