Assemblée nationale : Le budget de l’Etat exercice 2012 adopté avec une hausse de 8 milliards

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Réunie en séances plénières de la 12ème session budgétaire, le vendredi 9 décembre dernier, au palais du parlement, sous les auspices de Justin Koumba, président de l’assemblée nationale, la Chambre basse du parlement congolais a adopté, par 112 voix contre 4, le projet de budget de l'Etat exercice 2012, évalué en recettes à la somme de 3.653.575.000.000 de francs Cfa, contre 3.643.575.000.000 de francs Cfa proposé par le gouvernement, soit une augmentation de 8 milliards de francs Cfa. C'est le ministre des finances, du budget et du portefeuille public, Gilbert Ondongo, qui a défendu ce projet, en présence de Bienvenu Okiemy, ministre de la communication, chargé des relations avec le parlement.
Le budget de l’Etat, exercice 2012, contient un ensemble de mesures devant encourager l'expansion des activités économiques nationales. Ces mesures visent, essentiellement, le soutien à la création d'entreprise, y compris l’allégement de certaines contraintes instituées par la règlementation actuelle.
Pour le ministre Gilbert Ondongo, le gouvernement a inscrit dans ce budget, une provision à l'effet d’installer des sociétés qui seront des filiales de la S.n.e, dans le cadre de sa restructuration programmée. «Il ne s’agit, donc, pas d’un démembrement de la S.n.e, mais de l’application d’une décision du gouvernement portant sur la restructuration de cette société d'Etat», a-t-il indiqué, en tentant de calmer les esprits surchauffés d'une frange des agents qui s’oppose à cette restructuration.
En conséquence, «nous attendons les rapports commis au cabinet Fichtner  et à la compagnie Ivoirienne d'électricité portant sur le diagnostic stratégique et opérationnel de la S.n.e. A la suite de la réception desdits rapports, ce dossier sera introduit au conseil des ministres pour que cette instance se prononce sur la mise en œuvre de cette restructuration. Ce qui est proposé est ni la dissolution de la S.n.e, ni son remplacement par une quelconque société. Il s'agit de la transformer en un ensemble de sociétés filiales avec une maison mère», a déclaré Gilbert Ondongo.
Toutefois, il a précisé qu’il reviendra au conseil d'administration de la S.n.e d’entériner en dernier ressort sur la création de ces filiales. «Le ministre en charge de l'énergie rencontrera la direction générale et les partenaires sociaux pour examiner avec eux les conditions de mise en œuvre de cette restructuration», a-t-il expliqué, tout en faisant savoir qu’il s’agit de rationaliser son organisation et sa gestion.
Globalement, le budget de l’Etat exercice 2012 a été adopté par 112 députés contre quatre de l’opposition. Il est arrêté en recettes à la somme de 3.653.575.000.000 de francs Cfa, contre 3.643.575.000.000 de francs Cfa proposés par le gouvernement, soit une hausse de 8 milliards de francs Cfa. Les dépenses sont de l’ordre de 2.653.575.000.000 de francs Cfa et un excédent budgétaire de 1.000 milliards de francs Cfa. L’assemblée nationale a un budget de l'ordre de 19.272.000.000 de francs Cfa et  le sénat, 10.939.000.000 F Cfa.
Fort de ce montant, le ministre Gilbert Ondongo a rappelé aux députés que depuis 2009, le Congo est le pays qui détient le plus d'avoirs extérieurs à la B.e.a.c.

Cyr Armel YABBAT-NGO

Informations supplémentaires