Clôture de la 46e Assemblée plénière de la Conférence épiscopale du Congo : Le Cardinal Dieudonné Nzapalainga exhorte aux vertus de dialogue, d’amour et de paix

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Venu à Brazzaville sur invitation de la Conférence épiscopale du Congo, Son Eminence le Cardinal Dieudonné Nzapalainga, Archevêque de Bangui (République centrafricaine), a célébré une messe d’action de grâces dimanche 15 octobre 2017, en la Basilique Sainte-Anne du Congo.

La messe a marqué aussi la clôture solennelle des travaux de la 46e Assemblée plénière des évêques à laquelle ont pris part les ordinaires des 9 diocèses: NN.SS Daniel Mizonzo, évêque de Nkayi et président de la Conférence épiscopale du Congo ; Anatole Milandou, archevêque métropolitain de Brazzaville ; Victor Abagna Mossa, évêque d’Owando ; Louis Portella Mbuyu, évêque de Kinkala ; Yves-Marie Monot, évêque de Ouesso ; Jean Gardin, évêque d’Impfondo ; Miguel Ollaveri, évêque de Pointe-Noire ; Urbain Ngassongo, évêque de Gamboma ; Bienvenu Manamika Bafouakouahou, évêque de Dolisie. Les travaux ont également connu la participation de Mgr Hervé Itoua, évêque émérite de Ouesso ; du Chargé d’affaires de la Nonciature apostolique, Mgr Giuseppe Commisso, ainsi que de nombreux prêtres, religieux et religieuses. Le conseil œcuménique des Eglises chrétiennes du Congo était représenté par le couple Onal Castor, chef de territoire de l’Armée du Salut au Congo.
Ont également rehaussé de leur présence l’éclat de cette célébration eucharistique, le président de la République Denis Sassou-Nguesso, accompagné du Premier ministre, Clément Mouamba, du vice-premier ministre Firmin Ayessa, de quelques membres du Gouvernement et des parlementaires. Il y avait aussi, le vice-premier ministre de la République Démocratique du Congo, des ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques, parmi lesquels, Mme Marie Charlotte Fayanga, ambassadeur de la RCA au Congo, doyenne du corps diplomatique.
Avant la célébration eucharistique, Son Eminence le Cardinal Dieudonné Nzapalainga a procédé à la bénédiction de la Galerie ou musée, située à l’entrée principale de la Basilique. Et l’abbé Brice Armand Ibombo, secrétaire général de la C.E.C., a lu le communiqué final des travaux de la 46e Assemblée plénière, suivi du message des évêques rendu public par l’abbé Alain Loemba Makosso, vicaire général de Pointe-Noire.
Mgr Anatole Milandou a, dans son mot de bienvenue, rappelé l’histoire de Poto-Poto, ce troisième arrondissement cosmopolite de la capitale où cohabitent Musulmans et Chrétiens, avec une forte concentration de la colonie centrafricaine, en passant par la Basilique Sainte-Anne, somptueux monument construit en 1937, juste en face du Temple protestant, œuvre lui aussi du même architecte.
Dans son homélie tirée de l’Evangile de Saint Matthieu 22, 1-14 sur la parabole du festin nuptial, Son Eminence le cardinal a invité la chrétienté congolaise à prôner les vertus de dialogue, d’amour et de paix. «Nous devrions promouvoir la paix et l’unité au sein de l’œcuménisme, comme cela a été mis en exergue à la 46e Assemblée plénière de la Conférence épiscopale du Congo, sur le thème: «Regard sur l’œcuménisme, les Eglises de réveil et les nouveaux mouvements religieux au Congo-Brazzaville. Qu’ils soient Un», a-t-il affirmé. «Dieu nous interpelle par ses paroles d’amour ; vivons dans la paix dans ce pays», a insisté le cardinal.
Avant la fin de la célébration eucharistique, la Conférence épiscopale du Congo a offert des présents à Son Eminence, symbole de communion entre les Eglises particulières des deux pays frères.

Pascal BIOZI KIMINOU

Informations supplémentaires