11es Jeux africains, Brazzaville 2015 : Don de 64 véhicules électriques par le groupe Bolloré au Coja

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le groupe Bolloré a fait don de 64 véhicules entièrement électriques au Coja (Comité d’organisation des jeux africains), pour servir au transport des participants aux 11èmes jeux africains, à la cité de la concorde, à Kintelé. La remise de ce don a eu lieu le vendredi 28 août 2015, dans la salle de réunion du complexe sportif de Kintélé, situé à Djiri, le 9e arrondissement de Brazzaville, lors d’une conférence de presse animée par Pierre Bellerose,...

Directeur général de la société Bolloré Africa Logistic, en présence d’Emile Bakalé, vice-président du Coja, et devant un parterre de journalistes de la presse nationale et internationale, des membres du Coja et du groupe Bolloré au Congo, dont Patricia EKEY-MISSE, Responsable communication et développement durable, Thierno DIANE, Directeur d’agence Brazzaville.
Pendant la conférence de presse Pierre Bellerose, Directeur Général pays du groupe Bolloré, a expliqué le fondement du soutien de ce groupe au Congo, pour la réussite des jeux africains du cinquantenaire, à Brazzaville. «C’est un investissement énorme, qui s’élève à plusieurs milliards de francs Cfa. Le but est d’accompagner nos amis congolais, sachant qu’on est ici depuis 50 ans et qu’on emploie près de deux mille employés», a-t-il dit.
Ainsi, prélude aux jeux africains qui se dérouleront à Brazzaville du 4 au 19 septembre 2015, le groupe Bolloré et l’Etat du Qatar ont lancé le projet «Blue Congo», une joint-venture (Association de type économique dans laquelle les partenaires partagent les risques et les frais), ayant pour vocation de développer des infrastructures de transport électrique et des systèmes de production d’énergie propre au Congo, ceci pour appuyer la vision du pays par l’apport de technologies propres, respectueuses de l’environnement.    
Ainsi, 50 voitures de 4 places et 14 bus d’une vingtaine de places, fonctionnant à l’électricité, énergie propre ne rejetant pas de gaz carbonique, ont été offerts gracieusement au Coja (Comité d’organisation des jeux africains), pour le transport des athlètes, des encadreurs, des délégations officielles et sportives, dans les sites des compétions à Kintélé. Ces véhicules à 100% électriques, donc écologiques, sont de trois types: «Blue bus», «Blue summer» et «Blue car». Ils sont équipés de batteries LE (Lithium métal polymère), une technologie unique au monde, conçue par le groupe Bolloré et qui fonctionne efficacement: zéro bruit, zéro émission de gaz carbonique.
Ces véhicules fiables et performants ont une autonomie hors-pair. Capable de parcourir 120 kilomètres à une vitesse maximale de 70km/h pour les bus, et 250 km à une vitesse maximale de 130Km/h pour les voitures. Ce sont donc des véhicules qui permettent de rouler toute une journée sans besoin d’être rechargés. La recharge pouvant se faire au début ou à la fin de la journée.
Pour alimenter la flotte des véhicules en énergie électrique écologique, le groupe Bolloré a installé dans l’enceinte du complexe la concorde à Kintélé: quatre stations et 80 bornes de recharge. L’énergie est fournie par des panneaux solaires. Pour cela, un champ de 864 panneaux photovoltaïques, couplés à des conteneurs remplis de batteries LMP, permettent de produire et de stocker l’énergie solaire, pour l’alimentation en temps opportun, de jour comme de nuit, des véhicules.
Face à cet important don, le vice-président du C.o.j.a Emile Bakalé, a exprimé sa gratitude au groupe Bolloré, en ces termes: «Notre joie est grande, qu’on puisse être accompagné par un groupe puissant comme Bolloré. Vu tous ces actes, effectivement, Bolloré vient nous ajouter une bonne touche de modernité et vient nous enlever une épine qui se posait surtout du côté du transport. Un grand merci à Bolloré, pour sa participation à ces Onzièmes jeux africains».
Dans son allocution de circonstance délivrée par voie de presse, Vincent Bolloré, Président directeur général du groupe français, a indiqué qu’après les Jeux africains, Bluecongo va se déployer pour créer un smart city à Impfondo, une cité intelligente. Il s’agira d’installer des panneaux solaires et des autour d’Impfondo, pour fournir aux habitants de cette ville, une énergie propre, renouvelable et éternelle, a-t-il dit en substance. À Brazzaville des salles de cinéma seront construites pour les grands films mais aussi pour identifier les talents à travers tout le Congo et les mettre en avant dans d’autres pays du monde comme en France, aux États Unis ou au Canada.
Au-delà du don de véhicules électriques, donc à énergie propre, le groupe Bolloré accompagne le C.o.j.a, dans le domaine de la communication. «Dans quelques jours, vous verrez, dans la ville, plusieurs supports en co-branding entre Bolloré et les Jeux africains, être affichés. C’est aussi une participation du groupe Bolloré qui, pendant quatorze ou quinze jours, restera à nos côtés, pour faire en sorte que ces jeux soient au mieux visibles sur l’ensemble du continent et même à travers le monde. Ceci, grâce à la chaîne de télévision Canal+, propriété du groupe Bolloré. Canal+ sera avec nous, à partir du 1er septembre, non seulement pour faire la promotion des Jeux africains, mais aussi, pour les couvrir, en relayant tout ce que nous aurons comme activités», a souligné Nestor Oyoukou, premier vice-président marketing du C.o.j.a.
Fondé en 1822, le groupe Bolloré, essentiellement actif dans la logistique, compte parmi les plus puissantes des 500 plus grandes entreprises du monde. Il emploie plus de 55.000 personnes, dans de nombreux pays, avec une capitalisation boursière de plus de 15 milliards de dollars américains.