Editorial

Explosion

Note utilisateur:  / 1

Nous assistons à l’explosion de maladies que jadis nous ne connaissions pas, ou pas dans cette ampleur. Cancers, diabètes et, surtout, AVC provoquent une véritable hémorragie dans la société. Il n’y a plus une seule famille congolaise qui ne gère tout ou partie de ces pathologies ; pas un hôpital qui ne traite les effets de l’une d’elles. Pathologies lourdes qui nécessitent de gros frais et qui demandent un suivi très contraignant, avec une médication particulièrement difficile, ces trois maladies ne sont pas à proprement parler des maladies du pauvre.

Lire la suite...

Retraite-punition

Note utilisateur:  / 1

Il est décidément lointain le temps où le travailleur attendait avec jubilation et espérance le moment de partir en retraite. C’était le moment du repos mérité, après une trentaine d’années de travail – et de cotisations sociales. Se lancer dans l’agriculture, consolider la maison de son dernier parcours de vie et s’adonner aux activités moins contraignantes en paroisse, dans le quartier ou dans son ancien milieu ou secteur de travail. Idyllique !

Lire la suite...

De l’opposition officielle

Note utilisateur:  / 1

Nous nous sommes réjouis de la reconnaissance de l’opposition comme acteur majeur du pluralisme politique chez nous. Quels que soient les sentiments qu’inspire la méthode, la désignation d’un leader officiel de l’opposition, avec les attributs et les privilèges reconnus à son rang devenu institution de la République, va dans le sens voulu pour un vivre-ensemble qui se passe des tensions comme mode de résolution des conflits.

Lire la suite...

Il se passait tout ça ?

Note utilisateur:  / 1

La justice aura la mission de débrouiller le faux du vrai, espérons-le. Pourtant au fil des jours et des audiences de la Cour criminelle qui poursuit de hauts dignitaires de la République pour atteinte à la sûreté intérieure, nous sommes mis devant un tableau pour le moins désarçonnant. Il se dégage des propos du général Norbert Dabira au moins le fait que des actes attentatoires au président de la République ont été échafaudés. Que le coup d’Etat contre le Chef de l’Etat n’ait pas réussi est une chose.

Lire la suite...

Nous (nous) jugeons

Note utilisateur:  / 1

Avec les audiences du général Jean-Marie Michel Mokoko, s’ouvrent une série de procès qui vont tenir la Nation en haleine. Des hauts commis de l’Etat, des proches collaborateurs du Chef de l’Etat, des décideurs hier du sort de notre pays sont à la barre. Ils sont appelés à répondre de méfaits que l’opinion apprendra par elle-même à juger. Le tribunal va siéger à charge et à décharge. C’est-à-dire que les pour et les contre vont s’entrecroiser au prétoire et nous donner à voir les écarts de conduite de hauts fonctionnaires, hier tout-puissants, et aujourd’hui prenant l’opinion à témoin pour la validation de leur innocence.

Lire la suite...

Informations supplémentaires