Pointe-Noire : Construction d’un port pétrolier et d’une raffinerie par le groupe chinois Shandong Landbridge

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Dans le cadre de la création des zones économiques spéciales, un accord a été signé entre le gouvernement congolais et le groupe chinois Shandong Landbridge pour la construction d’un port pétrolier et d’une nouvelle raffinerie à Pointe-Noire. L’accord a été signé le vendredi 30 mars 2012, au Ministère du plan, à Brazzaville, par le ministre d’Etat Pierre Moussa, ministre de l’économie, du plan, de l’aménagement du territoire et de l’intégration, coordonateur du pôle économique, et M. Ye Cheng, président directeur général du Groupe Shandong Landbridge, en présence d’André Raphaël Loemba, ministre des hydrocarbures.

Le protocole  d’accord signé entre le Congo et le groupe chinois Shandong Landbridge a pour objet de définir le cadre dans lequel les deux parties se sont engagées à réaliser les deux projets, notamment dans le domaine des hydrocarbures, en vue de la construction d’une raffinerie de grande capacité et d’un port pétrolier.
Par cet accord, le Congo affectera au groupe chinois un espace au bord de la mer, dans la zone économique spéciale de Pointe-Noire, pour la construction du port pétrolier et un terrain pour la construction de la nouvelle raffinerie.
Le groupe Shandong Landbridge apportera, quant à lui, des investissements nécessaires consécutifs à la modernisation de la raffinerie de la Coraf, à la construction de la nouvelle raffinerie et du port pétrolier à Pointe-Noire. Avec ces deux projets, le Congo va se doter des installations de raffinage performantes et modernes.  Cette vision permet au Congo, avec la modernisation du P.a.p.n (Port autonome de Pointe-Noire), de renforcer sa vocation  de pays de transit et d’assurer ainsi l’intégration régionale, par la fourniture de produits pétroliers dans la  sous-région.
Pour le P.d.g du groupe Shandong Landbridge, «le peuple congolais est un grand ami du peuple chinois. Nous souhaitons développer, actuellement, des efforts dans la réalisation du Chemin d’avenir. D’où la signature de ce protocole d’accord, pour ces deux projets».
Remerciant le groupe, le ministre d’Etat Pierre Moussa en  a déclaré que «pour la confiance accordée à notre pays, le Congo mettra tout en œuvre pour que ce partenariat porte ses fruits, par la réalisation des projets viables, contribuant à la modernisation et à l’industrialisation du Congo».
Signalons que le groupe chinois Shandong Landbridge est spécialisé dans plusieurs domaines d’activités, dont la pétrochimie, le raffinage du brut, la logistique portuaire, le bois et l’immobilier. La réalisation de ces deux projets va permettre au pays de renforcer et d’augmenter les capacités de transformation du pétrole brut, répondant à un besoin croissant en produits raffinés.

Philippe BANZ.  

Informations supplémentaires