Médias : «EasyTV», une télévision numérique terrestre facilement accessible pour les Congolais

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Le groupe Canal+ vient de procéder au lancement d’une télévision numérique terrestre au Congo-Brazzaville. Dotée d’une haute qualité technique et d’une facilité d’installation pour les abonnés, ce nouveau produit a la particularité d’être accessible à des coûts adaptés au pouvoir d’achat des Congolais.

C’est, en tout cas, ce qui ressort de la conférence de presse donnée, conjointement, le 26 janvier dernier, à Pointe-Noire, par Jean Christophe Ramos, directeur «Corporate» pour Canal+ Afrique, Alix Lebrat, Directrice Générale de Telenum Congo, et Philippe Mvouo, président du C.s.l.c (Conseil supérieur de la liberté de communication), organe de régulation de la liberté de presse au Congo. En présence de l’ambassadeur de France au Congo, Jean Pierre Vidon, et du consul de France à Pointe-Noire, Jean Luc Delvert. La Mairie centrale était représentée par Jean Jacques Le Parrain Moi Bayonne, deuxième secrétaire du bureau exécutif du conseil municipal et départemental de Pointe-Noire.

Chaînes de télévision, chaînes de radio, organes de presse écrite ou presse en ligne…C’est quasiment tout le gotha médiatique de Pointe-Noire qui a fait en ce mardi 26 janvier 2015, le déplacement du restaurant «Gondwana», au centre-ville. Question d’échanger avec Jean Christophe Ramos, directeur «Corporate» pour Canal+ Afrique, Alix Lebrat, Directrice Générale de Telenum Congo, et avec Philippe Mvouo, président du C.s.l.c (Conseil supérieur de la liberté de communication), organe de régulation de la liberté de presse au Congo. Un événement de haute portée honorée par la présence d’éminentes figures diplomatiques, à savoir: l’ambassadeur de France au Congo et le Consul de l’Hexagone à Pointe-Noire. Ces échanges avec la presse ont ainsi permis d’en savoir davantage sur ce nouveau produit de télédistribution que le Groupe français «Canal +» vient de mettre à la disposition du public.
Un produit dénommé «EasyTV», qui signifie «Télévision facile, en anglais». Télévision facile, en raison de la simplicité du produit. Pas question pour l’usager de faire appel à un technicien aguerri. Il suffit seulement de s’acheter son kit composé du décodeur, de la télécommande de l’antenne UHF et quelques accessoires, pour que EasyTV soit opérationnel dans un ménage. C’est dire qu’avec EasyTV, tout est «plug and play» (brancher et utiliser), à telle enseigne que même un enfant de cinq ans fera fonctionner EasyTV.
Et Jean Christophe Ramos ne pouvait pas ne pas se féliciter de cette spécificité: «Pour les anciens d’entre nous, il y 20 ans, il fallait une parabole de 3 mètres pour recevoir à peine huit chaînes de Canal. Grâce à la technologie, on est passé à vingt, cinquante, soixante et, aujourd’hui, à plus de deux cents chaînes de télévision. Ce, avec une parabole plus réduite. C’est un produit important pour Canal+, en raison de sa simplicité et de sa proximité.  C’est plus vital pour nous de servir la modernité et les révolutions technologiques qui nous permettent d’apporter plus de confort à nos abonnés».
Une autosatisfaction tout à fait légitime, vu les avantages de cette offre de proximité de télédistribution. «Nos décodeurs sont compatibles pour recevoir gratuitement toutes les chaînes qui seront diffusées en TNT. Les abonnés n’auront pas l’obligation d’acheter un autre décodeur pour recevoir toutes les chaînes qui sont disponibles sur le bouquet. Le simple fait d’acheter un décodeur permet de recevoir rapidement les chaînes diffusées en TNT», a encore expliqué Jean Christophe Ramos.
Même sentiment qu’a Alix Lebrat. «L’offre TNT est une offre additionnelle qui permet à un plus grand nombre de gens d’avoir accès à la TV avec le genre d’abonnement mensuel qui est assez peu cher», a indiqué la représentante du groupe Canal+ au Congo. Et les tarifs semblent à la portée de toutes bourses, si l’on s’en tient au pouvoir d’achat des Congolais. En effet, si le kit s’obtient à 15000 francs CFA, l’abonnement mensuel, lui, est à seulement 6000 francs CFA pour vingt-cinq chaînes étrangères et cinq nationales, gratuitement. Le public aura donc ses chaînes locales, gratuitement et en qualité numérique. C’est-à-dire, une image nette et claire, exempte d’interférences ou de pixels dus aux aléas comme les intempéries.  
Philippe Mvouo, ainsi que des membres du secrétariat administratif du C.s.l.c qui l’accompagnaient ce jour-là, s’est montré satisfait par les explications et surtout, la séquence de publicité balancée après la conférence de presse. «La cérémonie d’aujourd’hui est celle de l’espoir pour le Congo, car l’environnement médiatique congolais est en train de connaître de belles heures, comme celle que nous propose, actuellement, Canal+», s’est exclamé le président du C.s.l.c.
Comme quoi, facilement et à moindre coût, le peuple congolais, en général, et la population de Pointe-Noire, en particulier, aura, désormais, le monde entier à portée de main. Et partant, devenir des habitants à part entière du village global ainsi que l’avait prédit Marshall McLuhan.
Le Bouquet TNT EasyTV by Canal+ est en vente dans la boutique du Grand Marché (entrée Saint Pierre en face de la boulangerie) et dans la boutique Foucks (Route de l’ex Kabane en face du Pynaret). On peut aussi se réabonner via le paiement mobile  en disposant d’un compte mobile money via notre partenaire Airtel ou dans un point de recharge.
Pour résumer, EasyTV est une offre unique de 30 chaînes congolaises et internationales au prix accessible de 6 000 F. CFA/mois et en qualité numérique. Proposé au tarif promotionnel de 15 000 F. CFA, le kit est facile à installer directement à son antenne.
Ce bouquet est dédié à toutes les familles avec un large choix de thématiques: divertissement, information, séries, cinéma, sport, religion, jeunesse, musique et découverte.
Le slogan d’EasyTV est EasyTV, Eza Easy, Eza facile!
Pour plus d’informations sur  EasyTV, vous pouvez consulter son site internet www.easy.tv.