Editorial

La paix n’a pas de prix!

Note utilisateur:  / 3

Une nébuleuse, la crise sécuritaire dans le Pool? En tout cas, c’est le sentiment que beaucoup de Congolais partagent. Pour eux, la Force publique aurait pu déjà mettre les groupes armés hors d’état de nuire dans le Pool. Mais, l’on ne comprend pas la facilité avec laquelle les nsiloulous opèrent, en attaquant les automobilistes sur les routes, sans se faire prendre. Lassées par une situation que l’on croyait à la portée de la Force publique, des voix demandent le dialogue politique.

Lire la suite...

Arrêter l’indécence!

Note utilisateur:  / 0

La politique ne se fait pas sans éthique. Tout homme, toute femme qui s’engage en politique, de manière active ou par ses réflexions, est conscient de ce que la politique n’est pas le domaine du tout permis; il y a des limites qu’imposent l’éthique, la tradition et le droit à travers la législation nationale et les instruments juridiques internationaux auxquels le pays souscrit. On peut dire le plus simplement du monde qu’il n’est pas de politique sans morale. Autrement, l’humanité court à sa perte, selon le célèbre adage latin: «L’homme est le loup de l’homme».

Lire la suite...

La démocratie a besoin d’hommes d’Etat

Note utilisateur:  / 0

Gouverner, c’est prévoir. Au Congo, la culture politique ambiante a confiné la gouvernance dans l’essence que traduit l’adage suivant: «Faire le médecin après la mort». Quand on regarde les grands événements qui ont frappé notre pays, ces dernières années, on peut constater aisément qu’avec un peu d’esprit de prévoyance, certains auraient pu être évités ou en tout cas leur impact limité. A l’instar des explosions du 4 mars 2012. Car l’enchaînement des erreurs humaines est patente depuis les décideurs publics du domaine de la défense, jusqu’aux gestionnaires des dépôts de munitions.

Lire la suite...

L’urgence humanitaire dans le Pool!

Note utilisateur:  / 0

Alors que les actes terroristes contre les populations se multiplient dans le département du Pool, de la part des groupes armés formés de nsiloulou, les adeptes du pasteur Ntumi, l’urgence humanitaire a vu, rapidement, le jour. Pris de court par la rapidité des événements, le gouvernement commence à peine à réagir, en tant que tel, avec la rencontre du premier ministre et les ministres et élus ressortissants du Pool.

Lire la suite...

Alternance démocratique : l’Afrique centrale est-elle maudite?

Note utilisateur:  / 0

Considéré comme un havre de paix en Afrique centrale, le Gabon a toujours su préserver sa cohésion, en dépit des différentes bourrasques qui ont balayé le continent, depuis les années 90. Après la mort du président Omar Bongo, le pays est entré comme dans une zone de turbulences. En 2009, l’élection d’Ali Bongo-Ondimba est suivie d’émeutes, particulièrement dans la deuxième ville du pays, Franceville. Après la réélection proclamée du président sortant, le Gabon est à la croisée des chemins cette année. Les violences qui ont embrasé la capitale Libreville, il y a quelques jours, semblent avoir sonné le glas du clan Bongo.

Lire la suite...

Informations supplémentaires