Coopération Congo-Chine : L’entente dans la confiance de toujours

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Sur invitation du président du Sénat, Pierre Ngolo, le président du Comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois, Wang Yang, a séjourné en visite de travail à Brazzaville du 11 au 13 juin 2018. L’homme d’Etat chinois a eu des contacts divers avec les autorités congolaises, notamment le président de la République, le premier ministre, le président de l’Assemblée nationale, ainsi que celui du Sénat. Par ailleurs, il a visité un certain nombre de sites, symboles de la coopération sino-congolaise.


Le président Wang Yang était à la tête d’une délégation de 42 personnes. Le Congo est la première destination de la tournée africaine de celui qui a été élu à la tête de la 13e Assemblée populaire de Chine en mars 2018. «La considération et l’honneur ainsi faits à notre pays nous comblent de joie», a dit Pierre Ngolo.
Pour lui, cette visite témoigne de l’excellence et de la vitalité des relations d’amitié et de coopération que la Chine et le Congo entretiennent à tous les niveaux depuis 1964. «Ces relations, renforcées par les accords de partenariat stratégique de type gagnant-gagnant, placent nos deux pays en pointe dans le cheminement vers un destin partagé et mutuellement avantageux», a-t-il poursuivi.
Selon Pierre Ngolo, la visite de Wang Yang est surtout la possibilité donnée aux Congolais de lui traduire par anticipation, «nos attentes sur le 7e Forum de la coopération Chine-Afrique qui se tiendra à Beijing au mois de septembre prochain. Ce problème devra se pencher non seulement sur les problèmes d’endettement des partenaires et de lutte contre la pauvreté, mais aussi sur les dossiers de renforcement du partenariat stratégique, de bonne gouvernance et de lutte contre les antivaleurs, notamment la lutte contre la corruption».
En outre, «l’initiative prospective du président Xi Jinping relative au projet la ceinture et la route intéresse la République du Congo qui n’entend pas rester à l’écart de ce processus visant à rassembler les nations autour de la noble vision de la communauté du destin partagé», a fait savoir Pierre Ngolo.
Wang Yang a marqué, lui aussi, sa satisfaction: «Nous avons mesuré l’amitié que porte votre peuple envers le peuple chinois». «En tant que président du Comité national de la conférence consultative du peuple chinois, j’ai aussi choisi votre pays comme première étape de mon premier déplacement à l’étranger. Cela démontre de l’importance et la priorité donnée par le Gouvernement et le peuple chinois au développement des relations entre les deux pays. Certes, le Congo rencontre des difficultés dans le développement économique, mais je tiens à dire que tous les pays en développement rencontrent ces genres de problèmes. Je suis sûr que sous la conduite du président Denis Sassou-Nguesso et grâce aux efforts du peuple congolais uni comme un seul homme, mais aussi de l’assistance de la Chine, vous pourrez, dans la mesure du possible, surmonter les difficultés et les défis actuels», a laissé entendre l’homme d’Etat chinois.
Il a indiqué que sa visite avait pour objectif de mettre en œuvre le consensus important réalisé entre le président Xi Jinping et le président Denis Sassou-Nguesso sur l’approfondissement des relations bilatérales, «mais aussi approfondir l’amitié entre nos deux peuples et la mise en œuvre de projets de coopération entre le président du Comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois et le Sénat congolais. De même que sur les échanges de vue avec la partie congolaise sur le sommet de Beijing, notamment sur la coopération sino-congolaise».

Cyr Armel
YABBAT-NGO et E. MBOSSA-OKANDZE

Informations supplémentaires