Construction de l’immeuble siège social de la BSCA Bank à Brazzaville : Le Chef de l’Etat a posé la première pierre, pour le démarrage officiel des travaux

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Le Président de la République, Denis Sasou-Nguesso a procédé, jeudi 25 février 2016, à la pose de la première pierre pour marquer le démarrage officiel des travaux de construction du siège social de la BSCA Bank (Banque Sino-Congolaise pour l’Afrique) à Brazzaville. Bâti à l’ex-piscine Caïman, au centre-ville, le siège de cette nouvelle banque est un immeuble de quinze étages, d’un coût total de 30 milliards de francs Cfa y compris l’équipement, entièrement financé sur ressources propres de la BSCA Bank.

C’est la société CSCEC (China State Construction and Engineering Corporation) qui réalise les travaux, sous le contrôle de la société congolaise Architecture, Imagerie et Construction d’Eugène Okoko.

La cérémonie de pose de première pierre s’est déroulée en présence du Ministre d’Etat Firmin Ayessa, Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, de  M. Gong Chao, Vice-Président de la Banque agricole de Chine, actionnaire de la nouvelle banque, du Ministre d’Etat Gilbert Ondongo, Ministre de l’économie, des finances, du budget et du portefeuille Public; des Présidents des institutions constitutionnelles, des membres du Gouvernement, du corps diplomatique et du cabinet du Chef de l’Etat, des officiers du Haut-Commandement militaire, de M. Xia Huang, Ambassadeur de Chine, M. Rigobert Roger Andelly, Président du Conseil d’administration de la BSCA Bank, M. Pierre Cébert Iboko-Onangha, Préfet du Département de Brazzaville, M. Hugues Ngouelondelé, Député-Maire de Brazzaville, les corps constitués nationaux, etc. L’ambiance était totale sur fond de la musique de l’orchestre Les Bantous de la capitale.
Quatre allocutions ont été prononcées pendant la cérémonie.
Après le mot de bienvenue du Député-Maire de Brazzaville, M. Rigobert Roger Andelly, Président du Conseil d’administration a fait la présentation du projet. De forme L dans l’alphabet, l’immeuble ultra-moderne qui servira de siège social à la BSCA Bank est bâti avec une partie basse de niveau R+1 et une partie haute comportant 15 niveaux. Le sous-sol abritera une salle des coffres forts, une salle où seront placés trois générateurs électriques totalisant 2.500 Kva, l’unité de purification d’eau, une salle de coffres de location d’une capacité de 3000 clients.
Au rez-de-chaussée, un hall d’accueil, 30 bureaux pour le personnel de l’agence, 12 guichets avec caissières et 6 distributeurs automatiques de billets. «Ce compartiment, finement climatisé, avec ses 60 places assises, traitera les clients grand public, la clientèle d’entreprise et les clients V.i.p», a expliqué le Président du Conseil d’administration.
Au premier étage, le restaurant du personnel et la grande salle de réunion, tandis que la salle informatique et celle des archives seront logées au deuxième étage. «La direction générale et les départements techniques ainsi que les quelques bureaux réservés temporairement à la location occuperont le 3ème jusqu’au 14ème étage, le 15ème et dernier étage étant réservé à la clientèle haut de gamme», a poursuivi l’orateur.
Dans l’ensemble, l’immeuble sera doté de 11 salles de réunion d’une capacité totale de 300 personnes. En outre, le bâtiment disposera de 6 ascenseurs dont 3 pour le personnel et les locataires, un ascenseur pour desservir les salles des coffres, un ascenseur de service et le dernier pour transporter les clients au 15ème étage.
Un parking de 150 places est prévu pour le personnel et les clients. Par ailleurs, il sera, également, construit sur ce terrain difficile, marécageux et traversé par un cours d’eau, entièrement canalisé par un dalot en béton armé de 160 mètres de long, et un bâtiment secondaire servant de logements séparés du directeur général et son adjoint.
Etablissement de crédit à vocation universelle, la BSCA Bank est la conséquence logique des relations diplomatiques entre la République du Congo et la République populaire de Chine, vieille aujourd’hui de 52 ans, a expliqué Rigobert Roger Andelly. En effet, lors de la visite du Président chinois, Son Excellence Xi Jinping, à Brazzaville, en mars 2013, le Président Denis Sassou-Nguesso avait proposé à son hôte d’ajouter le volet bancaire aux relations de coopération entre les deux pays. Le 12 juin 2014, à Pékin, en Chine, les deux parties signèrent le protocole d’accord ouvrant la voie à la création de la Banque Sino-congolaise pour l’Afrique.
