Célébration du 41e anniversaire de la mort du président Marien Ngouabi : «Imposer le PCT comme principale force politique au Congo», affirme Pierre Ngolo

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Dans le cadre de la célébration du 41e anniversaire de la mort du président Marien Ngouabi, le Parti Congolais du Travail (PCT) dont il est le président-fondateur, lui a rendu un hommage, par l’organisation de plusieurs activités, sous le patronage de Pierre Ngolo, secrétaire général du parti. Opération de salubrité à la place du mausolée Marien Ngouabi, marche sportive partie du mausolée au centre-ville, jusqu’au siège de la fédération PCT de Brazzaville, à Mpila, et dépôt d’une gerbe de fleurs sur la tombe du feu président décédé le 18 Mars 1977.


Marien Ngouabi était avec nous dans les campus, les chantiers vacances, les marches, et aujourd’hui, nous faisons comme à cette époque-là. Pour nous, cette occasion de communion devrait être un moment de revivification du Parti congolais du travail. Donc, il s’agit, à partir d’aujourd’hui, de prendre un nouvel élan qui fasse que le PCT s’impose comme principale force politique au Congo. Donc, un nouvel élan est pris, et que vous allez constater d’ici là», a affirmé Pierre Ngolo.
Pour Ferréol Constant Patrick Gassackys, député PCT de Poto-Poto, le troisième arrondissement de Brazzaville, «le 18 mars rappelle le destin tragique du président Marien Ngouabi, créateur, justement, du Parti Congolais du Travail. Comme vous savez, il y a maintenant des antivaleurs que les Congolais ont adoptées, mais d’une certaine manière, on rappelle quelles ont été ces valeurs intrinsèques du départ. Le PCT, quand il fut créé en 1969, c’était justement avec ces valeurs d’hommes courageux, braves pleins d’abnégation, pour servir le pays»

Pascal AZAD DOKO


Informations supplémentaires