Enseignement catholique : La FELBO au chevet du collège Saint Zygmunt d’Oyo

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

En rapport avec la commémoration des 10 ans de la disparition d’Edith Lucie Bongo Ondimba, célébrée le 14 mars dernier, sa fondation que dirige Mme Patricia Nkounkou Wiboulou a fait don d’un bâtiment au collège Saint Zygmunt d’Oyo, situé dans l’enceinte de la paroisse Notre-Dame de l’Assomption. La cérémonie de remise officielle du bâtiment a eu lieu le 13 avril 2019, en présence du ministre Anatole Collinet Makosso, de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation.


De type R+1, ce bâtiment a été construit en trois mois par les établissements Chancie. D’une architecture contemporaine, il s’étend sur 27 m de long et 9 m de large avec une dalle pleine de 20 cm d’épaisseur dont l’emprise au sol est de 243 m².
Il est composé de cinq classes de salle y compris la salle informatique, d’une superficie de 63 m² chacune, une salle des professeurs et des bureaux administratifs. «Toute la structure du bâtiment est faite en béton armé hydrofuge, les cloisons et les murs de refends en parpaing creux de 15cm d’épaisseur», a expliqué l’entrepreneur, M. Service Barnabé Bacon. Le bâtiment comprend une annexe composée de cinq blocs de latrines pour les hommes, les femmes et les professeurs.
Dans son allocution, le directeur départemental de l’Enseignement primaire de la Cuvette-Ouest a loué les actions réalisées par la FELBO au profit de l’école. «Nonobstant les temps difficiles, elle vient d’opérer un meilleur choix, un choix utile en dotant la circonscription scolaire d’Oyo, particulièrement le collège Saint Zygmunt, d’un bijou exceptionnel», a déclaré Alain Mfoura.
Il a rendu au nom des élèves et du personnel enseignant, un hommage à la hauteur des actes posés par la FELBO, à sa directrice générale. Alain Mfoura a appelé les bénéficiaires de cet édifice au sens élevé du devoir et des responsabilités afin d’utiliser à bon escient ce patrimoine.
La directrice générale de la FELBO a rappelé les valeurs cardinales qu’entretenaient Mme Edith Lucie Bongo Ondimba qui, en dehors de sa profession de médecin, s’était lancée dans les œuvres en faveur des enfants. «Sa fondation a fait don à la paroisse Notre-Dame de l’Assomption d’Oyo, d’un collège aux élèves de l’école catholique pour accéder, non seulement aux savoirs fondamentaux, mais aussi acquérir la connaissance indispensable à l’éveil spirituel dans de bonnes conditions», a précisé Mme Patricia Nkounkou Wiboulou qui s’est, ensuite, adressée aux élèves: «Que les valeurs universelles vous servent de guide. A vous d’apprendre à affronter vos propres défis comme a su le faire tout au long de sa vie notre inspiratrice».
Dans leur mot, les élèves du collège Saint Zygmunt ont remercié la FELBO pour avoir modernisé le cadre d’études. «Nous prenons l’engagement de bien entretenir notre bâtiment scolaire et le matériel mis à notre disposition», a souligné Mlle Henriette Manguia.
Interrogé après la réception du bâtiment, l’abbé Gildas Mikonga, vicaire de la paroisse Notre-Dame de l’Assomption d’Oyo, a manifesté son sentiment de joie. «La joie immense de recevoir ce don. Il me vient à l’esprit le passage du livre des Apôtres, au chapitre 20, verset 35 qui stipule qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir. Donc, la joie vient de la personne qui donne avec un cœur serein, un cœur heureux, un cœur qui aime. Faire un tel don à une structure de l’église, c’est encourager la formation et l’éducation de nos enfants», a-t-il dit.
Au lieu de construire, selon lui, des hôtels pour valoriser les antivaleurs, «il serait mieux de construire les édifices pareils pour encourager les valeurs que révèle le message de nos Pères Evêques du Congo», a ajouté l’abbé Gildas Mikonga.
De son côté, le ministre Anatole Collinet Makosso a salué l’action entreprise par la FELBO qui n’en est pas à sa première réalisation. «Elle nous a toujours accompagnés, elle accompagne l’école dans les œuvres de formation, dans les actions de promotion de l’élite et d’encadrement de la jeunesse. Nous voulons au nom du Gouvernement, remercié la FELBO. Au-delà de cet établissement, c’est de promouvoir une éducation de qualité au profit de la jeunesse, de faire en sorte que les élèves se sentent unis, solidaires et qu’ils soient égaux quel que soit le lieu de leur formation. Nous ne pouvons que saluer cet effort», a-t-il dit.

Cyr Armel
YABBAT-NGO 

Informations supplémentaires