Centenaire de Mossaka (département de la Cuvette) : Georges Mabona espère une grande mobilisation pour la célébration du centenaire

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Mars 1913 - mars 2013, le poste administratif de Mossaka, dans le département de la Cuvette, totalisera ses cent ans d’existence. Un événement historique majeur qui ne laisse pas indifférent les ressortissants de cette contrée. Une assemblée générale préparatoire des festivités dudit centenaire, dirigée par le doyen Georges Mabona, a eu lieu, le samedi 29 septembre 2012, au palais des congrès, à Brazzaville, et s’est achevée par la mise en place des instances chargées de l’organisation du centenaire, notamment un bureau exécutif de douze membres dont Georges Mabona est le président et dix commissions spécialisées. Cette assemblée générale préparatoire a démontré la volonté des cadres ressortissants de Mossaka à faire du centenaire un événement retentissant, par la mobilisation de la population.
Dans son allocution, l’ad- ministrateur-maire de la ville de Mossaka, Gilbert Ambroise Bongouandé, a rappelé que la datation du centenaire n’a pas été une mince affaire. «L’examen des premiers documents historiques nous avait permis de retenir la période de décembre 2012, pour l’organisation des festivités. Finalement, la découverte d’autres documents a concouru à retenir la période de mars 2013», a-t-il signalé. Il a, par ailleurs, expliqué ce que vise le centenaire.
«Le principal objectif de la célébration du centenaire du poste administratif de Mossaka consiste à lancer une action de marketing, afin de vendre les potentialités dont regorge Mossaka, dans le but: premièrement, de polariser l’attention sur Mossaka, tant au plan national qu’auprès de certaines institutions internationales, sur la base de son histoire, de sa situation actuelle et future; deuxièmement, de constituer autour des élus, quel que soit leur bord politique, un pôle de solidarité et d’unité des filles et fils de Mossaka, en vue de créer une synergie de développement de notre district. Au moyen de contributions multiformes de ses cadres et des autres couches sociales; troisièmement, de faire connaître, au plan national et international, le potentiel sociologique, économique et social de Mossaka, pour une meilleure prise en compte dans les programmes nationaux et internationaux, à travers divers partenariats, au moment où notre pays aspire à devenir pays émergent à l’horizon 2025», a-t-il indiqué.
Pour sa part, Georges Mabona a fait un bref rappel historique de Mossaka et a appelé les filles et fils de cette contrée à prendre, massivement, part à la célébration du centenaire, en mars 2013. «En novembre 1912, prenant de court la France, l’Allemagne organisa son administration dans la Sangha et, dans la foulée, installa un officier allemand, chef de poste à Bonga, au confluant de la Sangha, à dix kilomètres à peine de Mossaka. Sentant le danger constitué par cette avancée rapide de l’Allemagne, et pour la stopper, l’administration française procéda, elle aussi, précipitamment, à la nomination, en décembre 1912, d’un chef de poste à Mossaka, à la veille de Noël. L’administrateur prit ses fonctions en janvier 1913. Le 21 mars 1913, le gouverneur général de l’A.e.f (Afrique équatoriale français) prit l’arrêté réorganisant la circonscription de Mossaka (Makoua), et créant la circonscription du Kouyou (Fort-Rousset) et les subdivisions de Mbama et Mossaka. Ledit arrêté fut publié au journal officiel le 31 mars 1913. Depuis, quel chemin parcouru! Que railleries sur «Mossaka l’aquatique»! Les inondations de 1960 sont encore présentées à l’esprit. Que d’espoir de détermination de la part des populations qui optèrent pour le rêve, en dépit de l’adversité, avec comme leitmotiv: «Mossaka abonda ya ville» (Mossaka deviendra ville). Aujourd’hui force est de constater que grâce à l’engagement personnel du président de la république, Denis Sassou Nguesso, en appui à la volonté des populations, le rêve est devenu réalité», a-t-il dit. Le président de la commission d’organisation espère maintenant qu’il y aura une grande mobilisation pour la célébration du centenaire de Mossaka, après la réussite de l’assemblée générale préparatoire, qui a bien donné le ton de l’événement attendu.

Pascal Azad DOKO


Bureau exécutif du comité
d’organisation du centenaire de Mossaka
- Président: Georges Mabona;
- 1er Vice-président: Léon Raphaël Mokoko;
- 2ème Vice-président: Edouard Lonongo;
- 3ème Vice-président: Jean-Marie Bopoumbou;
- 4ème Vice-président: Gilbert Ambroise Bongouandé;
- Secrétaire général: Albert Embounou;
- Secrétaire général adjoint: Eustache Libata;
- Secrétaire chargé de la communication, porte-parole: Antonin Molamou;
- Secrétaire chargé de la logistique: François Lengoua;
- Trésorière générale: Catherine Lipiti;
- Trésorière adjointe: Rita Palé.

Informations supplémentaires