Journée des Anciens enfants de troupe : Sous le signe de la solidarité envers les victimes du 4 mars dernier

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

A l’unisson et dans une ambiance de franche camaraderie, les A.e.t (Anciens enfants de troupe du Congo), toutes catégories confondues, ont commémoré, lundi 16 juillet 2012, à Brazzaville, la journée des Anciens enfants de troupe, sous le thème: «Manifestons notre solidarité aux victimes du 4 mars 2012». Pour donner un éclat particulier à cette journée, de multiples activités ont été organisées, à Brazzaville, sous le patronage de l’A.e.t Ambroise Mopendza, président de ladite association, qu’accompagnaient les membres du bureau exécutif national et des grands anciens.
L’association des Anciens enfants de troupe a, en effet, réalisé plusieurs activités pour célébrer sa journée nationale. Il s’agit de l’opération «Retroussons les manches» qui a eu lieu au monument des A.e.t, sis en face du C.e.g Nganga Edouard, du don de sang, pendant deux jours, au profit des victimes du drame du 4 mars dernier et d’autres patients, au Centre national de transfusion sanguine, de la remise des présents à l’E.m.p.g.l (Ecole militaire préparatoire général Leclerc), ainsi que la remise d’un don de vivres et non vivres (riz, huile et des habits de friperie) aux sinistrés du 4 mars. Ce don a été remis par l’A.e.t Ambroise Mopendza, président de ladite association, en présence de ses membres, et réceptionné par Emilienne Raoul, ministre des affaires sociales, de l’action humanitaire et de la solidarité, dans l’enceinte de son cabinet.
Donnant le sens de ce don, Ambroise Mopendza a déclaré: «En souvenir des événements du sinistre du 4 mars 2012, lequel demeure encore présent dans nos consciences, nous avons, au niveau du bureau de notre association, placé cette journée sous le signe de la solidarité à l’endroit de ses nombreuses victimes. Et c’est donc pour traduire, dans les faits, la présente solidarité que nous avons voulu réunir ce modeste don, pour inscrire notre nœud sur cette chaîne importante de solidarité tant nationale qu’internationale que nous avons vécue depuis cette période».
La ministre Emilienne Raoul a affirmé, à son tour, que ce don est le bienvenu pour les sinistrés qui ont encore besoin d’être soutenus, pendant au moins trois ans: «Vous venez cinq mois après, mais ne pensez pas que vous êtes en retard, parce que cette solidarité doit se poursuivre encore pendant, on espère, au moins trois ans, au minimum. Car, les personnes qui ont été frappées par cette tragédie sont en train de se reconstruire peu à peu et l’Etat également, est en train de les accompagner, pour que ces populations puissent sortir de l’état dans lequel elles se trouvent aujourd’hui. Donc, ce que vous avez emmené, ce sont des choses qui iront directement chez les sinistrés. Et au nom de ses sinistrés, au nom du chef de l’Etat, je voudrais dire à toute la délégation un grand merci».
Toujours dans le cadre de la célébration de leur journée, les A.e.t et d’autres membres de l’association se sont retrouvés, au monument des A.e.t où le premier vice-président, Rémy Ayayos Ikounga, a déposé une gerbe de fleurs en mémoire de tous les A.e.t décédés. Par ailleurs, à travers une marche, ils ont pris la direction de l’E.m.p.g.l et procédé à la réception, dans leurs rangs, des jeunes de la promotion colonel Henri Ondoko, nouvellement sortis de l’E.m.p.g.l. Rémy Ayayos Ikounga a, à cet effet, exhorté les anciens et grands anciens de l’association à les encadrer dans leurs carrières. Aux nouveaux A.e.t, il a demandé de respecter le code d’éthique et les textes recteurs de l’association. Il a aussi exhorté les membres de l’association à se mobiliser davantage et à redoubler d’efforts pour que l’association soit toujours efficace et crédible.

Alain Patrick MASSAMBA

Informations supplémentaires