Total Congo : la société se dote d’une nouvelle station-service à Brazzaville et de restaurants « La Croissanterie »

Note utilisateur:  / 2
MauvaisTrès bien 

Le conseiller aval, Alphonse Obami, représentant le Directeur de cabinet du Ministre des Hydrocarbures, a procédé le 10 mars, à l’inauguration officielle de la station TOTAL Mafouta OMS, située dans le 8e arrondissement, Madibou. La cérémonie, qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de France au Congo, Jean-Pierre Vidon, des responsables de Total Congo et des autorités locales, a été couplée avec le lancement des activités du 2e restaurant «La Croissanterie» au Congo.

 

Installée dans le pays depuis 2002, la société pétrolière Total Congo vient d’inaugurer une nouvelle station-service à Mafouta, au sud de Brazzaville. Elle a désormais à son actif 44 stations sur l’ensemble du territoire national et il s’agit de la 16e pour la ville de Brazzaville.  Bâtie sur une piste d’environ 1245,73 m2 et dotée de cinq volucompteurs soit dix emplacements de service, la station-service TOTAL Mafouta OMS a d’importantes capacités de stockage des hydrocarbures. On y trouve des cuves à double parois, avec un système de détecteur de fuite.
Le tout couronné par un bâtiment d’environ 213,34 m2. Ce bâtiment est composé, entre autres, d’un espace restaurant La Croissanterie, d’une boutique, d’une réserve boutique ainsi qu’un laboratoire de préparation pour la croissanterie. Cette station, construite en six mois, dispose également d’un espace vert. A cela, s’ajoutent deux chambres froides pour stocker les produits de La Croissanterie ; un distributeur automatique de billets ; une terrasse pour les clients ; une baie de lavage équipée d’armoires automatiques de lavage haute pression. La mise en service se fait, quant à elle, par un jeton et le lavage s’effectue en dix minutes.
Présentant les caractéristiques techniques de cette infrastructure moderne érigée au bord de la route nationale n°1, Patrick Londé Ngoyi, superviseur des travaux et de maintenance de Total Congo SA, a indiqué que la qualité du service sera reconnue par l’ensemble du public.
La politique de proximité mise en œuvre par Total Congo, notamment celle consistant à étendre son réseau de distribution et de commercialisation, à travers l’ouverture des nouvelles stations, rencontre déjà partout l’assentiment des populations.
De son côté, l’administrateur-maire du 8e arrondissement Madibou, Alain Milandou, a laissé entendre que son entité administrative a besoin de telles infrastructures en vue d’améliorer son image. La population de Madibou, a-t-il indiqué, désire ardemment que son environnement s’urbanise de plus en plus.
«Vous conviendrez avec moi que l’installation d’une station-service d’une telle envergure à Mafouta, avec tout son complexe constitue à  non point douter, pour nous tous, un réel motif de satisfaction et de fierté légitime. Je salue, donc, cette initiative de la Direction générale de Total Congo à laquelle j’exhorte à en faire davantage pour mailler notre arrondissement de ce type de fleuron. Parce que, notre population en a encore besoin », a souhaité l’administrateur-maire.

