Editorial

Une leçon de démocratie…

Note utilisateur:  / 0

Le Parti socialiste au pouvoir a subi une lourde défaite aux élections municipales dont le deuxième tour a eu lieu, le dimanche 30 mars 2014. L’U.m.p (Union pour un mouvement populaire) est redevenue le premier parti de France ayant la majorité des municipalités de plus de dix mille habitants. Le parti de l’extrême droit, le Front national, a même fait une grande percée, en obtenant plus d’une dizaine de municipalités. C’est une sanction politique sévère que les Français ont infligé à leur président, François Hollande, pour n’avoir pas pu réaliser ses promesses de campagne.

Lire la suite...

Face à l’enthousiasme, il faut savoir raison garder !

Note utilisateur:  / 8

A Dolisie où il était en visite de travail, le président Denis Sassou Nguesso, autant qu’il affectionne le contact direct  avec les sages, devait rencontrer ceux du département du Niari, samedi 22 mars dernier. Ce sont des moments exceptionnels de dialogue, de démocratie populaire, tels qu’il n’en existe pas à Brazzaville, la capitale politique, où l’hypocrisie ou, au contraire, l’intolérance parasitent le dialogue.

Lire la suite...

Volonté et responsabilité pour avancer dans le bon sens

Note utilisateur:  / 1

La réussite de l’organisation d’un scrutin commence par une bonne constitution du corps électoral. C’est ce à quoi le gouvernement s’est attelé, à travers l’organisation d’un recensement administratif spécial, conformément à la recommandation de la concertation politique nationale de Dolisie. Aujourd’hui, l’opération est à l’étape de l’affichage des listes provisoires dans les mairies d’arrondissement, les sous-préfectures, les préfectures, les quartiers, les zones, etc.

Lire la suite...

Ewo, Dolisie, la bonne voie pour notre démocratie, mais…

Note utilisateur:  / 0

Si l’on peut se féliciter de ce que la gent politique congolaise ou au moins une grande partie de celle-ci reconnaît l’impor   tance du dialogue, en prenant part à la concertation politique nationale de Dolisie en mars 2013, on peut, aujourd’hui, légitimement, s’interroger sur la volonté des dirigeants à mettre correctement en pratique les décisions prises de commun accord.

Lire la suite...

En toute chose, il y a des limites, surtout morales

Note utilisateur:  / 0

L’Ukraine et la Syrie offrent les exemples d’un tel débat. Déclenchée le 15 mars 2011, à la suite de mouvements de con   testation populaire épousant le printemps arabe, la guerre entre le régime de Bachar el-Assad, en Syrie, et les groupes armés d’opposition a déjà fait des milliers de morts. Des tueries causées surtout par les bombardements massifs de l’armée syrienne, qui est allée jusqu’à utiliser des armes chimiques contre sa propre population.

Lire la suite...

Informations supplémentaires