Editorial

Editorial : L’arbre qui cache la forêt?

Note utilisateur:  / 0

Lorsqu’une nation est brisée par un drame tel que celui du dimanche 4 mars 2012, à Brazzaville, une fois passée l’urgence et fait le deuil, la préoccupation qui cristallise les esprits, en dehors de bien d’autres comme l’indemnisation des victimes, est de chercher à savoir comment cela a-t-il pu être possible; comment c’est arrivé et ce qu’il faut mettre en œuvre pour que, dans le futur, cela n’arrive plus jamais.

Lire la suite...

L’information est un droit pour le citoyen!

Note utilisateur:  / 0

Dans la vie d’un Etat qui se veut de droit, sous la forme républicaine, rien n’est au-dessus de la constitution, la loi fondamentale qui, elle-même, démocratiquement mise en place, confère la légitimité aux institutions qui exercent leur autorité sur la vie des citoyens. L’Etat de droit, celui qui donne la primauté au droit (donc aux lois démocratiquement établies) reconnaît à ses citoyens des droits et des devoirs codifiés dans la constitution.

Lire la suite...

Ce que le peuple aurait aimé entendre de son gouvernement

Note utilisateur:  / 0

Le drame de Mpila a laissé paraître au grand jour, les erreurs du gouvernement en matière de communication. N’eut été la montée au créneau du président de la République, lui-même, la colère de l’opinion, particulièrement les populations directement victimes de la catastrophe, aurait donné une autre tournure à la suite des événements. En effet, l’après-midi même du dimanche 4 mars, le chef de l’Etat avait eu la modestie de reconnaître qu’il n’y avait rien à cacher que les explosions du camp du régiment blindé ne feront pas moins d’une centaine de morts. La triste réalité est bien celle-là.

Lire la suite...

Editorial : Des leçons judicieuses à tirer!

Note utilisateur:  / 0

L’élan de solidarité qui se manifeste en faveur des victimes de la tragédie de Mpila témoigne des véritables valeurs de fraternité et d’amour qui caractérisent la société congolaise, de manière générale. Personne, sans doute, lorsqu’on a entendu parler des explosions du camp du régiment blindé de Mpila, ne s’imaginait l’ampleur de la catastrophe. Mais, dès que les premières images filmées par les chaînes de télévision ont été diffusées, partout, on a ressenti le choc.

Lire la suite...

Editorial : La République face à ses responsabilités!

Note utilisateur:  / 0

Le rôle premier d’un Etat, c’est de protéger ses citoyens, avant de leur assurer un gite, la sécurité pour permettre la mobilité, sans entrave, sur toute l’étendue du territoire national. C’est cela qui donne le droit à chaque Etat souverain, de lever une armée, dont la vocation première est la défense du territoire national, contre toute attaque ennemi. «La force publique est apolitique. Elle est soumise aux lois et règlements de la République.

Lire la suite...

Informations supplémentaires