Elections législatives et locales : Scrutin annulé dans huit circonscriptions du Pool

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

A la veille du scrutin, Henri Bouka a prononcé un message, pour annoncer l’ouverture du scrutin. Dans ce message où il a donné les statistiques sur le nombre de candidats et de listes aux élections locales, il a, en même temps, annoncé l’annulation du scrutin dans huit circonscriptions du Pool. Pour les locales, il y a 81.319 candidats regroupés dans 1.189 listes pour 1.158 sièges à pourvoir.

Pour les législatives, il y a 711 candidats pour 151 sièges. Au total, la C.n.e.i gère 5.581 bureaux de vote pour ce double scrutin. Mais, le scrutin a été annulé dans huit circonscriptions du Pool, pour cause de déplacement important de populations.

Le jour du vote, il était sur le terrain et il a donné son appréciation sur le déroulement du vote. «Les bureaux de vote ont ouvert très tôt. Celui de Poto-Poto, par exemple, a ouvert à 7h. Dans tous les départements, c’est la même chose. Présentement, les opérations se déroulent très bien. A cette heure-ci, on voit beaucoup d’affluence, comme vous pouvez le constater. Ce que je peux vous dire, c’est que, pour l’instant, tout se passe très bien. Nous espérons que plus nous avançons, plus nombreux sont les électeurs», a-t-il déclaré, au début de la journée.
Henri Bouka a aussi évoqué la situation de Kellé, dans le Département de la Cuvette-Ouest, en ces termes: «Il y a des candidats comme ça, quelques candidats hors-la-loi. Mais, la loi électorale comporte les instructions pénales. Nous allons les mettre en œuvre. Nous allons donner ordre aux agents et aux officiers de police judiciaire de procéder à l’interpellation de tous ceux qui ont commis ce désordre et de les entendre sous procès-verbal. Pour qu’à la fin, s’il y a des infractions qui ont été commises, ces personnes-là répondront devant les tribunaux répressifs. Vous savez qu’on peut aller jusqu’à faire interdiction à certaines personnes d’avoir à se présenter aux élections politiques, pendant un temps qui sera déterminé par les juges. Donc, on ne peut pas vouloir aller, avancer dans la démocratie et être toujours en train de s’opposer à la loi. La loi, c’est le maître sacré, sinon il n’y a pas d’Etat, sinon il n’y a que le désordre. Nous entendons faire respecter la loi, partout sur toute l’étendue du territoire national. Ce sont des instructions que nous donnons à tous les présidents, à tous les membres des Colels et des bureaux de vote».
Le président de la C.n.e.i a reconnu aussi le vote par procuration, qui est «une modalité, une expression du suffrage instituée par la loi électorale, en son article 96 et encadré par un arrêté».
Concernant la situation des huit circonscriptions du Département du Pool où le vote a été annulé, il a dit: «Une élection n’est régulière et valable que lorsque tous les électeurs inscrits sont mis en mesure d’exprimer leurs suffrages et, pour cela, il faut que les bureaux de vote de chaque localité concernée par le vote puissent être ouverts et que les électeurs exercent leur droit de vote, s’ils veulent bien voter pour leurs candidats, ou pour la liste des candidats de leur choix. Ainsi, l’élection n’est plus régulière, lorsque les populations qui devaient voter, craignant pour leur vie, ont quitté leurs villages, leurs districts, pour trouver refuge ailleurs. Ainsi, les bureaux de vote des districts de Kindamba, Kimba, Mayama, Mindouli, Vindza, Kinkala District, Mbandza-Ndounga et Goma Tsé-Tsé ne peuvent pas se tenir. Malheureusement, dans ces localités, le vote n’aura pas lieu, en raison de ce que nous avons pu y constater des mouvements importants de populations déplacées».

Pascal-Azad DOKO

Informations supplémentaires