Majorité présidentielle : Ramener coûte-que-coûte la paix au Pool

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les partis membres de la majorité présidentielle étaient en assemblée générale ordinaire, mercredi 16 novembre 2016, au Palais des congrès, à Brazzaville, sous la direction du président par intérim de la majorité présidentielle, Pierre Ngolo. A l’issue des travaux qui se sont déroulés à huis clos, l’un des participants, Pascal Itoua-Oyana, vice-président du Mar (Mouvement action pour le renouveau), s’est prêté à la presse, pour faire le point. Selon lui, l’assemblée générale de la majorité présidentielle a porté sur la situation qui prévaut dans le département du Pool. La préoccupation de la majorité présidentielle est de faire que la paix soit ramenée rapidement dans ce département.


Pascal Itoua-Oyona a confié à la presse, à l’issue de l’assemblée générale de la majorité présidentielle que ce qui se passe dans le Pool, «c’est une situation sécuritaire difficile pour le pays; une situation dont la conséquence vise à l’asphyxie et même à la paralysie économique et même sociale. Parce que c’est une situation qui empêche maintenant les mouvements, la libre circulation des biens et des personnes».
Il a précisé, au cours de cette assemblée générale, «le message du président de la majorité présidentielle a été de nous appeler à plus de vigilance, nous, membres de la majorité présidentielle, nos militants et d’étendre cet appel, cette mobilisation à l’ensemble de nos concitoyens, pour veiller à ce que, par l’organisation, par la mobilisation, nous participions à alerter l’opinion nationale et internationale sur la dangerosité de ce que peut prendre le Pool, aujourd’hui. Parce que c’est une situation qui a nature à mettre en danger tous nos objectifs économiques et sociaux, en termes de développement et en termes, bien entendu, de ciment national». «Ce qu’il faudrait éviter, c’est que cette opération, non seulement asphyxie, mais qu’elle mette en cause l’ensemble de nos acquis et l’ensemble de toutes les réalisations que nous avons faites dans le département du Pool, comme dans d’autres départements voisins et plus éloignés. C’est un objectif majeur, pour la majorité présidentielle, que de faire aujourd’hui que, conjoncturellement, la paix soit ramenée dans le Pool», a-t-il indiqué. Cette assemblée générale était aussi l’occasion «de la remobilisation et de la restructuration, en tant qu’appareil politique, de la majorité présidentielle».

Pascal Azad DOKO

Informations supplémentaires