District de Hinda (département du Kouilou) : Eni Congo lance un projet visant à améliorer les conditions socioéconomiques des populations

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Un projet visant à améliorer les conditions socioéconomiques des populations du District de Hinda, dans le département du Kouilou, a été lancé, officiellement, le 26 novembre 2011, par M. Pierre Moussa, Ministre d’Etat, coordonnateur du pôle économique, Ministre de l’économie, du plan, de l’aménagement du territoire et de l’intégration. Il s’agit du «Projet intégré de Hinda», une initiative de la société pétrolière eni Congo, dans le cadre de la responsabilité sociétale d’entreprise sous l’angle du développement humain durable.

On se souvient que le 31 août 2011, la société eni  Congo avait signé un protocole d’accord avec le Ministère de l’économie, du plan, de l’aménagement du territoire et de l’intégration régionale, pour le développement humain durable dans le district de Hinda. Il s’agit du Projet intégré de Hinda. Cette signature avait, en réalité, couronné un travail intense qui avait commencé deux ans auparavant, et dont les résultats ont fait l’objet de la récente visite par le Ministre d’Etat Pierre Moussa, en compagnie du Ministre André Raphaël Loemba, en charge des hydrocarbures, et Josué Rodrigue Ngouonimba, Ministre délégué à l’aménagement du territoire, et d’autres autorités politico-administratives. Ce projet concerne les domaines de l’agriculture et l’environnement, l’accès à l’eau, la santé et l’hygiène, l’éducation et animation sociale, ainsi que les infrastructures.
En effet, eni Congo n’a pas attendu le lancement officiel du projet pour effectuer certaines réalisations qui constituent des services intégrés de base, en vue d’attaquer les pièges de la pauvreté. Ainsi, depuis environ deux ans déjà, cette société a construit et réhabilité un certain nombre de C.s.i (Centres de santé intégrés) au Kouilou; elle a facilité l’accès à l’eau potable aux populations du District avec des forages de puits et sa distribution par camion-citerne. Eni Congo a, aussi, contribué à l’amélioration des infrastructures scolaires dans certaines écoles. Dans le domaine agricole, des champs expérimentaux de manioc ont été entrepris avec la culture des boutures alternatives capables de résister au phénomène récurent de la mosaïque du manioc. Au niveau de la préservation de l’environnement, des mesures de conservation des sols ont été entreprises avec l’augmentation de la couverture végétale (plantation des arbres), contrôle des érosions des sols; réduction des émissions industrielles, etc. Ce sont, au total, vingt villages du District de Hinda qui vont bénéficier de ce projet.
Un échantillon de ces réalisations a été visité, le 26 novembre 2011, par le Ministre d’Etat Pierre Moussa et sa suite. Il s’agit de l’école primaire de Tchibanda, complètement réhabilitée et équipée par eni Congo, et où la société pétrolière a construit une cantine scolaire, une bibliothèque, un système d’adduction d’eau et des logements pour les enseignants. Ensuite, la délégation ministérielle a visité le Centre de santé intégré de Mboukou, lui aussi, rénové et équipé grâce à eni Congo.
Le Projet intégré de Hinda apparaît donc comme «un système innovant, visant à développer une stratégie d’intervention sur le territoire, basée sur plusieurs secteurs intégrés entre eux, afin d’améliorer les conditions socio-économiques et sanitaires générales de la population (….) tout en prenant en compte la stratégie gouvernementale en matière d’aménagement du territoire qui s’inscrit dans la perspective de la lutte contre la pauvreté et l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement», a souligné M. Luca Cosentino, le D.G d’eni Congo.
Visiblement, la délégation ministérielle est satisfaite de ce projet. «Je remercie eni Congo, de façon solennelle et sincère, pour cette initiative volontaire, qui vise à réaliser plusieurs projets sociaux contribuant à assurer les conditions de vie et l’épanouissement des populations riveraines de ses activités. J’encourage eni Congo à poursuivre ses efforts en matière d’engagement sociétal qui la placent parmi les entreprises les plus citoyennes du Congo», a déclaré le Ministre André Raphaël Loemba.
En définitive, le Projet intégré de Hinda a apporté, tant soit peu, des réponses pertinentes à la question de l’amélioration de la qualité de la vie des populations de Hinda. Pourvu que les bénéficiaires prennent soin de ces acquis.

Paul Tchiomvo