Comité PCT de Talangaï : Des descentes sur un air de pré-campagne électorale

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Alors qu’on s’achemine inexorablement vers les prochaines échéances électorales, le président du Comité PCT de l’arrondissement 6 Talangaï, le sénateur Théophile Adoua, a entamé des descentes au niveau des sections et cellules, entraînant les militants de sa base dans une pré-campagne. 2021 c’est déjà maintenant!

 

Après les quartiers 41 et 42, le tour est revenu le samedi 20 avril dernier aux quartiers 63 Texaco (La Tsiémé) et 66 (Champs de tirs), où il a échangé avec les militants sur les questions liées à la gestion des organes internes et aux enjeux des futures élections. Il appelé les militants à rester toujours en éveil.
Ces descentes consistent surtout à se faire une idée nette du fonctionnement du Parti au niveau des sections et cellules, afin de se rassurer que ses organes tiennent régulièrement leurs réunions et enregistrent les adhésions au Parti, et que les membres et sympathisants payent leurs cotisations statutaires. L’objectif est de bien s’imprégner du bon fonctionnement de ces instances en vue de mieux redynamiser et structurer le Parti à la base pour préparer et garantir, selon Théophile Adoua, la victoire à la grande échéance électorale qui pointe à l’horizon. «Notre descente s’inscrit dans le cadre de la rencontre sommet-base. Les descentes sont utiles à la bonne marche du Parti. A la 8e session du Comité central, il avait été décidé d’organiser des cotisations en vue de la tenue du prochain congrès. Notre descente est de vérifier l’état des lieux en vue des préparatifs de la prochaine présidentielle», a-t-il indiqué.
Théophile Adoua a appelé les animateurs du Parti à protéger les sièges qu’ils ont déjà gagnés lors des dernières élections et d’en augmenter d’autres aux prochaines échéances électorales. «Nous devons aller à ces élections en harmonie avec les animateurs des structures du Parti. Nous devrons batailler fort, parce que quand nous perdons les élections présidentielles, nos chances seront moindres pour les autres élections», a-t-il relevé.  Et d’ajouter: «Nous sommes venus aussi dire à nos membres que dans moins de deux ans, nous irons à une grande échéance, l’élection présidentielle. Et qu’au niveau de Talangaï, son fief, le PCT doit se préparer et améliorer ses méthodes de travail pour que nous soyons rassurés qu’une fois de plus, la victoire sera de notre côté».
Le président du Comité PCT de Talangaï s’est dit satisfait de la manière dont les instances du Parti sont tenues. «A Talangaï, notre parti est bien structuré. Il fonctionne avec quelques faiblesses certes, mais mieux. Et nous sommes là pour faire en sorte qu’il fonctionne à merveille afin de prouver à tous que Talangaï demeure le fief du PCT», a-t-il souligné.

Pascal AZAD-DOKO