3ème circonscription électorale de Lumumba (Pointe-Noire) : Les déficients auditifs ont jeté leur dévolu sur Maurice Mavoungou

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le siège de l’honorable Maurice Mavoungou, député du M.a.r (Mouvement action et renouveau), dans la troisième circonscription électorale de Lumumba (arrondissement 1 de Pointe-Noire), sis au Foyer de Tié-Tié, a abrité, jeudi 5 juillet 2012, la rencontre entre les déficients auditifs de cette circonscription, et Maurice Mavoungou.  Ces derniers ont, au cours ce cette cérémonie, affirmé voter Maurice Mavoungou et son suppléant, Victor Beli, lors des élections législatives du 15 juillet prochain.

Davy Makosso, président des malentendants et des sourds dans la troisième circonscription électorale de Lumumba, prenant la parole, au nom de ses pairs venus nombreux, pour la circonstance, a dévoilé, au grand jour, les raisons de leur choix aux législatives de 2012. «Après le séminaire organisé par le P.n.u.d, du 6 au 7 juin 2012, au bénéfice des sourds et malentendants du département de Pointe-Noire, concernant les législatives du mois de juillet 2012, il nous a été notifié que nous avons les mêmes droits et devoirs que tout autre citoyen sur terre. A cet effet, notre participation au vote est considérablement importante et capitale. Recevant ce massage très significatif et profond, le collectif des sourds et malentendants de la troisième circonscription de Lumumba, que je dirige, s’est organisé pour regarder quel candidat soutenir au  scrutin du 15 juillet 2012. Notre choix s’est porté sur le candidat Maurice Mavoungou. Pour la simple raison que ce dernier a toujours eu une attention particulière à notre endroit, au moment où tout le monde nous rejette. Voilà pourquoi notre base étant dans le quartier 115, nous avons pensé rencontrer le candidat Maurice Mavoungou, ce jour, pour lui annoncer notre  ferme engagement de le soutenir. Merci, Honorable Maurice Mavoungou, de nous avoir reçu chez vous», a-t-il expliqué.
Très touché par cette marque de sympathie, Maurice Mavoungou, visiblement ému, a, en guise de remerciement, exprimé, en langue kituba, interprétée par Bibiane Loko, en langue des signes, déclaré: «Nous sommes particulièrement heureux de nous sentir proche de vous, surtout de relever votre engagement à prendre part au scrutin législatif du 15 juillet 2012. Nous avons compris l’importance que vous-mêmes, attachez à cet acte citoyen. Nous prenons l’engagement d’accomplir les recommandations de votre séminaire qui se résume en cinq points:
1- Nous, sourds de Pointe-Noire, demandons au pouvoir public d’officialiser la langue des signes dans l’enseignement des sourds.
2- Faire passer le message aux sourds, par l’intermédiaire des interprètes en langue des signes, pendant les campagnes électorales, les meetings et les réunions politiques.
3- Introduire, dans les programmes de la télévision, des émissions avec aide visuel, interprète en langue des signes.
4- Prendre les sourds dans les bureaux de votes.
5- Respecter et protéger la personne sourde.
De ce point de vue, nous nous engageons, en tant que hommes politiques de ce pays, à faire de ses recommandations des engagements pour le mandat que nous allons exécuter, dès que nous serons réélus, à l’issue du scrutin du 15 juillet 2012. Nous travaillerons avec vous, de façon à ce que ceux-ci deviennent une loi. Nous vous remercions pour l’engagement que vous avez pris pour que le 15 juillet 2012, vous votez en faveur de mon suppléant, Victor Beli, et moi-même», a affirmé Maurice Mavoungou.
Pour lier l’utile à l’agréable, il a remis à chaque déficient auditif (ils étaient près d’une centaine), un cadeau: un kit dont le contenu n’a pas été révélé.

Equateur Denis NGUIMBI

Informations supplémentaires