Premier congrès extraordinaire de l’U.f.d (Union des forces démocratiques) : Elu président du parti, Josué Rodrigue Ngouonimba promet la cohésion et la fraternité

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Convoqué par décision n°01/15/UFD/P du 28/03/2015, le premier congrès Extraordinaire du Parti a tenu ses assises, du vendredi 24 au dimanche 26 avril 2015, à Sibiti, dans le verdoyant Département de la Lékoumou. C’est dans la moderne salle des banquets de la Direction départementale des Douanes, fruit de la Municipalisation accélérée, que les travaux se sont tenus.

La cérémonie d’ouverture, riche en émotions, a connu les phases suivantes:
- le mot du présentateur, lequel a situé l’événement dans son contexte sociopolitique;
- la minute de silence observée en la mémoire de notre regretté Président fondateur, Son Excellence David Charles Ganao;
- l’entrée en salle de l’étendard du parti devant les militants recueillis;
- une animation culturelle bien enlevée au cours de laquelle un corps de ballet féminin a présenté, avec maestria, un spectacle musical traditionnel éblouissant.
Après cet intermède, le Président par intérim du parti, M. Martin Tsiba, a prononcé son mot d’ouverture. Il a souhaité la bienvenue à tous les congressistes venus des quatre coins du pays ainsi qu’à ceux de la diaspora, les exhortant, tous, à se mettre résolument au travail, à l’effet de donner au parti les outils utiles et nécessaires pour son émergence.
Il sied de signaler que la cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de certains délégués des Partis de la Majorité présidentielle, notamment le Parti Congolais du Travail, représenté par son Secrétaire Général Adjoint, Monsieur André Massamba.

Ensuite, le Secrétaire général du parti, Monsieur Sébastien Ebao, a procédé à la vérification des mandats qui a donné les résultats ci-après: 342 congressistes présents sur les 365 convoqués, soit 23 absents seulement. Le quorum ayant été largement atteint, les congressistes ont entériné l’ordre du jour proposé par le Secrétariat National, lequel s’est articulé ainsi qu’il suit:
1- Vérification de présences;
2- Examen et adoption du règlement intérieur des travaux;
3- Mise en place des instances du congrès; a- Présidium; b- Secrétariat; c- Police.
4- Examen et adoption du programme des travaux;
5- Examen et adoption du rapport moral;
6- Examen et adoption du projet de société;
7- Examen et adoption du projet des statuts;
8- Mise en place des nouvelles instances du parti; a- élection du Président du parti; b- élection des membres du Conseil national; c-élection de membres du Bureau politique; d- élection des Membres de la Commission nationale de contrôle financier; e- élection du Secrétaire général et du Secrétaire général adjoint; f- Election des Secrétaires nationaux.
9- Motions et recommandations;
10- Examen et adoption du communiqué final.

Du règlement intérieur des travaux et de la mise en place des instances du congrès
Le Règlement Intérieur des travaux a été examiné et adopté, après quelques amendements. C’est ainsi que, conformément aux dispositions dudit document, il a été mis en place les instances du congrès, à savoir:
1- Le présidium composé d’un triumvirat comprenant les premier, deuxième et troisième vice-présidents du parti, en l’occurrence messieurs Martin Tsiba, Josué Rodrigue Ngouonimba et Ngami-Likibi;
2- Deux assesseurs: Messieurs Sébastien Ebao et Michel Gangouo;
3- Le Secrétariat comprenant un chef de secrétariat, un rapporteur et trois membres. Il s’agit respectivement de: Samba Jean; Ondzouan Alphonse; Grégoire Bouity-Nzengui; Solange Mboumba; Mieté-Likibi.
La police, dernière instance du congrès, a été composée de six membres: Yoyili Rodolphe; Mfoutou José; Moukengue Bienvenue; Mpolo Cécile; Mme Mikolo Clémentine; Nguia Constant.

