Assemblée générale élective à l’Ordre national des pharmaciens : Jean Charles Claude Ongoly succède à Hyacinthe Ingani

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Après moult tergiversations et querelles intestines qui ont divisé les pharmaciens sur l’interprétation des textes régissant leur profession, ministère de la Santé et Ordre national des pharmaciens ont fini par accorder leurs violons. Le ministère de la Santé a finalement fléchi sa position pour s’associer à l’ordre et organiser de commun accord des élections pour renouveler les instances de l’Ordre national des pharmaciens. Le vote a débuté le samedi 31 mars 2018, au siège de l’AOGC, à Brazzaville.

 

Une assemblée générale élective a été convoquée et une commission nationale d’organisation de ces élections, dirigée par Ray Mankelé, mise en place. Au terme du scrutin, M. Jean Charles Claude Ongoly a été, sans surprise, élu président de l’Ordre national des pharmaciens. Il succède ainsi à Hyacinthe Ingani qui occupait cette fonction depuis 2003.
Deux fronts s’étaient constitués dans la salle: celui des partisans de l’ancien bureau de l’Ordre et celui des pharmaciens acquis à l’administration de la santé. Mais aucun incident ni tension n’a émaillé le déroulement des opérations. Le spectacle est plutôt celui des tractations de couloirs comme dans une élection sénatoriale. Les deux fronts ont dû accorder leurs violons et privilégier l’intérêt supérieur de la profession des pharmaciens. La guéguerre entre l’Ordre des pharmaciens et l’administration de la santé sur l’interprétation des textes régissant l’organisation et le fonctionnement de l’Ordre est définitivement close.
Le corps électoral était composé de 15 électeurs élus le dimanche 1er avril dernier, lors de l’élection des membres des conseils départementaux et centraux A, B et D auxquels se sont ajoutés les présidents départementaux des sections A des villes de Brazzaville et Pointe-Noire. Le mardi 3 avril, le tour est revenu à ces quinze élus de voter les présidents et vice-présidents de leurs sections, puis les 7 membres du conseil national de l’Ordre des pharmaciens. Il s’agit de: Mpanzo Jagger, Jean Charles Claude Ongoly, Patrick Pambou, Gaston Elenga, Michel Nkabi Ngouloudili, Joseph Ndinga, Christian Bongolo.
Les 7 membres élus du conseil national de l’Ordre des pharmaciens ont porté à leur perchoir
ean Charles Claude Ongoly, pour un mandat de quatre ans non renouvelable. Il succède ainsi à Hyacinthe Ingani. L’élection s’est déroulée en présence d’un huissier de justice, Me Jean Claude Olombi, et d’un représentant de la Direction générale des affaires électorales. Les scrutins étaient à bulletins uniques et secrets. Etienne Mokondjimobé qui était candidat au conseil national de l’ordre pour le compte de la section D, a fini par se désister en faveur de ses challengers.
A vrai dire, tous les membres élus ont été parrainés par le bureau sortant qui n’a laissé aucune chance à l’autre camp des frondeurs qui s’est retrouvé minoritaire. D’où l’interpellation du président du comité d’organisation de ces élection Ray Mankelé. Il a invité l’heureux élu à ramener l’unité, l’apaisement et la cohésion au sein des pharmaciens. «Vous avez été votés par l’ensemble des pharmaciens», lui a-t-il rappelé. Jean Charles Claude Ongoly a indiqué que la première des choses qu’il fera, «c’est d’essayer de racoler tout ce que nous avons brisé pendant 4 mois de querelles inutiles et apaiser les pharmaciens qu’effectivement nous avons en commun des valeurs que tous les pharmaciens se doivent de défendre». Fin d’un feuilleton à rebondissements qui a déchiré la corporation.

Cyr Armel
YABBAT-NGO

Informations supplémentaires