Vœux des forces vives de la Nation au Chef de l’Etat : «2017, année politique particulière,avec la tenue des élections législatives, locales et sénatoriales»

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La semaine dernière était marquée par la série de vœux au couple présidentiel. D’abord le corps diplomatique, jeudi 5 janvier, au Palais du peuple, à Brazzaville. Les institutions de la République et les corps constitués nationaux l’ont fait le vendredi 6 janvier, tandis que les forces vives de la Nation (Partis politiques, entreprises, organisations de la société civile, individualités) l’ont fait samedi 7 janvier.

Répondant à Germain Céphas Ewangui, président du Fosocel (Forum de la société civile pour les élections), qui a parlé au nom des forces vives de la Nation, le Président de la République a rappelé que «2017 sera une année politique particulière, avec la tenue des élections législatives, locales et sénatoriales qui doivent être un moment de renforcement de notre jeune démocratie».

Avec le corps diplomatique, c’était la revue des événements du monde. La doyenne du corps diplomatique accrédité au Congo, la Centrafricaine Marie Charlotte Fayanga a fait le constat que «plusieurs régions et pays du monde demeurent affectés par des crises politiques ou armées, qui déstabilisent durablement nos sociétés et sèment le désarroi parmi les populations». C’est pourquoi elle a encouragé le Président de la République dans son travail de médiateur international. «La communauté diplomatique sait pouvoir compter sur vous, pour poursuivre vos efforts inlassables de médiation, en vue de rechercher et de trouver des solutions idoines aux conflits qui perturbent la stabilité et l’équilibre de nos pays». La doyenne du corps diplomatique a aussi passé en revue la situation nationale et a encouragé le Chef de l’Etat à persévérer dans la voie de la paix.

Dans son allocution, le Président Sassou-Nguesso a qualifié de «juste» l’analyse de la situation internationale faite par la doyenne du corps diplomatique. Dans ce sens, il a affirmé que «la communauté internationale peut avoir les moyens et les ressorts pour endiguer l’ensemble de ces fléaux».
A l’occasion des vœux des forces vives de la Nation, il y a eu une innovation, avec l’introduction des allocutions. Ainsi, Germain Céphas Ewangui s’est exprimé, au nom des forces vives de la Nation. «En cette année qui commence, les forces vives de la Nation, dans leur diversité, partagent avec vous, vos vœux et prières pour un Congo uni, indivisible et prospère. Congo uni, Congo indivisible, parce que dans nos apparentes différences, nous sommes un seul peuple, un même peuple dont la force est son unité».
Le Chef de l’Etat y a répondu en rappelant les points forts de son message de vœux à la Nation: «Lors de mes vœux à l’ensemble de la nation le 31 décembre au soir, j’ai déterminé quelques-unes de nos priorités pour 2017. A cette occasion:
- j’ai rappelé que 2017 sera une année politique particulière, avec la tenue des élections législatives, locales et sénatoriales qui doivent être un moment de renforcement de notre jeune démocratie;
- j’ai invité l’ensemble de notre peuple, comme je vous invite maintenant, à poursuivre en 2017, en l’amplifiant, l’effort collectif que nous avons engagé tout au long de l’année 2016;
- j’ai exhorté notre peuple, comme je vous exhorte maintenant, à travailler plus et plus encore pour créer les conditions optimales et initier les nécessaires réformes devant permettre à notre pays de sortir de la crise économique et financière dans les meilleurs délais possibles;
- j’ai proclamé que 2017 sera l’année de la rigueur et de la vérité, parce qu’il n’y a que par le travail, dans la rigueur et la vérité que nous affronterons avec succès la mauvaise conjoncture actuelle». 2017 est une année électorale au Congo, avec la tenue des élections législatives, locales et sénatoriales.

Pascal-Azad DOKO

Informations supplémentaires