Ouverture de l’année d’instruction dans les F.a.c : Contribuer à l’élaboration de la loi de programmation militaire décennale

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les F.a.c (Forces armées congolaises) ont procédé à l’ouverture de l’année d’instruction 2011, mardi 1er février dernier, dans toutes les zones militaires de défense du pays. A Ewo, dans la zone militaire de défense n°7 (département de la Cuvette-Ouest), l’honneur a échu au général de division Charles Richard Mondjo, chef d’Etat-major général des F.a.c, qui était en mission de travail dans cette localité, du 2 au 4 février, de présider l’événement qui a connu la participation du colonel José Manghat Banzeta, commandant de ladite zone militaire de défense.

La cérémonie d’ouverture de l’année d’instruction, à Ewo, a donné lieu à la lecture de l’ordre du chef d’Etat-major général des F.a.c, à l’endroit des corps militaires. Cet ordre du jour n’est autre que le canevas de travail qui prescrit les actions stratégiques à mener en 2011, conformément aux orientations du chef suprême des armées et aux directives du ministre en charge de la défense nationale.

Dans cet ordre du jour lu par le colonel José Manghat Banzeta, le général de division Charles Richard Mondjo revient sur la prescription du chef suprême des armées sur la poursuite des efforts, pour l’arrimage des F.a.c au processus de modernisation de la force publique, à travers l’élaboration de la loi de programmation militaire décennale.

Par ailleurs, il a engagé les F.a.c à poursuivre le chemin de leur développement harmonieux, entre autres, par des activités suivantes:

- optimiser l’expérimentation de la fonction administrative et financière dans les corps de troupe, afin que les résultats de la revue générale des effectifs permettent de mettre en adéquation les fonctions  «ressources humaines» et «administration et finances»;

- contribuer à l’élaboration de la loi de programmation militaire décennale, en mettant l’accent sur la définition des politiques sectorielles et les méthodes de commandement et d’évaluation tendant à réaliser la maquette ou le format  des armées, à l’horizon 2020;

- poursuivre l’effort de mobilisation des hommes, en veillant, en tout lieu et en toute circonstance, à la stricte application des règles de discipline, d’engagement et de comportement.

Selon le chef d’Etat-major général des F.a.c, «les prochaines échéances politiques de notre pays devraient se dérouler dans un climat sécurisé et apaisé. C’est ainsi que préserver la stabilité et la sécurité nationale dans une perspective de paix régionale est un objectif stratégique et un état final qu’il nous faut absolument réaliser. L’atteinte de cet objectif stratégique et la concrétisation des actions susmentionnées, doivent intégrer une dynamique qui allie les capacités opérationnelles attendues des forces armées avec la montée en puissance de la police nationale et de la gendarmerie nationales et la mise en œuvre des nouvelles procédures d’exécution des budgets de fonctionnement et d’investissement».

Peu après cette adresse, un officier a prêté serment, au nom du personnel de la zone militaire de défense n°7 (Ewo). Il a pris, l’engagement, d’agir conformément aux orientations du commandement, pour accomplir les tâches d’instruction et d’éducation, afin d’acquérir les aptitudes nécessaires à la maîtrise de la violence. Il convient de souligner que le clou de l’événement était la présentation du matériel de travail de chaque corps d’armée.

Rappelons que pour ce qui est de la zone militaire de défense n°9 (Brazzaville), l’ouverture de l’année d’instruction s’est déroulée au stade d’Ornano, sous le patronage du capitaine de vaisseau André Bouagnabea Moundanza, chef d’Etat-major de la marine nationale. L’année d’instruction est une opportunité de favoriser les innovations au sein des Forces armées congolaises, pour leur modernisation.

Alain Patrick MASSAMBA

Informations supplémentaires