Marine nationale (FAC) : Le nouveau chef d’Etat-major opte pour la continuité dans l’amélioration

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La Marine nationale, une composante des Forces armées congolaises (FAC), a un nouveau Chef d’Etat-major. Il s’agit du capitaine de vaisseau René Nganongo. Il a pris ses fonctions, jeudi 15 décembre 2017, au Grand quartier général des FAC, à Brazzaville, sous les auspices du chef d’Etat-major général des FAC, le général de division Guy-Blanchard Okoï. Anciennement directeur de cabinet du ministre de la Défense nationale, il succède au contre-amiral André Bouagnabéa Moundanza qui a passé 15 ans à ce poste et devient l’attaché de défense du Congo en Chine.

 

Le capitaine de vaisseau René Nganongo, qui a une connaissance avérée de la Marine nationale, estime qu’elle jouera sa partition pour que le chef d’Etat-major général accomplisse ses contrats opérationnels: «Nous avons des questions de ressources humaines, la remise en condition opérationnelle, bref le travail quotidien des structures des FAC. Mon rôle sera donc d’améliorer ce que mon prédécesseur aura fait», a-t-il indiqué.
Ancien de l’Ecole militaire préparatoire des cadets de la Révolution (actuellement Ecole militaire préparatoire général Leclerc), le capitaine de vaisseau René Nganongo est né le 2 juin 1963 à Inkouélé, dans la sous-préfecture de Gamboma (département des Plateaux).  En 1983, il décroche son Baccalauréat série C, à Brazzaville, puis en 1991, son Diplôme d’études universitaires générales (DEUG) en macroéconomique de l’Université Marien Ngouabi. Il a suivi de nombreuses formations professionnelles: de 1982 à 1983, cours spécial de l’Ecole navale de Brest en France ; de 1985 à 1986 : Ecole d’application des officiers de la Marine sur le Porte-hélicoptères «Jeanne d’Arc», en 1996, cours d’officier de renseignements militaires à Pretoria, en Afrique du Sud; de la Défense Language Institute, Lackland, au Texas, ainsi que du cours d’Etat-major de marine au Naval Staff College, Newport, Rhode Island, aux Etats-Unis d’Amérique, etc.
Il est aussi diplômé de l’Institut de langue anglaise-DLIEC, aux Etats-Unis, de l’Ecole d’application des officiers de Marine-GEAOM en France, détenteur du diplôme d’officier de marine-option Opérations et sciences-CSEN en France, et en 1993 celui d’officier de renseignement obtenu à Pretoria en Afrique du Sud. Nantie d’une riche expérience professionnelle, le capitaine de vaisseau René Nganongo a occupé les fonctions d’officier en second sur le patrouilleur P602, à la Base navale 01, Pointe-Noire ; de 1987 à 1991 de Chef de division marine et relations publiques au cabinet du Chef d’Etat-major général des FAC ; de 1993 à 1996 de Chef de section synthèse et évaluation à la Division études et planification de la Direction centrale de la reconnaissance militaire (DCRM) ; en 1997 de Chef de division Bureau organique à la Direction centrale de la reconnaissance militaire (DCRM/Etat-Major général); de 1998 à 1999 d’officier de liaison au Cabinet du ministre à la présidence, chargé de la défense nationale ; de 1999 à 2000 d’attaché à la formation au Cabinet du ministre à la présidence chargé de la défense nationale ; de 2000 à 2002, de Chef d’Etat-major au Centre d’instruction de Makola; en janvier 2003 de Chef de Cabinet du Chef d’Etat-major général des FAC et de 2012 à 2017 celle de directeur de cabinet du ministre de la défense nationale. Fort de son expérience, René Nganongo a, également, participé à plusieurs séminaires et conférences internationales organisés dans de nombreux pays.

Alain-Patrick
MASSAMBA

Informations supplémentaires