Editorial

Mugabe

Note utilisateur:  / 2

On a dit qu’une page est en train de se tourner en Afrique avec  la sortie de scène annoncée du vieux leader Robert Mugabe au Zimbabwe. Poncifs et phrases toutes faites ! Quelle est cette page qui se tourne: celle des dirigeants arrivés au pouvoir après une lutte de libération nationale? Celle des dirigeants qui s’accrochent à leur fauteuil et ne choisissent pas la bonne sortie de l’Histoire? Ou celle des idoles adulées hier et huées aujourd’hui ?

Lire la suite...

Santé !

Note utilisateur:  / 1

De nouveau les rues offrent le spectacle faussement rassurant de la joie de vivre. Les buvettes et gargotes nous donnent à voir ces longues files de copains, que l’on dirait abonnés à vie, éclusant dès le matin bouteille de bière sur canettes de bière. C’est le signe, s’il en était, que les salaires «sont passés»; que l’on peut se remettre à respirer jusqu’à la lancinante prochaine question-ritournelle: «on a viré ?».

Lire la suite...

La prochaine crise

Note utilisateur:  / 0

Nous sommes immergés dans une crise dont le commentateur de la rue dit qu’elle est la plus sévère. Normal: telle est la conclusion classique  de tous ceux qui, sans voir la rive, pensent que le fleuve dans lequel ils se noient a les dimensions de l’océan. Pourtant il n’y a pas de doute: le pays est bien en souffrance. Mais il s’agit d’avoir le recul historique suffisant pour rappeler que le Congo a déjà connu des crises sévères qui, à l’époque, étaient déjà vécues comme les pires de son Histoire.

Lire la suite...

Naufrage

Note utilisateur:  / 0

Il n’y a pas que le climat: notre société aussi subit les effets de serre d’une dégradation accélérée qui ne nous étonne même plus. Nous sommes en naufrage car tous les secteurs de la société sont à la peine. Difficultés de transport ; paralysie de notre plus grand hôpital; mort lente de notre unique voie ferrée nationale; éducation en atrophie; pensions en berne et salaires en titubance… la liste ne commence pas là et elle ne s’arrête pas là.

Lire la suite...

En mode tango

Note utilisateur:  / 0

Si nous étions des Argentins, nos tentatives démocratiques nous auraient fait exceller aux concours de tango. Deux pas en avant, trois pas en arrière: telle est la caractéristique de ce qui se voit ici et là à l’issue de nos élections. Le Kenya nous en administre une leçon de maestro. Il y a trois semaines, ce pays avait fait la fierté y compris de ceux qui n’osent pas dire à haute voix tout le désagrément que leur causent les issues arrangées des processus électoraux.

Lire la suite...

Informations supplémentaires