Commune de Pointe-Noire : Une tour en verre, pour le siège du port autonome

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Lors de son séjour de travail à Pointe-Noire, le président de la République, Denis Sassou Nguesso, a procédé à la pose de la première pierre, pour la construction du nouveau siège du P.a.p.n (Port autonome de Pointe-Noire). La cérémonie s’est déroulée le vendredi 23 décembre 2011, dans l’après-midi, sur le boulevard Mâ Loango, à Pointe-Noire, en présence des autorités nationales et locales, dans une ambiance festive, avec l’animation des orchestres et autres groupes de chants mobilisés.

 

D’un coût total de 17 milliards de francs Cfa, le nouveau siège du P.a.p.n (Port autonome de Pointe-Noire) est un immeuble ultra-moderne sous la forme d’une tour en verre de 16 niveaux, atteignant une hauteur de 64,7 mètres, avec un sous-sol, qui sera construit au bord de la mer, sur un espace attenant au port. Outre les bureaux de différents services du port, il va comporter une salle de conférences de mille places, des salles de réunion, de négoce, une bibliothèque, des zones d’exposition et d’affaires, des restaurants, etc. Il abritera, au 13ème étage, une suite et un bureau présidentiel.
Les travaux seront exécutés par une société chinoise, China geo-engineering corporation international, et dureront 24 mois. L’appel d’offres pour le choix de l’entreprise devant réaliser les travaux avait été lancé, le 17 octobre 2011, et cinq entreprises avaient soumissionné. Financé, entièrement, par l’Etat, le nouveau siège du P.a.p.n rentre dans le cadre de la politique globale du gouvernement édictée par le chef de l’Etat, de doter les grandes administrations publiques de sièges dignes de leurs rôles dans le fonctionnement de l’Etat et de l’économie nationale.
«Le nouvel immeuble va permettre d’assurer le rayonnement du port et de la ville de Pointe-Noire. Il va, à coup sûr, améliorer les conditions de travail du personnel et la qualité des prestations fournies aux usagers portuaires», a dit le ministre d’Etat Isidore Mvouba, ministre des transports et de la marine marchande, coordonateur du pôle des infrastructures de base, dans son discours de circonstance, à la cérémonie de pose de première pierre.
Le délégué général aux grands travaux, Jean-Jacques Bouya, a fait la présentation technique de l’ouvrage, tout en magnifiant la politique du président Denis Sassou Nguesso de moderniser le pays. Dans son allocution, le directeur général du P.a.p.n, Jean-Marie Aniélé, a remercié le président de la République, qui a toujours fait du port maritime une grande priorité de sa politique de développement. Cela s’est traduit par le financement d’un vaste programme de réhabilitation, d’extension et de modernisation des infrastructures et installations portuaires, pour un montant de plus de 500 milliards de francs Cfa. «La ville aura un port moderne et performant. Un port auquel les Congolais s’identifieront et dont ils seront fiers. Un port qui confirme la vocation de pays de transit du Congo et de son rayonnement dans la sous-région», a-t-il dit.
Signalons qu’après la cérémonie, le président de la République, en compagnie de son épouse, Mme Antoinette et de quelques membres du gouvernement, a visité le port maritime.

J. MBANZA