Ragec (Rafraichissants, Glaces, Eau du Congo) : Promouvoir le sport au sein de l’entreprise, pour la confraternité

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 3
MauvaisTrès bien 

La Direction générale de la société industrielle Ragec (Rafraichissants, glaces et eau du Congo), installée à Brazzaville en 2004 et produisant l’eau minérale Cristal, avant d’étendre ses activités à la production d’une gamme variée de boissons gazeuses, a fait de la promotion du sport au sein de la société, une stratégie pour renforcer la confraternité et la cohésion avec son personnel. C’est, en tout cas, l’ambition de son directeur général, M. Samy El Saifi, qui a organisé, dimanche 28 février 2016, sur un terrain proche du Stade Alphonse Massamba-Débat, un match de football opposant la direction de l’usine à la direction générale de Ragec, en mettant en compétition une coupe et une enveloppe d’un montant d’un million de francs Cfa.



Dans une ambiance électrique, grâce à une sonorisation qui bombait la musique et permettait au responsable-marketing de faire le journaliste-reporter, le match opposant le Onze de Ragec à celui de Cristal a constitué un moment fort de partage et de détente pour les travailleurs de la société Ragec et leur patronat.
Cette année encore, Ragec a gagné le pari de réunir, sur un terrain de football, les employés de la Direction de l’usine et ceux de la Direction générale, pour prouver qu’ils font tous partie d’une même famille. «Les moments d’amusement étant rares au niveau de Ragec, nous avons bien voulu faire en sorte que les agents puissent s’amuser», a confié M. Georges Nteki, Responsable Marketing, qui, par ailleurs, a fait savoir que cette activité sera pérennisée, pour que les agents puissent vivre leur passion et qu’ils soient contents de travailler dans un environnement comme celui de Ragec, parce qu’il est «sain».
En outre, donnant les raisons du choix du sport, il a rappelé le principe: «Un esprit sain dans un corps sain». Selon lui, «Ragec veut promouvoir le sport au sein de l’entreprise, parce que les employés en bonne santé sont très efficaces».
Spécialisée dans la production et la distribution des rafraîchissants (jus en bouteilles et cartons, jus gazeux, eau minérale, glaces sucrées et sèches, etc.), avec une  usine implantée en banlieue nord de Brazzaville, la société Ragec a réalisé un chiffre d’affaires de 14 milliards de F. CFA, en 2013, contre 167 millions de F. CFA, la première année de lancement, en 2004. Elle emploie plus de 750 travailleurs, en majorité, des Congolais.
Pour sa part, le Directeur général de Ragec, M. Samy El Saifi, a ajouté que ce genre de rencontres permet aux employés de se connaître, d’évacuer le stress et de garder une grande solidarité entre eux. «Le sport déstresse. Nous avons beaucoup d’employés qui savent jouer soit le football, le volleyball ou le basketball», a-t-il fait comprendre, tout en précisant que son entreprise fait, souvent, des œuvres sociales et sponsorise le sport. La société Ragec était, par exemple, parmi les sponsors des Onzièmes jeux africains qui se sont tenus à Brazzaville, en septembre dernier. «Nous soutenons le sport. La famille Ragec, c’est déjà beaucoup de personnes, d’employés», a indiqué le Directeur général, qui s’est dit ravi de la qualité de jeu de ses poulains.
En effet, le match était très équilibré, en dépit de quelques maladresses avérées des attaquants des deux équipes. En tout cas, le fairplay a prévalu, dans un esprit d’entente mutuelle. Mais, pratiqué en amateur, le sport épuise vite. Les joueurs se sont essoufflés. La stratégie était telle qu’un joueur épuisé était remplacé, mais il pouvait regagner le terrain, pour remplacer un autre. Ce qui a permis une bonne rotation des joueurs, permettant à un grand nombre de travailleurs de faire leur expérience sur le terrain.
Ceux qui n’ont pas porté le maillot constituaient le public encourageant leur équipe. Quelques-uns avaient même de petits vouvouzela, ces trompettes en plastique qui créent une ambiance particulière dans les gradins.
C’est l’équipe Ragec, de la direction de l’usine, qui était la première à scorer, dès la première mi-temps. De retour de la pose, l’équipe Cristal de la direction générale  a égalisé par un coup-franc laborieusement botté. Au terme de 80 minutes de jeu, les deux équipes n’ont pas pu se départager au coup de sifflet final de l’arbitre, malgré les multiples occasions de buts.
Il a fallu attendre la deuxième série des tirs aux but, pour départager les deux équipes qui présentaient, déjà, des signes de fatigue. Car, à la première  série, le score était de 6 buts partout. C’est l’équipe Cristal qui s’est imposée par 7 tirs réussis contre 6 à Ragec. La déception des vaincus s’est mêlée à la joie des vainqueurs qui ont empoché une somme d’un million de francs Cfa et un trophée, tandis que les perdants se sont contentés des médailles et une enveloppe de 500.000 francs Cfa. L’ambiance était festive sur le site de la rencontre et la musique a fait le reste. Outre les employés, le public était aussi de la partie. Un véritable moment de détente et d’ambiance pour la famille Ragec.
Autour du stade, on pouvait apercevoir quelques banderoles faisant le marketing du nouveau produit de Ragec, à savoir: le jus Orangina, naturellement originale, sans colorant et arôme artificiel, en bouteille de 50 et 33 cl.