Editorial

Joyeux Noël?

Note utilisateur:  / 0

De la sinistrose qui frappe le pays, nous pouvons seulement dire qu’elle n’est pas un mantra à répéter. Ce n’est pas en clamant que nous sommes un pays qui souffre, qui est malade, économiquement  asphyxié que nous y ferons quelque chose. Le malade ne se guérit pas de crier, mais de se trouver les moyens de la guérison. Pour le Congo, ces moyens sont connus; ils sont énumérés avec la plus parfaire exhaustivité par nos hommes et femmes politiques. Dans son discours sur l’état de la Nation, le 17 décembre dernier, le Chef de l’Etat a dénoncé le manque de sanctions contre les mauvais comportements dans l’appareil public.

Lire la suite...

Vers le Congrès !

Note utilisateur:  / 1

A lire les dépêches, la préparation du 5è Congrès ordinaire du Parti congolais du Travail se passe bien. Dans les départements, les comités s’expriment et disent leur satisfaction de ce qui a été accompli depuis le dernier congrès. Ils disent leur contentement sur la situation présente et des efforts de participation que l’ancien parti unique y a pris. Le PCT dans les départements affiche la mine réjouie de ceux qui ont bien travaillé. On se bouscule pour faire partie de la délégation qui viendra au congrès.

Lire la suite...

Un nouvel Evêque!

Note utilisateur:  / 0

Nous nous réjouissons de la nomination d’un nouvel évêque au sein de notre Eglise. Mgr Daniel Nzika est jeune (48 ans); jeune aussi le diocèse d’Impfondo qu’il est appelé à animer (8 ans). La nouvelle est de joie ; elle devrait assurer la sérénité à Impfondo et au Congo. Quand les successions se passent telles que prévues par le Droit canonique, on peut être sûr qu’un évêque se consacrera à sa tâche qui n’est déjà pas facile. Un bienfait pour les fidèles.

Lire la suite...

Le CHU malade de ses ragots ?

Note utilisateur:  / 0

Il s’en passe des choses au CHU-B, notre plus grand établissement hospitalier ! Entre les syndicats et la direction, c’est une véritable chamaillerie à n’en plus finir, sans qu’on parvienne à distinguer qui parle en notre faveur et qui non. En d’autres temps, il aurait été intéressant d’assister à ce spectacle s’il n’y avait eu en jeu notre santé à tous. Notre fierté et notre orgueil en sus.

Lire la suite...

Nos ressources

Note utilisateur:  / 0

C’est un nouveau cycle qui s’ouvre. Nous avons eu l’époque de nos usines d’Etat, des sociétés publiques qui produisaient notre huile, nos tissus, nos allumettes… Toutes ont périclité, et pas seulement du fait que les contraintes libérales nous poussaient à gérer les choses autrement. Nous avons largement contribué à les faire couler par notre incroyable faculté à confondre le privé personnel et le public informe lorsqu’on est en face de la caisse.

Lire la suite...

Informations supplémentaires