Ana (Agence nationale de l’artisanat) : Succès encourageant de la première édition du salon des métiers du bois

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

A l’initiative de l’Ana (Agence nationale de l’artisanat), dont Serge Gaston Mondelé est le directeur général, il s’est tenu, du 10 au 20 février 2017, à l’esplanade de la Préfecture de Brazzaville, le premier salon des métiers du bois, sous le parrainage du Ministère des petites et moyennes entreprises, de l’artisanat et du secteur informel.

 

Ouvert officiellement le vendredi 10 février 2017, par Yvonne Adélaïde Mougany, ministre des petites et moyennes entreprises, de l’artisanat et du secteur informel, en compagnie de deux membres du gouvernement, à savoir: Rosalie Matondo, ministre de l’économie forestière, du développement durable et de l’environnement, et Antoinette Dinda Djondo, ministre des affaires sociales, de l’action humanitaire et de la solidarité, le premier salon des métiers du bois a regroupé 40 exposants sélectionnés dans divers domaines des métiers du bois. Il avait pour objectif de faire la promotion des œuvres produites dans la filière bois issues de la création des artisans congolais, afin d’améliorer leurs compétences techniques.  
Pendant dix jours, les visiteurs et acheteurs ont eu droit à des stands bien garnis avec des articles du genre: meubles, lits,garde-linge, sculpture sur bois, chemises et chaussures en rafia et autres. Ils ont contemplé l’esprit créatif, le savoir-faire et le génie de nos artisans qui, avec plus de formations adéquates, suivis de moyens financiers conséquents des pouvoirs publics, sont capables de grandes choses. Ainsi, des articles ont été achetés et des commandes effectuées, pour encourager nos artisans à aller de l’avant. Il faut donc donner de la valeur à nos produits, en consommons congolais.
Samedi 18 février, ce salon a été honoré de la visite du Premier ministre, chef du gouvernement, Clément Mouamba, qui était accompagné des ministres Yvonne Adélaïde Mougany, Rosalie Matondo et Arlette Soudan Nonault. A cette occasion, le Premier ministre a encouragé les Congolais à consommer les œuvres de leur création et à les protéger contre la piraterie, avant de procéder à l’achat de quelques articles. Selon lui, «les artisans doivent se prendre en charge, être encouragés, à travers leurs œuvres, pour que, dans les jours à venir, le gouvernement puisse primer les meilleurs, tenant compte des critères objectifs. Aussi, les prix à fixer pour les articles doivent convenir à la bourse des Congolais», a fait savoir Clément Mouamba. A l’issue de la visite, divers cadeaux lui ont  été offerts par les artisans, notamment, une carte du Congo.

Pascal BIOZI KIMINOU

Informations supplémentaires