Elections législatives 2012 : Former les acteurs pour une large participation des populations au scrutin

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le P.n.u.d (Programme des Nations unis pour le de développement) a organisé, du 14 au 18 novembre 2011, dans la salle de conférences de la B.d.e.a.c (Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale), à Brazzaville, un atelier de formation des acteurs de la société civile congolaise, pour une plus grande participation des populations aux élections législatives 2012. La cérémonie d’ouverture de cet atelier qui a réuni une cinquantaine de participants, s’est déroulée sous l’égide de M. Séraphin Ondelé, directeur de cabinet du ministre de l’intérieur et de la décentralisation, en présence de M. Rimtéta Ranguébaye, chargé du bureau du Pnud.

L’implication du Pnud dans le processus électoral  congolais a pour but de renforcer la participation au vote de toutes les couches de la population.  Raison pour laquelle l’accent est mis sur la société civile. A l’ouverture des travaux, M. Rimtéta Ranguébaye a déclaré que les acteurs de la société civile contribuent aux élections. «Je voudrais dire, vous avez, en effet, activement participé au renouveau démocratique, en vous posant comme partenaires clés pour la mobilisation populaire, à travers les activités d’éducation civique et d’observation nationale des élections passées». Il a, par ailleurs, souligné:  «Cet atelier mettra un accent particulier sur le renforcement des capacités professionnelles des journalistes, pour une meilleure couverture médiatique du processus électoral et des activités civiles sur le terrain. Il s’agira également de former les acteurs de la société civile aux techniques de sensibilisation».
Il est à noter qu'au cours de cet atelier, les organisateurs amèneront la société civile à mieux appréhender le déroulement et les enjeux d'un processus électoral, en général, et mobiliser les groupes défavorisés, en particulier, pour une participation massive aux élections.
Au terme de la formation, il sera question, à chaque bénéficiaire, de relayer, à son tour, auprès des autres membres de sa structure, les connaissances reçues, afin de permettre la création d’une masse critique des experts électoraux en sensibilisation et éducation civique en République du Congo. Du 29  novembre au 1er   décembre 2011, une deuxième formation est prévue et portera sur les techniques d’observation électorale.

Esperancia
MBOSSA OKANDZE

Informations supplémentaires