Présidence de la République : Denis Sassou Nguesso en visite de travail dans la Cuvette et la Sangha

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le président de la République, Denis Sassou Nguesso, accompagné de son épouse Antoinette, est en visite de travail dans les départements de la Cuvette et de la Sangha. Il a quitté Brazzaville, la capitale, le mardi 8 mai dernier pour Oyo où il s’est recueilli, le jeudi 10 mai, au cimetière familial et a participé à une messe d’action de grâces, en l’église Notre-Dame de l’Assomption. Le vendredi 11 mai, il préside une session du conseil des ministres à Oyo.

Dans la Cuvette, le séjour du chef de l’Etat a comporté une étape privée. Il s’agit de la célébration du trentième anniversaire du décès de sa mère, Mme Emilienne Mouébara. Inhumée au cimetière familial d’Oyo, Mme Mouebara est décédée à Paris (France), le 10 mai 1982.
Côté officiel, outre la session du conseil des ministres tenue à Oyo, la visite de travail du président de la République le conduit à Owando, chef-lieu du département de la Cuvette et à Makoua, pour procéder à l’inauguration du tronçon Makoua-Mambili (50 Km) de la route nationale n°2 et au lancement des travaux de construction du tronçon Mambili-Ouesso de la même route nationale.
Dans la Sangha, le chef de l’Etat va procéder, le 16 mai prochain, à l’inauguration des installations du terminal de l’aéroport de Ouesso et au lancement des travaux de la mise aux normes de cet aéroport, afin qu’il puisse recevoir des aéronefs de type Airbus A320-200.
Le président Sassou Nguesso va, également, inaugurer les voiries urbaines construites à Ouesso.  Le 17 mai, il lancera les travaux de construction de la route transfrontalière Ketta/Djoum, qui relie le Congo au Cameroun et le lendemain, les travaux du barrage hydroélectrique de Liouesso qui sera d’une capacité de 19,2 mégawatts et dont les travaux seront exécutés par une société chinoise qui a remporté le marché. Il est aussi prévu la construction d’une route goudronnée donnant accès à la centrale hydro-électrique, à partir de la nationale n°2; la construction d’une cité pour le personnel d’exploitation et des infrastructures annexes (école, dispensaire, installations sportives, espace vert, ouvrages d’assainissement, routes internes au site, adduction d’eau potable, électrification du village Liouesso, etc).
En dehors de la centrale hydro-électrique, il y aura également la construction de lignes de transport d’énergie électrique de 110 et 30 kilovolts qui relieront le barrage aux villes de Ouesso, Makoua, Mokeko, Pikounda et bien d’autres. Le président de la République regagnera Brazzaville, le 19 mai prochain.

Informations supplémentaires