Forum jeunesse et actions : Une initiative pour ouvrir des opportunités d'emplois aux jeunes

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

A l'initiative du comité d'organisation dirigé par Fatima Beyina-Moussa, présidente d'honneur, un forum jeunesse et actions a été organisé, du 12 au 15 septembre 2011, au palais des congrès, à Brazzaville, sous le thème: «Jeunesse face aux grands enjeux de l'industrialisation du Congo». Plus d'un millier de jeunes, dont des étudiants, ont participé à ce forum qui a comme objectif d'être «un lieu d'échanges, de rencontres, de création et de synergie entre les jeunes congolais et les différents acteurs du marché de l'emploi».

La cérémonie d'ouverture, lundi 12 septembre, s'est déroulée sous le patronage du ministre de l'enseignement technique et professionnel, de la formation qualifiante et de l'emploi, André Okombi Salissa. La clôture, quant à elle, était présidée, jeudi 15 septembre, par le ministre de l'éducation civique et de la jeunesse, Anatole Collinet Makosso. Partenaire à cette initiative, le P.n.u.d était représenté par Lamine Manneh, son représentant-résident.

C'est par une conférence de presse, le vendredi 9 septembre, que Fatima Beyina-Moussa avait annoncé la tenue de ce forum, avec le soutien de plusieurs entreprises, tant congolaises qu'expatriées. Le forum s'est déroulé sous forme de communications faites par d'éminentes personnalités congolaises et africaines, comme Mme Nana Konadu Rawlings, ancienne première dame du Ghana, qui a parlé de la «santé et de la prévention», et sous forme d'ateliers.

Organisé par la D.g.g.t (Délégation générale des grands travaux), et mis en œuvre par la Fondation congolaise pour l'éducation et l'Association pôles-action, ce forum a, également, bénéficié du soutien du Ministère de l'éducation civique et de la jeunesse, du P.n.u.d et de la Banque mondiale. Le tout ayant pour finalité de trouver des réponses concrètes aux questions et préoccupations des jeunes en matière d'emplois, afin de lutter, efficacement, contre le chômage, source de nombreux maux dans la société.

Le forum a, particulièrement, ciblé les jeunes dont l'âge varie entre 15 et 35 ans. Il a permis d'évaluer, auprès des entreprises publiques et privées, des Ministères, des organisations nationales et internationales, les offres d'emplois et les projets en faveur des jeunes. Il s'agit des bourses, des stages, des subventions, des aides diverses à la micro-entreprise, de formation, d'orientation scolaire et professionnelle et de développement personnel.

La première édition de ce forum a mobilisé plus d'un millier de jeunes congolais, dont de nombreux étudiants munis de leurs C.v (Curriculum vitae), de leurs projets personnels et des documents nécessaires dans le cadre d'un recrutement. «D'un point de vue quantitatif, l'ambition des organisateurs du forum jeunesse et action est d'offrir cent bourses d'études, le parrainage et la prise en charge des cent meilleurs élèves du Congo, d'offrir cent stages en entreprise, d'allouer cent financements de micro-projets, de donner cent heures de formation pratique, d'allouer cent ordinateurs aux associations et mouvements de jeunesse, de publier un livre blanc sur la jeunesse, de renforcer le conseil national de la jeunesse, de recueillir tous les besoins et attentes des jeunes à court terme et de lancer un centre d'information et d'orientation des jeunes».

Signalons qu'au terme du forum, le comité d'organisation a enregistré les dossiers de nombreux jeunes à la recherche d'emplois. Ces dossiers seront traités et une suite y sera donnée.

«En règle générale, les jeunes congolais sont en proie aux problèmes d'emplois, de stages, d'orientation scolaire et de soins de santé primaire.... De nombreuses initiatives sont prises tant par les acteurs locaux qu'internationaux, pour résorber les problèmes ci- dessus mentionnés. Mais, beaucoup reste à faire. C'est dans ce sens que le forum est organisé», a dit Beyina-Moussa, lors de sa conférence de presse.

Signalons que ce forum a été un véritable marché d'opportunités d'emplois et de contacts. Sa clôture a été marquée par deux discours, celui de Myriam Denguet Atticky, présidente du forum jeunesse et actions, et celui du ministre Collinet-Makosso qui a félicité cette initiative heureuse en faveur de la jeunesse. Reste à savoir, en suscitant tant d'espoir chez les jeunes, le forum tiendra ses promesses.

Pascal- Azad DOKO

Informations supplémentaires