Fondation Génération @venir : Don d’ambulances médicalisées et de médicaments à trois hôpitaux de Brazzaville

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Après le drame de Mpila et pour clôturer le mois de la femme (le mois de mars), la Fondation Génération @venir a procédé, vendredi 30 mars 2012, à la remise de trois ambulances médicalisées et de médicaments aux hôpitaux de base de Talangaï, Makélékélé et à l’hôpital central des armées Pierre Mobengo, à Brazzaville. Selon Mme Edith Ekondzi, présidente de ladite fondation qui a remis le don aux bénéficiaires, l’objectif est de permettre à ces hôpitaux d’assurer une couverture sanitaire mobile, un secours rapide des malades ou des blessés vers les lieux de prise en charge et réduire ainsi le taux de mortalité.

Trois ambulances médicalisées offerts aux hôpitaux de base de Makélékélé et Talangaï et à l’hôpital militaire de Brazzaville, on peut dire que la Fondation Génération @venir, qui œuvre dans le domaine de la santé, de l’éducation et de l’emploi, a fait fort. Le geste est tellement significatif qu’aucun de ces hôpitaux ne disposait, jusque-là, d’ambulances médicalisées et cela s’est fait ressentir lors du drame de Mpila, le dimanche 4 mars dernier, quand les blessés étaient transportés dans des véhicules de fortune.
Pour l’administrateur-maire de l’arrondissement 6, Privat Frédéric Ndeké, la remise d’une ambulance à l’hôpital de base de Talangaï est un véritable coup de pouce, d’autant plus que cet hôpital avait subi quelques destructions dues aux déflagrations du dépôt de munitions du camp du régiment blindé. «Ce don permettra de ramener les malades des périphéries de Talangaï à l’hôpital. C’est un coup de pouce qui redonne l’espoir à nos travailleurs et à nos populations», a-t-il déclaré.
Le directeur de l’hôpital de Talangaï, Jean Louis Lengouango, a, quant à lui, expliqué que ce don apporte une touche d’espoir pour cet hôpital qui a vraiment tout perdu. «Sa réhabilitation ne va pas mettre du temps et nous pensons que d’ici peu, on aura besoin de ces instruments et outils abimés par les explosions» a-t-il affirmé.
A l’hôpital de base de Makélékélé, Mme Edith Ekondzi a remis, officiellement, les clés de l’ambulance et un échantillon de médicaments à l’administrateur-maire, Maurice Maurel Kiwoundzou. «La Fondation Génération @venir vient d’accomplir un geste de cœur et de partage qui suscite, à la fois, une émotion et une joie. Car, cette ambulance va nous aider à sauver la vie de nos malades», a-t-il dit.
Serge Antoine Loussambou, directeur de l’hôpital de base de Makélékélé, a expliqué combien ce don est important. «Un hôpital de base a un plateau technique réduit. Lorsque nous recevons des malades, il y a ceux qu’on prend en charge et d’autres qui nécessitent une évaluation vers un centre où le plateau technique est assermenté. Le moyen de transport joue un grand rôle dans la prise en charge. Il s’agit d’une ambulance médicalisée où on peut avoir l’essentiel, on peut mettre de l’oxygène et cela nous permet de transporter nos malades dans des bonnes conditions, pour les faire parvenir à un niveau acceptable où on peut correctement les prendre en charge», a-t-il indiqué.
A l’hôpital central des armées Pierre Mobengo, le médecin-chef de cette structure sanitaire, le colonel André Nsimba, a, simplement, dit qu’il était heureux de recevoir une nouvelle ambulance. «C’est un apport supplémentaire qui vient de nous être apporté, pour compléter l’effort du gouvernement. Cette ambulance permettra de soulager nos malades», a-t-il précisé, en présence du général Pascal Ibata, directeur de cet hôpital qui a réceptionné le don.

Cyr Armel YABBAT-NGO

Informations supplémentaires