11es Jeux africains, Brazzaville 2015 : Des véhicules 100% électriques au service des sportifs

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le 28 août 2015, le groupe Bolloré et l’Etat du Qatar avaient mis à la disposition du  COJA (Comité d’organisation des jeux africains), 64 véhicules 100% électriques dont 50 voitures et 14 bus, pour servir au transport des participants aux 1es Jeux Africains, à la cité de la Concorde, à Kintelé.

 

Depuis le lancement des Jeux Africains, le 4 septembre dernier, ces véhicules 100% éco-conçus  facilitent le déplacement des sportifs et des officiels, entre le village des jeux et le site de la Concorde, mais surtout, à l’intérieur de la cité sportive de Kintélé. Lors des compétitions de cyclisme, ces voitures ont accompagné les athlètes en course. A tout moment,  les sportifs et les officiels, y compris ceux à mobilité réduite, sont transportés à bord de ces véhicules de grand confort. Il fallait vraiment y penser, car tout le monde y trouve son compte.
 Gérés par Bluecongo, une société créée conjointement par le Groupe Bolloré et l’Etat du Qatar, destinée à développer des infrastructures de transport électrique et des systèmes de production d’énergie propre au Congo, les véhicules électriques font partie du paysage des Jeux Africains, à la cité La Concorde de Kintelé. Au-delà de leur avantage de fonctionner à l’énergie solaire, ces véhicules font, désormais, partie intégrante du système de transport des Jeux Africains.
 Ils sont écologiques, car ne produisant ni gaz carbonique, ni nuisance sonore. Ils ont aussi été minutieusement conçus pour faciliter le déplacement des sportifs vivant avec handicap (accès et descente faciles, confort, etc.). Certains parmi ces athlètes n’ont pas tari d’éloges à l’endroit de ces voitures et bus qui leur facilitent la participation aux Jeux Africains.  
 Harouna Ousmane, Président de la Fédération nigérienne des sports paralympiques, membre du Comité Paralympique International, le confirme en ces termes: «Ce qui me plaît dans ces bus, c’est l’accessibilité pour les personnes en chaise roulante et aussi pour les personnes vivant avec handicap qui utilisent les béquilles ou les cannes. Ces bus ont réellement été conçus pour répondre aux besoins des personnes à mobilité réduite. Je vous dis qu’avec les bus Bluecongo, on est à l’aise». Et de poursuivre: «En Afrique, notre problème, c’est l’accès au transport public pour les personnes vivant avec handicap. C’est pourquoi je propose au Groupe Bolloré et son partenaire d’étudier la possibilité d’étendre ce projet sur toute l’Afrique».
Dans la même perspective, Seawell Mosha Kampode, coach de l’équipe zambienne de basket-ball paralympique a marqué sa surprise agréable,  en  venant à Brazzaville où il a trouvé que les personnes à mobilité réduite n’ont pas été oubliées.  «C’est vraiment une première sur le continent africain de voir de tels bus qui, non seulement ne polluent pas, mais offrent la possibilité à nous, personne à mobilité réduite, d’accéder partout où notre présence est souhaitée. Du jamais vu! Plein de bonnes choses à Bluecongo, à qui je dis merci», a-t-il confié.
Tijani Latifat Omolola et Ejiké Lucy, deux sportives nigérianes ont pour leur part,  mis en avant que grâce à ces bus, elles arrivent à être ponctuelles au rendez-vous: «Nous accédons facilement à bord des bus Bluecongo. Ce qui fait que nous soyons à l’heure aux entrainements, dans les salles de jeux et même au stade lorsque nous voulons assister à un match de football».
 Pour Hervé Ano Adou, athlète paralympique ivoirien, «la particularité de ces bus, c’est qu’ils sont réellement accessibles aux personnes handicapées. Il n’y a pas de problèmes d’escalier, pour y accéder, ils sont réguliers dans les différents sites ce qui fluidifie notre mobilité. Je voudrais juste dire merci à Bolloré et l’Etat du Qatar, en espérant que ce projet se perpétue et s’étende à d’autres pays africains».   
 Ces voitures accompagnent aussi le cyclisme.  Alain Kouame, Président de la Fédération Ivoirienne de cyclisme, représentant le Président de la Confédération Africaine du Cyclisme, nous fait remarquer: «Des voitures 100% électriques qui accompagnent les cyclistes, c’est du pain béni. Les cyclistes ne sont pas gênés par la fumée que dégagent les voitures qui les accompagnent habituellement pendant les courses. Ces voitures ne produisent aucun bruit, ne dégage aucune fumée. Du coup cela a permis à nos athlètes de donner le meilleur d’eux-même.Nous sommes très satisfaits».
Pour Maurice Nazaire Mbinga, Président de la Fédération Gabonaise du cyclisme: «La mise à disposition des véhicules 100% électriques qui accompagnent les cyclistes, c’est une bonne stratégie du Groupe Bolloré appuyé par l’Etat du Qatar. C’est une première en Afrique. Nous appelons de vive voix le groupe Bolloré et son partenaire à nous faire découvrir cette bonne expérience au Gabon. Les spectateurs et le monde découvrent ensemble avec nous les bienfaits de la pile LMP».  
 Un transport équitable, un accompagnement de pointe, une stratégie réussie; Bluecongo continue de faire parler d’elle avec ses véhicules 100% électriques, à l’occasion des Jeux Africains de Brazzaville 2015, riches en moments de joie et d’expérience inouïe.

Informations supplémentaires