GASTRONOMIE : La Semaine de la cuisine italienne a démarré

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Pour la quatrième fois au Congo, une Semaine de la cuisine et de la gastronomie italiennes a démarré cette semaine. Chefs et fourneaux italiens vont, pendant une semaine, se donner à voir dans les plats, les enseignements et les formations principalement à Brazzaville.

La Semaine de la cuisine italienne a été lancée jeudi 21 novembre à l’Ecole du 8 mars, au Plateau des 15 ans, à Brazzaville. Le lancement officiel s’est déroulé devant les autorités congolaises, notamment le ministre de Formation professionnelle Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint Eudes; le ministre de la Culture et des arts Dieudonné Moyongo, et la ministre de l’Environnement, Arlette Soudan Nonault. Grand-maître d’œuvre, l’ambassadeur d’Italie au Congo, Stefano De Leo, était également au CETF 8 mars, avec ses collaborateurs.
Pour l’ambassadeur d’Italie, l’accent pour cette semaine a été mis, en particulier, sur les opportunités que la gastronomie offre dans les secteurs de la formation technique et professionnelle au bénéfice des nouvelles générations et aussi sur les initiatives du tourisme eno-gastronomique. «L’Italie, pays connu et apprécié pour  son régime alimentaire méditerranéen, est l’un de promoteurs au niveau des Nations Unies du groupe d’amis des régimes alimentaires sains et durable, qui s’engage à protéger la diversité alimentaire et les modes de vie sain», a déclaré Stefano De Leo.
Mme la ministre a fait savoir que l’art culinaire et gastronomique italien, parmi les plus appréciés au monde, n’a de cesse de refléter le rayonnement et la notoriété de l’Italie. «Pizza et spaghetti, ne sont à cet égard que l’arbre qui cache une extraordinaire forêt de créativité culinaire, laquelle plonge ses racines dans l’histoire et la culture de ce beau pays, contribuant à faire de l’Italie une destination majeure du tourisme mondial», a-t-elle dit.
Et d’ajouter: «Cette Semaine de la cuisine, loin d’être qu’un événement organisé à l’intérieur du goût et du palais, est aussi un grand moment de rencontre culturelle et économique,  renforçant les liens de coopération entre l’Italie et la République du Congo».
Après les mots de convenance du ministre et de l’ambassadeur et une visite de l’établissement, l’activité a démarré par des ateliers culinaires dirigés par les deux chefs italiens: Marco Sanavio, pour la pizza et les charcuteries, Nicola Veronese pour le fromage, et le Congolais Emmanuel Montresor, le chef-cuisinier du CET.
Enseigner aux apprenants et maitres-cuisiniers congolais le savoir-faire reconnu de la cuisine italienne. Encourager les créations des gastronomes congolais pour des produits débouchant sur une excellence culinaire basée sur l’alliance et non la confrontation des plats.
Le CETF 8 mars a pour vocation de former les jeunes à un métier d’avenir. Le métier de cuisinier, quelque peu méconnu au Congo, est un de ceux qui ont aujourd’hui un grand attrait sur le marché de l’employabilité. Les Italiens entendent former les Congolais à la bonne cuisine. La cuisine italienne est l’une des plus réputées au monde. Les produits de terroir italiens ne se résument pas qu’aux spaghettis bien connus et bien intégrés dans l’alimentation des Congolais. La Semaine de la cuisine italienne est donc aussi une rencontre culturelle.
La manifestation s’est poursuivie par des ateliers culinaires et des formations à l’école Saint-François d’Assise, à l’hôtel Olympic Palace et à l’école Sœur F.  Regis.
Elle se clôturera par des galas et des séances de dégustation durant le week-end. Nous y reviendrons.

Cathia IPAMI
(Stagiaire)

Informations supplémentaires