Vie politique nationale : Création d’une plateforme politique du centre, le Cosuc

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Après les querelles médiatisées qui ont déchiré les partis du centre, une nouvelle plateforme politique se réclamant du centre vient de voir le jour. Il s’agit du Cosuc (Conseil supérieur du centre), dirigé par Dieudonné Satoupa Ekono, son premier président en exercice. L’accord politique établissant ce nouvel espace centriste a été signé, dimanche 6 mai 2012, au cours d’une cérémonie organisée à l’hôtel Olympic Palace, à Brazzaville, par trois groupements politiques: l’U.g.p.c (Union des groupements des partis du centre), de Dieudonné Satoupa Ekono, la C.p.c (Coalition des partis du centre) d’Elvis Tsallisan Okombi et le C.d (Centre démocratique 3ème force) de Bienvenu Bikouta Kaoul.

La nouvelle plateforme se veut être, selon ses fondateurs, la plus haute instance représentative des groupements et partis politiques qui se réclament du centre au Congo. Le Cosuc a, entre autres, missions, de contribuer à l’émergence d’une culture centriste au Congo; défendre les idéaux de justice, d’égalité, de paix, de fraternité, de tolérance et de concorde nationale; œuvrer pour la conquête du pouvoir d’Etat par les méthodes démocratiques, en favorisant la tenue des élections libres et transparentes; à lutter pour le développement de la personne humaine, de la société et particulièrement de la jeunesse.
Le Cosuc est dirigé par un président coordonnateur choisi par le collège des présidents pour un mandat d’une année. La présidence est tournante, les présidents des groupements membres sont, de droit, des vice-présidents.
Dans son mot de circonstance, le président coordonnateur du Cosuc a, tout d’abord remercié ses collègues pour la confiance qu’ils lui ont faite, en le choisissant comme président. «Premier président, je n’ai pas d’actif en héritage, mais tout est à construire pour nous, construire pour tous et enfin construire pour demain. Rassurer nos alliés et partenaires, notre capacité à être une force alternative par le développement de notre pays», a-t-il indiqué.
Mais, le président coordonnateur du Cosuc a demandé des excuses au peuple congolais. «Nous allons écrire une nouvelle page dans l’histoire de notre obédience. Permettez-moi, au nom de tous, de présenter nos excuses au peuple congolais. En effet, il y a de cela quelques temps, les partis du centre se sont caractérisés par des invectives et des déclarations intempestives. Président du Cosuc, je m’engage, ce jour, à ce que plus jamais nous ne puissions servir de tels actes au peuple congolais. Nous devons, dorénavant, analyser froidement les situations et y apporter, sans complaisance, les solutions dans le dialogue constructif», a-t-il dit.
Enfin, Dieudonné Satoupa Ekono a promis choisir Me Martin Mberi comme président du comité des sages de leur plateforme politique.
Signalons que les fondateurs de ce nouveau mouvement politique faisaient partie, avant, de la Coalition des partis du centre.

Pascal Azad DOKO

Informations supplémentaires