Point de vue

Pourquoi l’électricité continue-t-elle d’être un luxe pour la majorité des Congolais ?

Note utilisateur:  / 0

A qui profite la fourniture de l’électricité au Congo? La question nécessite-t-elle d’être posée? Certainement oui! Il y a lieu de s’interroger sur le fait de savoir s’il existe un seul Congolais dans le pays qui ne souscrit pas à cette préoccupation. N’y a-t-il rien à dire ou à redire sur la question? Si c’est vraiment de bonne foi qu’on prône certaines valeurs susceptibles d’épanouir le Congo en vue d’une émergence sans détour, il est impérieux, à notre humble avis, voire indispensable de se mirer devant le reflet de la réalité, afin de se rendre à l’évidence des accros et autres obstacles qui maintiennent encore le Congo dans le giron des pays évoluant à la vitesse d’une tortue fatiguée.

Lire la suite...

Promouvoir la démocratie locale, par la communalisation et la départementalisation harmonieuses de notre pays

Note utilisateur:  / 0

L’idéal de l’émergence de la décentralisation par la communalisation et la départementalisation harmonieuses de notre pays, que nous exprimons depuis toujours, à travers multiples communications, trouve progressivement l’assentiment de nos gouvernants dans la 5ème République.

Lire la suite...

Christianisme et islam : les causes d’une difficile entente cordiale entre deux religions qui ont les mêmes origines

Note utilisateur:  / 0

Voilà deux religions ou, plutôt, les fidèles de deux religions, christianisme et islam, de même origine qui, au nom de Dieu, s’entendent mal et s’entre-déchirent. Honte à eux! Ils devraient plutôt réfléchir à la terrible responsabilité qui est la leur : pacifier la terre, civiliser la terre, substituer aux énergies sauvages, des forces disciplinées et spiritualisées, humanisées; transformer les fanatismes en certitudes fondées sur la raison, en convictions fondées sur les exigences de la conscience personnelle et non de troupeau.

Lire la suite...

Libre propos : Le P.c.t à l’épreuve de la démocratie interne, après la sortie du livre de Hugues Ngouélondélé

Note utilisateur:  / 0

Nervosité, angoisse, envie de mordre, il y a de ça dans l’ambiance que traverse le P.c.t ces temps-ci. Au pouvoir et content d’être au pouvoir, le papy des partis politiques avait  tout lieu d’estimer que, tout allant pour le mieux dans le meilleur des mondes, il y avait pas de quoi s’inquiéter. Que tout était sous contrôle. Seul comptait l’instant présent et il était à la gestion du patrimoine. La mobilisation des militants rétifs était devenue difficile, il y avait une solution: des bus affrétés, des tee-shirts distribués et même dans les cas qui s’imposaient, de l’argent octroyé à ces derniers.

Lire la suite...

Ecriture, franchise et courage dans l’esprit de Hugues Ngouélondélé, à travers son ouvrage «Le P.c.t: faire la politique autrement»

Note utilisateur:  / 0

Introduction

«J’ai appris, grâce à lui (mon père)  que la franchise est une vertu plus efficace que la dissimulation. Contrairement à Machiavel, je pense qu’elle se révèle parfois décisive quand on a la responsabilité de l’Etat. En fin de compte, c’est à soi-même qu’on la doit. Elle est la condition pour rester fidèle à ce qu’on est et ne pas dévier du chemin qu’on s’est tracé, fût-il semé d’embuches… » (Denis Sassou Nguesso: «Le manguier, le fleuve et la souris», Editions J.C Lattès, Paris, 1997, P.27)

Lire la suite...

Informations supplémentaires