10ème Edition du Semi Marathon International de Brazzaville (SMIB) : Djambala, 14 Août 2013

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

La 10ème édition du Semi Marathon International de Brazzaville se déroule le 14 aout 2013, à Djambala, dans le Département des Plateaux, sous le haut patronage de Son Excellence Monsieur le Président la République, Chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso.


L’histoire de la course remonte à 2001, lorsque le Président de la République fait organiser un Marathon pour fédérer la jeunesse congolaise, lui donner une âme citoyenne et civique, et l’amener au cœur de la reconstruction de la paix sociale et de l’unité nationale mises à mal par les affrontements récurrents que notre pays a connus. De cette course a pris corps et réalité le Semi Marathon International de Brazzaville, créé par note de service N°225/PR-CAB/ du 16 juin 2003. Placé sous le haut patronage du Président de la République, Chef de l’Etat, il s’ouvre, dès sa première édition, en 2003, à toute la jeunesse sportive nationale  et internationale.
Le SMIB est donc né de la volonté politique du Chef de l’Etat de faire converger les jeunes vers un seul et même objectif : la consolidation de la paix, de faire prendre aux jeunes une part active dans ce processus, de favoriser le brassage de la jeunesse afin d’abandonner toute velléité de conflits. Cet évènement plonge chaque fois les jeunes dans un engagement citoyen qui leur permet de grandir, de se dépasser, de se découvrir les uns les autres, de porter des valeurs, de trouver leur place, et d’être utiles les uns les autres. Preuve que depuis la première jusqu’à la neuvième édition du SMIB, les jeunes de tous les départements  de notre pays se rencontrent, font connaissance, se familiarisent et échangent pour le plus grand bien du Congo.

Apporter l’énergie du pétrole au sport

Le sponsor officiel de cet évènement, la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC), ne ménage aucun effort pour que la compétition se tienne chaque année. Quant à la Fédération congolaise d’athlétisme, par sa collaboration, elle apporte sa touche particulière pour garantir une meilleure organisation technique du SMIB, sans oublier le partenaire international qui est ASEL (Association sports et loisirs). En sponsorisant le SMIB depuis sa création, la SNPC aide l’Etat à faire revenir la course à pied au cœur de la jeunesse congolaise et à unir celle-ci, autour d’un même idéal: l’unité nationale.
C’est ainsi que la SNPC apporte une partie de l’énergie du pétrole au sport, en aidant les Congolais  à s’ancrer définitivement dans le calendrier sportif national et international.

Expérience tournante

A la faveur de la première expérience du programme de la Municipalisation accélérée réussie en 2004, la deuxième édition du SMIB qui en est à sa dixième édition a pris l’habitude de côtoyer, le programme de la Municipalisation accélérée:

- la 1ère édition, à Brazzaville;
- 2ème édition, 2004 à Pointe-Noire;
- 3ème Edition, 2006 à Dolisie;
- 4èmeédition, 2007 à Owando;
- 5ème édition, 2008;
- 6ème édition, 2009 et 7ème édition, 2010 à Brazzaville;
- 8ème édition, 2011 à Ewo;
- 9ème édition, 2012 à Kinkala;
- la 10ème édition ce jour, 14 aout, à Djambala.

Tout au long des éditions du SMIB, une athlète congolaise, Kiyindou Ida Brunelle, s’est particulièrement illustrée en remportant cinq fois la course. Notamment en 2003, 2004, 2007, 2008 et 2009. Grâce à cette expérience tournante, le SMIB suscite plus d’engouement et d’enthousiasme auprès des jeunes.

Participation

De la première à la 10ème  édition, le Semi Marathon International de Brazzaville a, chaque année, regroupé des athlètes issus de tous les départements du Congo en même temps que d’autres individualités, ainsi que des athlètes de haut niveau venus d’Afrique et d’Europe. Les effectifs les plus élevés sont à mettre à l’actif de Brazzaville en 2003 avec un nombre des participants qui s’élèvent à 4000 athlètes, et seulement à 1.287 athlètes en 2010. Toutefois, l’édition de 2007 à Owando avait enregistré 393 inscrits, tandis que celles de Brazzaville 2008 et 2009 comptaient respectivement 876 et 1142 inscrits, celle d’Ewo 2011, 439 et, celle de Kinkala 2012, 1000 inscrits.
Records
Le Comité de Direction  du Semi Marathon International de Brazzaville ne cache pas sa satisfaction face aux progrès réalisés par les athlètes comparativement aux records mondiaux. A Kinkala, ce sont les Kenyans qui se sont imposés dans les deux versions internationales: Luka Lokobé Landu, en hommes, qui a bouclé le parcours (21,100 km) en 1h 02’35, et Jeruto Agness Barsioso, en dames, en 1h 10’03. Les deux Kenyans n’étaient pas seuls sur les podiums. Ils étaient ceinturés par l’Ougandais Nicolas Towett Kiprono (1h 02’25) et le Kenyan Chumba Kipleting (1h02’35) dans l’épreuve masculine; l’Ougandaise Mercy Jemutai (1h12’33) et l’Ethiopienne Almaz Eshutu Deme (1h 14’52),  ont été auréolées dans la course féminine.

Et les nationaux, dans leur version? Ils améliorent, au fil des années, leurs performances. Le cas de Maël Okoueké, vainqueur en 1h 05’04, mieux qu’à EWO (1H09’05), est intéressant,  talonné par Eric Semba (1h06’47) et Noël Mboungou (1h07’25).
Chez les dames, la première à franchir la ligne d’arrivée a été Jodelle Ossou Wakeyi (1h18’25’’), avant Rose Biantouari (1h26’37). A noter que ces performances ne sont pas loin de celles réalisées sur le plan mondial. L’Erythréen Zersenay Tadese a réalisé la meilleure performance masculine avec 58mn 23s (Lisbone 2010). Le record du monde féminin est détenu par la Kenyane Mary Keitany avec 1h 05mn 05s (Ras Al Khaimah),  le 18 février 2011.

Les Récompenses

Le Semi Marathon International de Brazzaville attribue des primes pour les premières places par catégorie et par sexe, tant au plan national, qu’au plan international.

Source Commission Communication SMIB.

Informations supplémentaires