Editorial

Un héritage historique pénible, mais un avenir démocratique paisible à construire

Note utilisateur:  / 0

Violences et émeutes sanglantes entre partisans de Jacques Opangault et de Fulbert Youlou (1959), après le basculement de la majorité à l’assemblée territoriale; révolution ou émeutes des 13, 14, 15 août 1962 ayant entraîné la chute du premier régime post-indépendance du président Fulbert Youlou,  sonnant le glas de la première République; parti unique et socialisme bantu, avec le président Alphonse Massamba-Débat (1963-1968), avec son cortège de violences politiques, d’arrestations, de tortures et d’assassinats politiques; parti unique et marxisme-léninisme, avec le président Marien Ngouabi (1969-1977), marquant l’irruption de l’armée en politique...

Lire la suite...

«On ne peut vouloir d’une chose et son contraire à la fois»

Note utilisateur:  / 0

«Rien n’est figé ni définitivement arrêté dans la vie d’une Nation. Surtout pas les nôtres encore toutes jeunes et confrontées à des pesanteurs qui entravent leur processus de développement et d’épanouissement», avons-nous dit la fois passée, en nous félicitant de la convocation du dialogue national sans exclusive.

Lire la suite...

Enfin, le dialogue national sans exclusive !

Note utilisateur:  / 0

Rien n’est figé, ni définitivement arrêté, dans la vie d’une Nation. Surtout pas les nôtres, encore toutes jeunes et confrontées à des pesanteurs qui entravent leur processus de développement et d’épanouissement. Et donc, il faut des moments où l’on s’arrête, pour se mettre autour d’une table et voir ce qu’il y a à réajuster, à refaire ou à améliorer, etc., dans notre vivre ensemble, par rapport à nos lois, à nos institutions et surtout, à notre pratique du jeu démocratique.

Lire la suite...

En démocratie, le dialogue est une vertu

Note utilisateur:  / 0

En tant qu’Africain et chrétien, l’exhortation de l’archevêque de Brazzaville, Mgr Anatole Milandou, lors de la messe pour la consolidation de la paix, ne laisse pas indifférent. Au contraire, c’est même un stimulant à l’engagement citoyen des chrétiens. Que dit le prélat? «…En tant qu’Africains, il y a des valeurs que nous apprenons en famille, dans des lieux traditionnels où se donne la vraie éducation, que nous n’avons pas le droit de détruire.

Lire la suite...

Des trois voies, par laquelle se jouera le destin du Congo en 2016?

Note utilisateur:  / 0

On entend tout, dans le débat sur la Constitution. Beaucoup parlent de révision, modification et changement, sans distinguer ces concepts. Certains parlent de changement, sans savoir ce que cela implique, dans la réalité. D’autres parlent de révision ou de modification là où ils veulent exprimer le changement. Bref, la confusion politicienne semble sous-tendre le débat sur la Constitution. De quoi s’agit-il, en réalité?

Lire la suite...

Informations supplémentaires