Vie associative : Rémy Ayayos Ikounga, nouveau président des AET

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Outre le nouveau bureau exécutif national qui compte neuf membres, les participants ont mis en place une commission de contrôle et de vérification.  Comme il est de tradition, le président sortant a remis le drapeau des AET au rentrant avant que ne soit entonné en chœur l’hymne de l’EMPGL. Ensuite, le nouveau président a pris solennellement l’engagement de mettre tout en œuvre pour combler les attentes et aspirations des membres. Pour y répondre, il promet de ne ménager aucun effort.


Dans son allocution de circonstance, le nouveau président a, par ailleurs, mis un accent particulier sur l’unité et la fraternité au sein de l’association. «Le bureau élu mesure le poids de la charge et l’immensité de la tâche, mais ici et maintenant devant vous, il prend l’engagement de mettre tout en œuvre avec le zèle qu’il sied, pour combler vos attentes et faire franchir ainsi un palier supplémentaire à notre organisation. Dans ce sens, notre principal chantier sera celui de la solidarité entre les anciens enfants de troupe. Une solidarité qui doit se manifester véritablement à chaque instant et sur tous les plans. Il serait fastidieux d’égrener ici tous les projets que nous porterons ensemble», a indiqué l’AET Rémy Ayayos Ikounga.
Croyant, il a saisi cette opportunité pour inviter les AET à s’unir à lui et d’avoir une pensée pieuse et le souvenir immaculé pour tous les anciens enfants de troupe que le Seigneur a déjà rappelés dans son Royaume. «Unissons-nous dans la chaîne amicale à tous ceux des nôtres répandus à travers les continents et ne peuvent profiter des moments particulièrement délicieux que nous passons ensemble», a-t-il souligné, non sans remercier très chaleureusement son prédécesseur pour le labeur incommensurable qu’il a accompli à la tête de l’association depuis plusieurs années, de même que les anciens enfants de troupe de toutes les générations qui leur ont fait confiance en les portant à la tête du bureau exécutif national. Dans le même élan, il a témoigné sa reconnaissance infinie «aux vénérés grands anciens qui continuent de démontrer leur attachement à l’association dont ils demeurent la conscience et la boussole.»
Enfin, l’AET Rémy Ayayos Ikounga a affirmé avoir sincèrement foi en l’avenir radieux de leur association composé des membres pétris de talent, cultivant les mêmes valeurs et pratiquant le vivre ensemble. «En effet, chaque jour qui passe me fait mesurer avec admiration le chemin parcouru par notre association depuis le congrès de 2010 », a-t-il renchéri.
Il convient de signaler que cette assemblée générale s’est tenue en présence de Charles Richard Mondjo, ministre de la Défense nationale, AET lui-même. Et qu’elle a  connu la participation de trente-neuf promotions sur les quarante-cinq inscrites. Une assemblée qui fera, à coup sûr, date dans l’histoire de l’association.

Alain-Patrick
MASSAMBA      

Informations supplémentaires