57è anniversaire des Forces armées congolaises et de la Gendarmerie nationale : L’organisation et la discipline comme moyens d’accomplissement du service

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les Forces armées congolaises (FAC) et la Gendarmerie nationale (GN) ont commémoré dans l’allégresse, vendredi 22 juin 2018, le 57è anniversaire de leur création. Sous le thème: «L’organisation et la discipline comme moyen d’accomplissement du service», la commémoration a connu la participation de nombreuses personnes.

Diverses activités ont été organisées à Brazzaville, en présence du ministre de la Défense nationale Charles-Richard Mondjo, du général de division Guy-Blanchard Okoi, chef d’Etat-major général des FAC, du général de brigade Paul-Victor Moigny, commandant de la Gendarmerie nationale, et d’autres personnalités politico-militaires et civiles. On y a aussi noté la présence de délégations de Guinée et du Sénégal ayant participé au Cambasket.

Le point culminant des activités a été la parade des troupes d’honneur, celles de la garnison de Brazzaville et des policiers, dans l’enceinte du ministère de la Défense nationale devant le ministre Mondjo et son collègue de l’intérieur Raymond Zéphirin Mboulou. Peu auparavant, un échantillon de treize militaires et personnels civils de la défense a été décoré dans divers ordres. Parmi eux, le capitaine de vaisseau René Nganongo, chef d’Etat-major de la Marine nationale et le Président de l’OSMA, le colonel David Kabré. Les drapeaux des FAC, de la Gendarmerie nationale et de la Police ont également été décorés.
  L’autre volet important, c’est le message prononcé la veille par le ministre Charles-Richard Mondjo au cours duquel il a réaffirmé l’engagement des FAC et de la GN à accomplir leurs missions régaliennes, et rendu hommage aux valeureux soldats morts en mission, mais aussi aux blessés. «Cette belle célébration ne doit pas nous faire oublier le prix en vies humaines payé par nos valeureux soldats dans l’accomplissement de leurs missions. Ils ont servi la patrie jusqu’au sacrifice suprême. Leur engagement est et restera à jamais un exemple et une lumière pour la postérité ». Le ministre Mondjo a invité les FAC et la Gendarmerie nationale à continuer à promouvoir les capacités opérationnelles. «Conformément à la loi d’orientation et de programmation de la modernisation de la Force publique, nos armées doivent accomplir les missions avec une capacité opérationnelle adéquate. Celle-ci s’acquiert par une préparation qui implique l’organisation, l’entrainement, l’instruction et la formation… ».
En ce qui concerne la Gendarmerie nationale, a-t-il précisé, le maillage du territoire par la mise en place des unités se poursuit, ainsi que les travaux de révision du cadre organique et administratif du ministère de la Défense nationale. De même, le renforcement de la discipline va désormais s’appuyer sur un nouvel outil de régulation, à savoir le décret portant composition et fonctionnement des conseils de discipline au sein des FAC et de la GN. «L’organisation touche aussi le volet social, notamment des actions menées en faveur du personnel et de leurs familles, pour perpétuer l’esprit fraternel d’armes», a-t-il dit. Tout en affirmant que le lien armée-nation traduit les possibilités qu’offre l’outil de défense au service de la sécurité nationale, la paix et le développement socio-économique.
S’agissant de la sécurité collective, le ministre Mondjo a indiqué que le Congo poursuivait sa mission en République Centrafricaine à travers l’Unité de police constituée sous mandat de la MINUSCA. Cette expérience internationale de missions de paix acquise, mérite d’être capitalisée… «Dans ce même élan, à la faveur des entraînements navals internationaux, tels qu’Obangame express, Africa NEMO, notre Marine nationale et les administrations ayant des activités en mer se sont appropriées le principe de coopération opérationnelle sur l’action de l’Etat en mer», a-t-il déclaré.
Le Cambasket, championnat militaire africain de basket a donné un éclat nouveau aux célébrations. Il a connu un franc succès, comme l’a relevé le ministre Mondjo dans son message. La célébration liturgique œcuménique à la Cathédrale Sacré-Cœur et le dépôt le 21 juin, Journée du souvenir, des gerbes de fleurs à la stèle aux morts de la Force publique par les ministres Mondjo (Défense), Mboulou (Intérieur), Moyongo (Culture) et le maire de Brazzaville Christian-Roger Okemba ont figuré parmi les autres événements retenus.

Alain-Patrick
MASSAMBA

Informations supplémentaires