CHU-B : Aller vers le changement qualitatif

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 

 

 

Organe de prise de décisions pour s’assurer de la qualité de la gestion du Centre hospitalier universitaire de Brazzaville (CHU-B), le Comité de direction extraordinaire de la première pyramide sanitaire du Congo s’est tenu le jeudi 5 mars 2020 à Brazzaville.

C’était sous le patronage de son président, le Pr Jean-Rosaire Ibara, en compagnie du Pr Richard Bilecko, inspecteur général de la santé et du directeur général du CHUB, Sylvain Villiard. Cette session a permis aux participants d’examiner plusieurs points, notamment celui portant sur les prestations au sein du centre. 

Il a été signifié à cet effet que le vœu le plus ardent des responsables de cette structure sanitaire était de faire que leurs comportements et agissements au quotidien changent, conformément aux orientations des autorités nationales, afin de maintenir le CHUB au sommet de la pyramide du système de santé au Congo, en devenant un outil de développement performant. Au cours des échanges axés sur des thèmes divers comme: «La politique des médicaments génériques au CHUB»; «La rémunération incitative»; «Les comptes administratifs et financiers 2018» et «L’organigramme du CHUB», le Comité de direction a pris de multiples délibérations.
Les administrateurs ont, au terme de débats et échanges fructueux, adopté les documents présentés. Ils ont pris acte de l’harmonisation des comptes administratifs et financiers exercice 2018 du CHUB, conformément aux réserves émises par la direction générale de la comptabilité publique lors de la 24è session ordinaire du Comité de direction du CHUB. En ce qui concerne le projet d’organigramme, le directeur général du CHUB est chargé, d’une part, du suivi de l’intégration dudit organigramme dans le projet de révision des statuts en cours d’élaboration au ministère de la Santé et, d’autre part, de la définition de l’organigramme interne des différentes directions divisionnaires. Le directeur général du CHUB a donné des informations sur les dossiers en cours notamment, les laboratoires, la pharmacie et le recrutement. Aussi, le Comité de direction a pris les délibérations suivantes: adoption de la politique des médicaments génériques au CHUB; adoption du projet médical priorisé ; adoption du projet initial 2020; adoption de la rémunération initiative et de l’organigramme au CHUB.
Le Pr Jean-Rosaire Ibara a rappelé la lourde responsabilité que le CHU de Brazzaville a devant la population congolaise en matière d’offre des soins de qualité. Il a également invité tous les acteurs à s’impliquer de façon rigoureuse et objective dans la démarche qui consiste à identifier les problèmes prioritaires à haut impact pour assurer un développement harmonieux et pérenne du CHU de Brazzaville. Conformément aux orientations du Gouvernement, a-t-il souligné, la gestion des formations sanitaires est désormais axée sur les principaux piliers que sont notamment, la gouvernance, la diversification de l’offre des soins et services de santé, la disponibilité des médicaments et dispositifs médicaux, la gestion des ressources humaines et financières…
Toutefois, a-t-il relevé, «qu’une analyse causale selon le mode «pilier par pilier», «secteur par secteur» et «service par service» est l’une des démarches méthodologiques à caractère participatif qui peut rétablir la confiance et la redevabilité des acteurs vis-à-vis de leur établissement, restaurer le sentiment d’appartenance et de responsabilité au regard du «projet d’établissement» qui doit être perçu comme l’expression de l’ambition et de la volonté des travailleurs du CHUB à aller vers le changement qualitatif et le progrès».

Alain-Patrick
MASSAMBA

 

 

 

Informations supplémentaires