Pour la première fois, un navire-hôpital chinois au Congo : L’«Arche de paix» prodiguera des soins gratuits de qualité

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Dans le cadre de l’opération «Mission de l’Harmonie 2017», le navire-hôpital chinois «Arche de paix» de la marine chinoise mouillera au port de Pointe-Noire du 10  au 17 octobre prochain. Il entend prodiguer des soins gratuits aux populations congolaises. L’annonce officielle a été faite par l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Congo, Xia Huang, au cours d’un petit déjeuner de presse, vendredi 29 septembre, en sa résidence.

C’est exactement le mardi 10 octobre, à 10 heures, que l’ «Arche de paix» accostera au Port de Pointe-Noire.
Pour Xia Huang, le séjour du navire-hôpital chinois s’inscrit dans la droite ligne des relations de coopération amicales entre la Chine et le Congo. C’est une action qui couvre plusieurs volets, a rappelé l’ambassadeur: la coopération militaire, le volet de santé et l’action humanitaire. «C’est un navire-hôpital qui a la capacité de fournir les technologies, les traitements avec tous les équipements, avec toute l’équipe médicale, et un service de meilleure qualité. Le bateau sera ouvert au public, et en même temps, l’équipe médicale chinoise soignante va accueillir les patients triés par le ministère de la Santé et de la population. A ce sujet, nous sommes en étroite collaboration avec plusieurs départements ministériels de la République du Congo : le ministère de la Défense nationale, le ministère de la Santé, le ministère des Transports. Et donc, c’est une action de coopération, c’est une action d’amitié, une action humanitaire. L’équipe et le navire vont passer huit jours à Pointe-Noire», a expliqué le diplomate chinois. Tout en précisant que le navire va aussi envoyer des équipes itinérantes pour travailler dans différentes structures hospitalières dans les départements de Pointe-Noire et du Kouilou.
L’ambassadeur de Chine a tenu aussi à préciser que le Président Denis Sassou-Nguesso est le seul chef d’Etat africain à avoir effectué deux visites d’Etat en Chine. «Cela montre la qualité et l’excellence de nos relations de coopération amicale… Depuis le début de l’année, nous avons déjà eu quelques points saillants dans nos relations de coopération avec la visite du vice-ministre du Commerce, plusieurs ministres du Gouvernement congolais se sont rendus en Chine. Mais aujourd’hui, l’arrivée, le séjour au Congo de ce navire pourrait constituer un autre point saillant, parce que c’est la première fois que la Marine chinoise vient frapper à la porte de la République du Congo», a-t-il commenté.

A propos du navire l’«Arche de paix»
L’«Arche de paix» est une plate-forme maritime médicale autonome conçue et construite par la Chine et mise en service en 2008 avec le numéro de coque 866. Le navire-hôpital fait 178m de long et 24m de large et 35,5m de haut.il a un tirant d’eau à pleine charge de 14300 tonnes, une capacité de résistance au vent de niveau 12, avec une vitesse de navigation maximale de 20 nœuds et une autonomie de 5000 miles nautiques. Il possède un hélico pour évacuer les malades. Il compte à bord 300 lits (pendant la Mission Harmonie, on déploie normalement 20 lits) et plus de 2000 équipements médicaux modernes du genre radiographiques numériques, échographie Doppler couleur, gastroentérologie, analyseur biochimique automatique, moniteur multifonctionnel, respirateur et stérilisateur autoclavage. Pour cette mission, il y a également 112 membres du personnel médical dont plus de la moitié possède un diplôme de master ou de doctorat.
A bord de l’«Arche de paix», il y a un Centre de coordination et d’information, ainsi que 27 départements cliniques et auxiliaires concernant la cardiologie, la pneumonie, la gastroentérologie, la neurologie, la néphrologie, la chirurgie générale, la chirurgie thoracique, l’orthopédie, la neurologie, l’urologie, la chirurgie hépatobiliaire, la brûlure et chirurgie plastique, l’ophtalmologie, l’oto-rhino-laryngologie, la dentisterie, la gynécologie et obstétrique, la pédiatrie, la dermatologie, la physiothérapie, la médecine chinoise, l’épidémiologie, la psychologie, la radiologie, l’inspection spéciale, la pathologie, la transfusion sanguine, la pharmacie, l’ingénierie médicale, assurant ainsi les diagnostics et traitements des maladies courantes et fréquentes.
Le navire dispose également de diverses installations et services complémentaires telles que l’unité des soins intensifs, l’unité de blessure grave, l’unité des soins généraux, l’unité d’isolement, des salles d’opération, des salles de désinfection, parmi lesquelles 2 salles d’opération de soins spéciaux et 6 salles d’opération générale permettant d’effectuer des opérations générales ainsi que des chirurgies laporoscopiques mini-invasive.
Depuis son entrée en service, l’«Arche de paix» a déjà fourni des services médicaux à 29 pays étrangers, accomplissant plus de 100 mille diagnostics et traitements médicaux.
Ce navire a déjà séjourné à Djibouti, en Sierra Leone, et au Gabon. Après le Congo, la prochaine étape sera l’Angola.

Véran Carrhol YANGA

Informations supplémentaires