«Elle sera dotée d’un capital de 53.342.800.000 Francs Cfa, totalement souscrit et versé, réparti comme suit: Banque agricole de Chine (50%), l’Etat congolais (12%), la SNPC (15%), le collectif de huit actionnaires privés congolais et français (21,5%), la société Magminerals Potasses du Congo (1,5%). Au départ, la banque aura une vocation nationale, donc couvrant tout le Congo, avant de s’étendre progressivement aux autres pays de la CEMAC, puis au reste de l’Afrique. Tout en se conformant aux règles de la Cobac (Commission bancaire de l’Afrique centrale), la BSCA Bank doit être profitable, efficace et prendre toute sa part dans le financement sain de l’émergence économique du Congo et de l’Afrique», a précisé le Président du Conseil d’administration.
Banque commerciale comme toutes les autres banques installées au Congo, la BSCA Bank financera tous les secteurs de l’économie congolaise, y compris l’agriculture. «En plus de ses fonctions classiques propres à toutes les banques, la BSCA Bank, appuyée par la 5ème banque du monde, compte introduire au Congo des produits bancaires innovants, particulièrement dans les domaines du financement des investissements structurants, le soutien aux Etats, à travers la souscription des bons du Trésor, du commerce international, les opérations en monnaie chinoise dont elle prévoit être le leader en Afrique, du marché financier mondial (opération swaps, produits dérivés…). Notre ambition est d’être la rampe de lancement de la grande place financière de Brazzaville», a signifié Rigobert Roger Andelly.
Dans son allocution, le Vice-Président de la Banque agricole de Chine, M. Gong Chao a rappelé que le Congo est un bon ami de la Chine, depuis longtemps. «La BSCA Bank, née sur une terre riche d’amitié, est un fruit précieux cultivé avec soin par les Présidents de nos deux Etats. Elle crée un nouveau modèle de collaboration entre nos deux pays dans le secteur financier. En tant qu’actionnaire et partenaire stratégique de la BSCA Bank, la Banque agricole de Chine agit activement pour réaliser ses engagements et prendre ses responsabilités… Dans le futur, nous sommes prêts à respecter nos promesses, à partager avec la BSCA Bank notre expérience de gestion et de développement, à développer des coopérations stratégiques», a dit l’orateur qui a estimé que la construction du siège de la BSCA Bank est non seulement le résumé des succès accomplis dans le passé, mais également un point de départ vers un futur brillant. Pour lui, la BSCA Bank est la banque du peuple congolais. «J’ose croire qu’elle s’étendra dans la zone CEMAC. Cette banque commerciale va promouvoir le développement économique et social du Congo et servira la population congolaise», a-t-il indiqué.
Pour sa part, le Ministre d’Etat Gilbert Ondongo a rappelé l’accord de partenariat stratégique signé en juin 2006 portant sur des prêts aux conditions, selon lui, «exceptionnellement avantageux», pour un montant total de plus de 1500 milliards de francs Cfa. «Prêts qui ont servi à construire les routes Pointe-Noire/Brazzaville, Owando/Makoua/Ouesso, Obouya/Boundji/Okoyo/Lékety/Frontière du Gabon; à construire les aéroports internationaux de Brazzaville et Ollombo; à construire des logements sociaux, un hôpital spécialisé, la centrale hydroélectrique de Liouesso et une nouvelle usine d’eau potable à Djiri». «Comment ne pas s’en féliciter!», s’est-il exclamé. Selon lui,  la BSCA Bank est la première du genre en Afrique francophone et la troisième dans toute l’Afrique. «Voilà pourquoi nous la vivons comme un couronnement de la coopération exceptionnelle entre la République du Congo et la République Populaire de Chine. Nous en sommes d’autant plus enclins que notre ambition en matière financière est sans contexte. Le Congo doit être une place financière forte en Afrique centrale. Nous en prenons assurément le chemin, en accueillant la BSCA Bank», a déclaré le Ministre Gilbert Ondongo. Ce dernier a, en outre, encouragé la nouvelle banque à déployer toute sa puissance financière susceptible de contribuer à faire du Congo, la première place financière d’Afrique centrale: «Vous êtes la bien née, la bienvenue et non la banque de trop. Veuillez, BSCA Bank, à respecter les normes prudentielles éditées par la Cobac, sans tomber pour autant dans la frilosité qui convertit toute demande de crédit en chemin de croix pour le client. Faites honneur à ceux qui vous ont porté sur les fonts baptismaux; ayez à cœur à ne pas décevoir tous les grands espoirs placés en vous». Sitôt après, le Président de la République a procédé à la pose de la première pierre marquant le lancement officiel des travaux qui avaient déjà commencé.

Informations supplémentaires