De l’examen et adoption du rapport moral
Les congressistes ont auditionné, avec une attention soutenue, la lecture du rapport moral, lequel a retracé le parcours mouvementé du parti, de sa création le 28 juillet 1991 à la tenue du présent congrès extraordinaire. Le document a été adopté sans amendement et par acclamations.
Les travaux, suspendus à 17h30, ont repris le lendemain par l’examen et l’adoption du projet de société, des statuts puis par la mise en place des instances du parti.

De l’examen et de l’adoption du projet de société et des statuts
Ces documents ont fait l’objet de débats animés et constructifs, puis ont été adoptés après amendements.
 
De la mise en place des instances du parti
Conformément aux dispositions contenues dans les statuts fraichement adoptés, il a été procédé à l’élection aux instances suivantes: Présidence; Conseil national; Commission nationale de contrôle financier; Vice-présidence; Secrétariat général; Secrétariat national; Bureau politique.

Les élus à ces différentes
instances sont:

- Président: Ngouonimba Josué Rodrigue, élu à l’unanimité, par acclamations, debout, nourris et prolongés.

- Une commission de contrôle financier de 5 membres qui sont:
- Président: Pené Judicaël Romaric;
-Vice-Président: Moufoura Godefroy;
- Secrétaire: Akoli Hidever;
-Membres: Mboula René Jean Hilaire et Mbé Claudine;

- La Vice-Présidence du parti à laquelle a été élu M. Ngami-Likibi Jean-Marc;
- Le Secrétariat National composé de la manière suivante:
- Secrétaire Général: Ebao Sébastien;
- Secrétaire Général Adjoint: Samba Jean;
- Secrétaire à l’organisation: Enahemo Alphonse;
- Secrétaire à la communication, porte-parole du parti: Ngouloubi Albert;
- Secrétaire aux relations extérieures: Gangouo Michel;
- Secrétaire chargé de la ville de Brazzaville: Ampiri Michel;
- Secrétaire aux finances: Gandzo Nicolas;
- Secrétaire à l’éducation et à la formation politique: Dzoum-Bouandzobo;
- Secrétaire à la jeunesse, culture et arts: Koubemba Marcel;
- Secrétaire à la santé et à l’action humanitaire: Guekele Adrienne;
- Secrétaire à l’administration: Niama Célestin;
- Secrétaire aux ressources humaines: Bouna Elisa;
- Secrétaire aux stratégies et perspectives: Mboungou Médard;
- Secrétaire aux affaires juridiques et droits humains: Omouali Jospin:
- Secrétaire chargée des questions du genre et de la condition féminine: Omboud Sidonie;
- Secrétaire chargée des institutions républicaines: Ngoulako Mathilde;
- Secrétaire de la politique sociale du parti: Mboma Jean-Marie.

- Un Bureau Politique de 37 membres.
Sitôt élu, le Président entrant a annoncé l’élévation de son prédécesseur, M. Martin Tsiba à la dignité de Président d’Honneur de l’Union des Forces Démocratiques.
Les travaux ont été suspendus pour reprendre le dimanche 26 avril 2015 avec la lecture et l’adoption des motions, recommandations et résolutions.
Enfin, les lampions se sont éteints sur le premier congrès extraordinaire de l’Union des Forces Démocratiques par le discours de circonstance du Président élu, Monsieur Josué Rodrigue Ngouonimba qui a pris le ferme engagement de sortir l’UFD des sentiers ténébreux de la routine, pour l’emmener vers les rivages lumineux de la modernité.
Commencés le vendredi 24 avril 2015, les travaux du premier congrès extraordinaire de l’Union des Forces Démocratiques ont pris fin le dimanche 26 avril 2015, dans l’allégresse générale.

Dans sa recommandation sur le partenariat PCT-UFD, le congrès a recommandé au Bureau politique de réexaminer, avant la tenue du dialogue national inclusif, cet accord, afin de dégager de nouvelles orientations.

Informations supplémentaires