Total E&P Congo : Don d’une salle de classe et de tables-bancs à l’école Bernard Mambéké Boucher de Ouesso

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Située dans le premier arrondissement, Nzalangoye, de la commune de Ouesso, chef-lieu du département de la Sangha, l’école Bernard Mambeke Boucher  a fait l’objet d’une attention particulière de la part de Total E&P Congo. La société pétrolière y a construit un nouveau bâtiment scolaire de quatre salles de classes, avec 250 tables-bancs, un bloc de latrines modernes et un dispositif de toilette pour l’hygiène des mains.

La remise officielle de ce bâtiment a eu lieu, le lundi 31 août 2015,  par Alain Brice Boumpoutou, directeur général adjoint de Total E&P Congo, aux autorités locales, représentées par Mme Mariche Ginelda Mavoungou, secrétaire générale du département de la Sangha.En présence de M. Ernest Didace Ekoton, directeur départemental de l’enseignement primaire et secondaire, en charge de la jeunesse et de l’éducation civique, de l’administrateur-maire du premier arrondissement Nzalangoye, ainsi que de nombreuses autorités politiques et administratives locales.

En accompagnement de l’action gouvernementale de la municipalisation accélérée du département de la Sangha, et à l’occasion des festivités relatives au 55e anniversaire de l’indépendance nationale, Total E&P Congo a choisi d’investir dans le développement durable, à travers cette solidarité au bénéfice des populations de la Sangha, en général, et de Ouesso, en particulier.
Le nouveau bâtiment, don de la société Total E&P Congo, est arrivé bien à propos, comme pour résoudre tant soit peu, l’éternelle question d’insuffisance de salles de classes et de tables-bancs, au moment où la rentrée scolaire pointe à l’horizon.
En effet, l’Ecole Bernard Mambéké Boucher compte quatre établissements scolaires: le Centre d’éveil de la petite enfance, les écoles primaires 1 et 2 et le Collège pilote de Ouesso. Naturellement, le fonctionnement de ces quatre établissements sur un même site et dans les mêmes structures se heurte à plusieurs difficultés. «Le don de Total E&P Congo vient résoudre, définitivement, certains problèmes, notamment l’utilisation commune des salles de classes par les trois niveaux d’enseignement, source de conflits entre élèves, enseignants et chefs d’établissements. Désormais, chaque établissement gérera ses salles de classes, de manière indépendante. Ce don met aussi fin au fonctionnement contraignant de ces établissements par vagues alternées, qui était imposé par l’insuffisance des salles de classes, l’insuffisance de tables-bancs, avec pour corollaire le fait que les élèves s’essayaient à trois, voire à quatre sur une table-banc. Pour cela, nous disons merci à la société Total E&P Congo», a dit Ernest Didace Ekoton, le directeur départemental de l’enseignement dans la Sangha.  
La société Total E&P Congo n’est pas à sa première action au bénéfice des populations congolaises. Dans sa vocation sociétale et citoyenne, l’éducation fait partie des axes privilégiés de son engagement en faveur des pays hôtes et des populations voisines de ses activités. La société développe des programmes qui touchent aux différents échelons du système éducatif national, afin de soutenir la formation des jeunes Congolais et surtout l’excellence. C’est de cela que répond un programme de classes renforcées, installé au Lycée Victor Augagneur de Pointe-Noire. Il s’agit d’un dispositif qui offre un enseignement gratuit dans les filières scientifiques et qui permet aux élèves de passer le baccalauréat congolais et français.
Dans le même élan, la société pétrolière a participé à la construction du Centre culturel Jean-Baptiste Tati-Loutard, au quartier Mpita, à Pointe-Noire. De même, dans l’enseignement supérieur, elle a développé un partenariat avec l’Université Marien Ngouabi, qui a permis de créer un master en génie pétrolier au sein de cette Université. «Toutes ces actions démontrent notre volonté de contribuer à l’essor du système éducatif congolais. Notre présence à l’Ecole Bernard Mambéké Boucher s’inscrit dans cette politique et marque notre participation au développement du pays, qui évolue chaque jour, notamment par le biais de la municipalisation accélérée. Nous espérons que ce don fera la joie des élèves qui étudient, chaque jour, dans cette école et leur permettra de travailler dans de bonnes conditions», a expliqué Alain Brice Boumpoutou.
Pour sa part et au nom du préfet de la Sangha, la secrétaire générale du département a très favorablement accueilli et apprécié le don de Total E&P Congo, avec le souhait de voir d’autres entreprises lui emboîter le pas.