République Populaire Démocratique de Corée : 83 ans de l’Armée Populaire de Corée, sous les prestigieux Commandants du Songun

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Le 25 avril marque l’anniversaire de la création de l’APC (Armée Populaire de Corée).  Le chemin des 83 années parcouru par l’APC, de 1932 jusqu’à présent, est un trajet glorieux où elle a toujours remporté les victoires, grâce aux prestigieux Commandants du Songun. 

Sous la direction du Président Kim Il Sung

Etablir avant tout une puissante Armée révolutionnaire, pour vaincre les armées impérialistes, remporter la victoire de la Révolution et modeler, en toute indépendance, le destin du pays et de la Nation, voilà le principe de la Révolution du Songun, défini par le Président Kim Il Sung (1912-1994) et le noyau de l’idée de faire cas des forces armées et des affaires militaires.

 

Ayant élaboré les idées originales du Songun, il les concrétisa pour fonder, le 25 avril 1932, l’Armée Révolutionnaire Populaire Coréenne (ARPC), prédécesseur de l’APC, commençant ainsi sa direction fondée sur le Songun. Sous la direction de Kim Il Sung, l’ARPC mena la guerre de résistance antijaponaise, sans avoir un Etat comme arrière ni pouvoir jouir du soutien d’une armée régulière et libéra, enfin, la Corée, le 15 août 1945.
Après la libération du pays, il avança l’orientation de développer l’ARPC, pour en faire les forces armées régulières et conduisit, avec prévoyance, l’application de cette orientation, ce qui permit à l’APC, armée régulière, de déclarer sa naissance le 8 février 1948.
Grâce à sa direction éminente du Songun, la jeune APC put repousser, lors de la guerre de Corée (1950-1953), l’invasion des forces alliées des impérialistes, les Etats-Unis en tête, qui se vantaient d’être «les plus puissants» du monde, et sauvegarder sûrement la liberté et l’indépendance de la patrie.

Grâce à la direction de Kim Jong Il, Président du Comité de la défense nationale

Successeur de l’œuvre de la Révolution du Songun, entamée par Kim Il Sung, Kim Jong Il (1942-2011) commença, le 25 août 1960, la direction du Songun, par l’inspection de la 105ème Division de chars Ryu Kyong Su Séoul, titre de Kunwi (garde) de l’APC. Kim Jong Il, image vivante du Président Kim Il Sung dans son caractère, fut un partisan sans précédent du Songun, doué d’un talent militaire inouï, d’une habileté incomparablement souple, d’une perspicacité mystérieuse et d’une prévoyance extraordinaire. En voyant le phénomène ouvert d’une chose, il pénétra, en un clin d’œil, son essence cachée; en constatant un petit changement dans la situation militaire, il prévoya le futur développement de l’état de choses, pour prendre des mesures impeccables. Grâce à Kim Jong Il, l’APC put devenir une armée invincible, dotée de moyens d’attaque et de défense modernes, une armée à laquelle, même un grand ennemi n’ose porter atteinte. Son habilité, opiniâtreté, résolution et célérité constituèrent une garantie fondamentale des victoires de la RPDC dans sa confrontation militaire avec les Etats-Unis, soi-disant les plus puissants.
Au cours de ses inspections des Unités militaires, il pénétra clairement la situation intervenue, indiqua des moyens opérationnels incomparablement souples aux officiers et soldats de l’APC et leur enseigna les stratégies, les tactiques et les méthodes de combat capables de vaincre, d’un seul coup, les ennemis.
Après la guerre de Corée, l’armée et le peuple coréens remportèrent des victoires lors de l’incident du navire-espion armé américain Pueblo et de l’incident du grand avion-espion américain EC-121, produits dans les années 1960, dans l’affaire de Panmunjom en 1976, et dans la confrontation nucléaire des années 1990 et au début du nouveau siècle. Ces victoires étaient dues à l’habileté extraordinaire de Kim Jong Il, grand partisan du Songun, qui, prévoyant avec perspicacité, la situation intervenue, prit des mesures de riposte et porta un rude coup à l’ennemi, avec des moyens imprévoyables et des adresses hors du commun, pour mettre l’ennemi à genoux.

Sous la direction du Commandant suprême Kim Jong Un

L’APC bénéficie, aujourd’hui, de la direction de Kim Jong Un, Commandant suprême de l’APC et grand partisan du Songun. Sous sa direction éminente du Songun, la puissance de l’APC est arrivée au niveau suprême. Kim Jong Un a approfondi, avec un point de vue militaire incomparable, les idées du Songun et les idées stratégiques militaires de Kim Il Sung et de Kim Jong Il; il remporte victoire sur victoire, en s’assurant fermement l’initiative dans sa confrontation avec les Etats-Unis. Au cours de ses inspections des Unités militaires, il indique des projets d’attaque opérationnels, qui provoquent l’étonnement des spécialistes militaires des armées et armes et des domaines militaires spéciaux. Il consolide le statut de la RPDC, pays nucléaire, tout en déjouant les complots de toutes forces hostiles. Vraiment, il est un prestigieux Commandant omnipotent et un stratège peu commun.
Kim Jong Un est reconnu, sur la scène politique du monde, comme le dirigeant le plus audacieux et le plus courageux. Il a déclaré sa volonté inébranlable de suivre, jusqu’au bout, la voie de l’indépendance, la voie du Songun et celle du socialisme, sans tenir compte du changement du monde. Faisant même fi du grand ennemi, il déjoue, par ses tactiques ultra-dures, les plans durs de l’ennemi. Alors que la situation du pays était très tendue à la suite des manœuvres militaires d’envergure de l’ennemi, Kim Jong Un a inspecté les postes de la première ligne et a fait tenir une grande conférence des aviateurs, dans le contexte où l’espace aérien du pays était ouvert: tout cela témoigne bien de la grandeur de son courage et de son audace.
La caractéristique fondamentale de l’art de commandement de Kim Jong Un, successeur de ses grands Leaders, réside en ce qu’il saisit, avec son noble dessein et sa bienfaisance, l’esprit des militaires, leur sentiment et leur cœur et remporte toujours la victoire par la puissance de ses grandes forces armées étroitement unies.
Grâce à son commandement, les hommes de l’APC sont devenus des militaires puissants tant du point de vue idéologique et spirituel que du point de vue militaro-techinique. Jouissant, de siècle en siècle, de la direction des prestigieux Commandants du Songun, l’APC sera toujours victorieuse.

Informations supplémentaires