Université Marien Ngouabi : Deux nouveaux bâtiments pour le rectorat et la direction des examens et concours

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le rectorat et la direction des examens et concours de l’Université Marien Ngouabi disposent, désormais, de deux bâtiments flambants neufs, à Brazzaville, officiellement inaugurés lundi 21 novembre 2016, lors d’une cérémonie sous le patronage de Bruno Jean-Richard Itoua, ministre de l’enseignement supérieur. Don du gouvernement chinois au gouvernement congolais, les travaux de construction de ces deux bâtiments à étages ont été réalisés, en 19 mois, par la société chinoise B.c.e.g. (Beijing construction engineering group), pour un coût total de 5.815.510.000 milliards de francs Cfa, entièrement financé par le gouvernement chinois.

 

Au nom du gouvernement de son pays, l’ambassadeur de Chine, Xia Huang, a officiellement remis les clés des deux bâtiments construits pour l’Université Marien Ngouabi, à Bruno Jean-Richard Itoua, ministre de l’enseignement supérieur, qui les a reçues au nom du gouvernement congolais. Voilà l’essence de la cérémonie qui a réuni quelques membres du gouvernement, notamment Hellot Matson Mampouya, ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, Thomas Nicéphore Fylla Saint-Eude, ministre de l’enseignement technique, professionnelle de la formation qualifiante et de l’emploi, quelques diplomates en poste à Brazzaville dont Mme Anna Afonso de Santana, représentante-résidente de l’Unesco, les dirigeants de l’Université Marien Ngouabi, parmi lesquels : Jean-Rosaire Ibara, recteur, Jean-Maurille Ouamba, vice-recteur chargé des affaires académiques et Paul Louzolo Kimbémbé, vice-recteur chargé de la recherche, des chefs d’établissements de cette université et un parterre d’enseignants, d’étudiants et d’invités.
Quand on connaît la promiscuité dans laquelle travaillent les universitaires de la première université d’Etat du Congo, on peut imaginer aisément la joie suscitée chez eux par l’acquisition de ces deux bâtiments, grâce à la coopération agissante entre le Congo et la Chine. Composé de deux modules, le premier bâtiment a trois étages (R+3) et comprend, entre autres: un rez-de-chaussée; un grand hall de réception; trois autres halls secondaires; une zone technique pour la commande des équipements électriques et l’arrivée des signaux pour courant faible; une zone technique pour la maintenance des équipements; des bureaux paysagers; une cafeteria; des toilettes; une salle de conférence de 240 places équipées d’un système de sonorisation et d’un vidéoprojecteur. Au premier étage, il y a une salle de conférence de 60 places, huit bureaux dont un paysagers, des toilettes, un débarras et une salle de dépôt. Le deuxième étage compte 12 bureaux et des toilettes. Le troisième étage éberge cinq bureaux et quatre salles d’archives avec portes blindées et coupe-feu. A cela s’ajouter trois locaux techniques, pour machinerie d’ascenseur, un réservoir d’eau de 12 mètres cubes surélevé, une arrivée signal satellitaire. Le bâtiment dispose aussi d’un groupe électrogène.
D’une superficie de 1500 mètres-carrés, le deuxième bâtiment (R+1), abrite la direction de la scolarité et des examens. Il comporte: un vestibule d’entrée, une salle pour les inscriptions des étudiants, une grande salle de traitement, deux salles de réunion de 30 et 44 places, des bureaux paysagers, des salles d’archives, une salle de dépôt, des toilettes, des corridors, etc.       
Selon le coordonnateur technique local de ce projet, l’extension du rectorat et la construction de la direction de la scolarité et des examens de l’Université Marien Ngouabi s’imposaient depuis des lustres, pour l’arrimer à la modernité. Le projet de construction de ces deux bâtiments fait suite aux accords de coopération économiques et techniques conclus entre les gouvernements congolais et chinois, le 21 décembre 2010 et le 9 août 2011.
 
Marcellin MOUZITA MOUKOUAMOU                  

Informations supplémentaires