Arrondissement 3 Poto-Poto (Brazzaville) : Bientôt le pavage de la rue Emile Joachim Faignond

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Dans le cadre de la mise en œuvre du P.c.p.a (Programme concerté pluri-acteurs) qui a démarré en 2008 et qui consiste à améliorer les conditions de vie des populations congolaises dans le domaine de l’assainissement à travers le curage des caniveaux, le ramassage des ordures ménagères, l’hygiène et la sécurité publique, une opération de collecte des fonds a été lancée, jeudi 16 février 2017, par Jacques Elion, administrateur-maire de Poto-Poto, le troisième arrondissement de Brazzaville, en vue du pavage de deux tronçons d’affranchissement.

 

Il s’agit de deux modules. Premièrement: le tronçon en terre qui part sur la rue Emile Joachim Faignond (ex-Mbakas) et se prolonge au croisement de la rue Banziris et qui débouche sur l’avenue des Beaux-parents (ex-Les Saras). Deuxièmement:la bretelle qui part au croisement de la rue Banziris avec la rue Emile Joachim Faignond, en passant par la grande mosquée, jusqu’à l’Avenue de la Mfoa. Ces deux modules qui présentent les mêmes caractéristiques se verront construire des bordures, pour soutenir les pavés et l’évacuation des eaux de pluies vers la rivière La Mfoa.
La cérémonie de lancement de cette opération s’est déroulée en présence de la députée élue dans la deuxième circonscription électorale de Poto-Poto (quartier 33), Mme Charlotte Opimbat, de Mme Olga Mireille Kabanabandza, coordonnatrice du P.c.p.a Congo, des chefs de quartiers ainsi que de plusieurs invités. D’un coût global de 24.530.000 de francs Cfa, ce projet sera réalisé avec le soutien financier de l’A.f.d (Agence française de développement) et du C.f.s.i (Comité français pour la solidarité internationale), dont l’apport s’élève à 13.772.064 francs Cfa et la contribution des populations bénéficiaires, estimée à 10.757.064 F. Cfa.
Pour Mme Olga Mireille Kabanabandza, ce projet est d’une importance capitale à Poto-Poto, dans la mesure où il permet aux populations bénéficiaires de vivre dans des conditions décentes de salubrité et d’hygiène publiques. Il permettra aussi de désengorger l’Avenue de la Paix en proie à des embouteillages.
Quant à l’administrateur-maire de Poto-Poto, il a invité ses administrés à une mobilisation massive, surtout la communauté ouest-africaine, à mettre la main à la pâte, afin que les travaux de pavage démarrent dans un délai raisonnable. Enfin, il a procédé au lancement de la collecte des fonds, pour constituer la quotepart des bénéficiaires, dans le financement de ce projet.
Sur place, un montant de 1.202.000 de francs Cfa a été recueilli. Aussi, a-t-il promis de faire personnellement la tournée des domiciles des habitants concernés, pour la collecte des fonds.   

Pascal BIOZI KIMINOU 

Informations supplémentaires