Point de vue

Il n’y a jamais eu de proclamation de la République le 28 novembre !

Note utilisateur:  / 0

Cela fait sept ans que le Congo célèbre le 28 novembre chaque année, la fête de la République depuis que le parlement en a ainsi légiféré. Des années durant, cette date était ignorée et à raison d’ailleurs. Car elle ne devrait guère bénéficier d’une attention si particulière. En réalité, il n’y a jamais eu de proclamation de la République au Congo. Ce qui s’était passé le 28 novembre 1958, loin d’être une proclamation, était ni plus ni moins qu’une délibération érigeant le Moyen-Congo, Etat membre de la Communauté française du reste, comme République autonome.

Lire la suite...

Qu’est-ce qui peut nous unir?

Note utilisateur:  / 0

Je pense qu’en ces jours où nous tous ne voulons plus être ce que nous avons été, il se peut que nous oublions ce que nous sommes. Notre nature, quelle qu’elle soit, ne saurait être effacée. Dans le cas contraire, nous risquons de devenir des gens inconscients. Deviendrons-nous personne? Ou bien des êtres en proie à toutes sortes de contraintes, violences, enthousiasmes et autres injustices ?

Lire la suite...

A la suite des révélations du rapport de l’ONG Public Eye sur le pétrole : Publiez ce que vous payez-Congo demande l’ouverture d’une enquête

Note utilisateur:  / 1

A la suite du rapport «Gunvor au Congo. Pétrole, cash et détournements : les aventures d’un négociant suisse à Brazzaville» de l’ONG Suisse Public Eye, l’ONG Publiez ce que vous payez-Congo a souhaité ressortir les points saillants du rapport et rappeler ses recommandations en matière de gestion des finances publiques. Ci-dessous l’intégralité de ce texte.
Publiez ce que vous payez-Congo salue la qualité du rapport «Gunvor au Congo.

Lire la suite...

Il y a un siècle, naissait Fulbert Youlou, premier Président de la République du Congo

Note utilisateur:  / 0

Homme cultivé sans être pédant, distingué sans être précieux, galant sans fadeur, brave sans forfanterie, réfléchi, mesuré et discret, l’Abbé Fulbert Youlou fut un homme honnête. Il se caractérisait par une élégance à la fois extérieure et morale, laquelle ne pouvait se concevoir que dans une société civilisée et très disciplinée.

Lire la suite...

Pour l’avoir estropiée, l’Occident doit bien quelque chose à l’Afrique

Note utilisateur:  / 0

Pris d’un souci devant sa misère, lorsqu’on est Africain noir, on se plait à penser, et non à tort, que, sans la cruauté des Blancs et des Arabes, l’Afrique noire n’en serait probablement pas là. Et de se rappeler le mot de Pascal: «Le nez de Cléopâtre, s’il eut été plus cours, la face du monde en eut été changée».

Lire la suite...

Informations supplémentaires