Evénément

5ème anniversaire de la mort de Bernard Bakana Kolelas : Sous le signe de l’alliance entre le M.c.d.d.i et le P.c.t, en présence du président Denis Sassou-Nguesso

Note utilisateur:  / 0

Homme politique de renom, figure emblématique qui a marqué l’histoire de l’accession du Congo à la démocratie, en raison de sa longue lutte contre le parti unique, Bernard Bakana Kolelas, président fondateur du M.c.d.d.i (Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral), ancien maire de Brazzaville et ancien premier ministre, candidat sorti en deuxième position à l’élection présidentielle de 1992 remportée par Pascal Lissouba (U.pa.d.s), décédait, le 13 novembre 2009, en France, à la suite d’une longue maladie.

Lire la suite...

I.n.s (Institut national de la statistique) : Le comité de direction a validé le programme d’activités de 2014

Note utilisateur:  / 1

Instrument de mesure de la santé économico-financière, culturelle et sociale du pays, l’I.n.s (Institut national de la statistique) a tenu, jeudi 13 novembre 2014, la première session de son comité de direction, au cours de laquelle les différents administrateurs ont examiné le rapport d’activités des dix premiers mois de l’année 2014 et le programme d’activités de 2015.

Lire la suite...

Burkina Faso : Un civil, Michel Kafando, choisi pour diriger la transition d’un an

Note utilisateur:  / 0

La transition burkinabé est, maintenant, en place. Peut-on dire, avec la désignation, lundi 17 novembre 2014, très tôt, dans la matinée, après une nuit de tractations, suivant le processus prévu par la charte de transition adoptée, deux jours auparavant, de l’ancien ministre des affaires étrangères, Michel Kafando, 72 ans, comme chef d’Etat de transition au Burkina Faso.

Lire la suite...

Débat sur le changement de la Constitution : Y a-t-il un avant et un après Burkina Faso ?

Note utilisateur:  / 1

Le débat sur le changement de constitution avait le mérite de démontrer qu’il y a au moins deux camps qui s’affrontent: les tenants du changement de la Constitution et les défenseurs de l’actuelle Constitution. Bien sûr, l’on sait que dans les deux camps, il y a diverses tendances. Des arguments étaient avancés, parfois avec beaucoup de passion. Le débat avait cours à travers les médias. Mais, depuis que les événements relatifs à la chute du président Blaise Compaoré se sont produits au Burkina Faso, le débat a connu un coup de frein.

Lire la suite...

Après la chute de Blaise Compaoré au Burkina Faso : L’U.m.p, parti du centre, appelle à un gouvernement d’union nationale au Congo

Note utilisateur:  / 0

Dans une déclaration  publiée à Brazzaville, le 4 novembre 2014, le Bureau exécutif national de l’U.m.p (Union pour un mouvement populaire), parti du centre, tire les leçons des événements qui se sont produits au Burkina Faso, caractérisés par la chute du régime du président Blaise Compaoré. A cet effet, il propose au président de la République, la nomination d’un  conciliateur pour mener à bien le débat sur l’évolution de la Constitution du 20 janvier 2002, de façon à préparer une concertation nationale, et la formation d’un gouvernement d’union nationale, selon le principe du partage du pouvoir. Voici, ci-après, l’intégralité de cette déclaration.

Lire la suite...

Informations supplémentaires