La Croissanterie et la baie de lavage à haute pression, deux innovations à Total Congo
La nouveauté de la station TOTAL Mafouta OMS est qu’elle comporte un restaurant La Croissanterie et une baie de lavage à haute pression.
En effet, le groupe «La Croissanterie» est une enseigne française créée en 1977 par Jean-Luc Bret qui inaugure ainsi son 242e restaurant, à travers le monde. Pour l’installation de ses restaurants au Congo, Total a envoyé trois collaborateurs en formation en France où ils ont appris, pendant trois semaines, les détails sur les techniques de fabrication des produits, de services aux clients, de gestion de la qualité produits, de la chaîne du froid et du respect des normes de qualité.
«Au fil des années, nous sommes passés de deux, trois, quatre restaurants, alors vous vous doutez quel est le bonheur et la fierté de me retrouver ici à Brazzaville pour inaugurer, 38 ans après, le 242e restaurant», s’est réjoui le président-fondateur du groupe «La Croissanterie» qui a effectué le déplacement au Congo pour la circonstance.
D’après ce dernier, son groupe bénéficie de la confiance de Total depuis cinq ans. Cela, suite à un partenariat conclu en France. «La Croissanterie» qui a d’abord étendu ses activités en Guadeloupe et en Guyane ponctuées par des résultats encourageants, a mis le cap depuis près de deux ans sur l’Afrique francophone, notamment au Sénégal. Dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, ce groupe réputé exploite actuellement cinq restaurants. En dehors du Sénégal, le groupe «La Croissanterie» est également présent au Maroc. Il s’attèle actuellement à ouvrir cinq autres restaurants, courant cette année, au Cameroun. Concernant le Congo-Brazzaville, cinq (5) nouveaux restaurants sont attendus pour la même année. Ils feront ainsi suite à ceux ouverts à la station TOTAL Aéroport, située au rondpoint des 10 maisons et à la station TOTAL Mafouta OMS, dans le 8ème arrondissement.
Enfin, Jean-Luc Bret s’est félicité de l’action menée par Jean-Christian Bergeron, ancien responsable du réseau Total en France, également promoteur du développement du groupe «La Croissanterie» dans les stations TOTAL. Il a, par ailleurs, salué le travail qu’entreprend la directrice générale de Total Congo, Anne-Françoise Degryck. A l’en croire, cette dernière a battu avec ses équipes le record de vitesse d’ouverture des espaces de restauration dans les stations-service.
S’exprimant à cette occasion, Anne-Françoise Degryck, directrice générale de Total Congo, a rappelé que l’inauguration de la nouvelle station-service de Mafouta intervenait 24 heures seulement après l’ouverture de celle de Loandjili, à Pointe-Noire. A la seule différence que celle de Brazzaville comporte une plus large palette de services en vue de mieux satisfaire les clients. «Avec l’arrivée de la restauration rapide de la marque La Croissanterie au Congo, Total Congo innove et apporte de nouveaux services à ses clients avec une offre de restauration de grande qualité. Cette station comporte également une autre innovation qui est notre baie de lavage Total Wash, tout le concentré du savoir-faire de TOTAL en matière de lavage et de dernière technologie pour permettre un lavage haute pression rapide pour vos véhicules», a-t-elle expliqué, annonçant également le déploiement de ces deux innovations dans d’autres points de vente et localités du Congo dont Pointe-Noire et Dolisie.
Abordant la relation avec les clients, elle a indiqué que les retours très positifs de ces derniers, encourage la société à poursuivre ses œuvres de développement et ses services. Pour ce faire, de nombreux moyens ont été, a-t-elle rassuré, mis en œuvre au niveau technique et dans la collaboration de façon innovante avec les partenaires. Anne-Françoise Degryck a, en outre, remercié toute l’équipe de Total Congo qui s’est investie sur ces projets ainsi que les partenaires ayant construit cette station-service tout en veillant aux mesures de sécurité requise. Elle n’a pas oublié tous ceux qui les ont accompagnés dans la mise en place du projet « La Croissanterie» et de Total Wash.   
Le directeur des opérations de Total Marketing & Services Afrique centrale et de l’Est, Jean-Christian Bergeron, qui avait déjà eu le privilège de visiter le chantier pendant l’exécution des travaux, s’est dit satisfait de ce joyau sorti de terre. Il a également rappelé que l’engagement du groupe Total en Afrique était fort, au regard de sa présence sur le continent qui remonte à près d’un siècle dans les opérations d’explorations, de production, de raffinage et de distribution.
«Celle-ci est d’abord le signe de notre attachement très fort à ce continent dans lequel nous croyons, dans lequel nous avons toujours cru. La particularité de TOTAL est peut-être, précisément, de ne jamais avoir douté de l’Afrique. Vous savez que beaucoup de compagnies pétrolières ont quitté ce continent à cause des moments difficiles qu’il a parfois traversés», a-t-il rappelé.
Il s’est aussi dit fier du travail abattu par les équipes de Total Congo, sous la houlette de leur directrice générale qui est une femme remarquable. «La station-service est un très bel outil, les résultats commerciaux sont toujours au rendez-vous, à plus de 600 000 litres par mois, 7 millions par an, les activités dans la boutique et dans le lavage qui sont également au rendez-vous. C’est un grand succès commercial», a conclu Jean Christian Bergeron.
Après la coupure du ruban symbolique, une dégustation des produits La Croissanterie a été offerte aux invités.
A toute heure de la journée, les clients peuvent y déguster des viennoiseries, des sandwiches, des paninis, des salades, des burgers et des grillades. Sans oublier de délicieux desserts : tarte aux pommes, flan pâtissier, muffin, cookie, éclair au chocolat ou donut. Toute cette offre est cuite sur place par nos équipes.

Informations supplémentaires